Global Statistics

All countries
672,357,831
Confirmed
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
624,880,395
Recovered
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
6,737,386
Deaths
Updated on January 19, 2023 8:09 pm

Spermogramme : déroulement et précautions à prendre

Le spermogramme est un examen médical qui consiste à vérifier l’état des spermatozoïdes chez l’homme au sein d’un couple. En effet, cela est recommandé en cas de difficulté de conception d’enfant. De plus, il permet d’étudier toutes les affections pouvant être responsables d’une infertilité chez les individus de sexe masculin. Pour avoir un résultat fiable à la fin de cet examen, il faut opter pour un laboratoire de référence et prendre en compte certaines recommandations. Que savoir sur le spermogramme ? Quel est son déroulement ? Quelles sont les précautions à prendre avant de débuter cet examen ?

Que savoir sur le spermogramme ?

Le spermogramme est un processus permettant de vérifier l’implication du sperme lorsqu’un couple rencontre des difficultés à concevoir. En effet, il a pour objectif de déterminer l’état des spermatozoïdes en relevant certaines caractéristiques dont :

  • La forme et le déplacement des spermatozoïdes ;
  • Le nombre élevé de globules blancs dans le sang ;
  • Le nombre des spermatozoïdes.

En outre, la réalisation de cet examen se fait dans un laboratoire en recueillant le sperme par masturbation suite à plusieurs jours sans rapport sexuel.

Le sperme est un liquide épais et blanchâtre produit par les glandes du pénis, renfermant les spermatozoïdes et le liquide séminal. Concernant le spermatozoïde, c’est un gamète mâle qui est en général constitué d’une tête renfermant le noyau haploïde et d’un flagelle. Son objectif est de rentrer en contact avec l’ovule dans le but de lui transférer le matériel génétique du géniteur.

Ainsi, au cours des rapports sexuels, les spermatozoïdes sont éjectés dans le vagin lors de l’éjaculation. Ensuite, ils se déplacent à toute vitesse et entrent en contact avec le gamète femelle, ce qui donne lieu à la fécondation.

Ainsi, l’examen du sperme est l’une des principales analyses pouvant déterminer la fertilité chez une personne de sexe masculin. De plus, le spermogramme permet de découvrir les éventuelles anomalies dont regorge le sperme et qui peuvent conduire à cette infertilité. Lorsqu’il n’y en a aucune, le médecin peut alors déduire que cette dernière est liée à d’autres causes.

Lorsque le médecin recueille le sperme, il évalue ses paramètres macroscopiques. De ce fait, pour confirmer l’efficacité du sperme, son volume doit se situer entre 2 et 6 ml et son ph doit être au-delà de 7. De plus, il doit avoir une diminution automatique de la viscosité du sperme toutes les 15min suite au prélèvement. Le non-respect de l’un de ses trois paramètres inclue qu’il y a un problème au niveau de la prostate.

Cependant, lorsque le médecin constate que le nombre de spermatozoïdes est en dessous de 18 millions par ml, il qualifie cela d’azoospermie. En effet, ce terme désigne une absence de spermatozoïde dans le sperme.

De plus, concernant la mobilité des spermatozoïdes, l’observation doit montrer que quelques-uns des spermatozoïdes sont en mouvement et le restent quelque temps après le prélèvement. Dans le cas contraire, cela peut être qualifié d’asthénospermie.

D’après de nombreux médecins, les spermatozoïdes ayant une forte capacité de féconder sont ceux qui ont une tête normale et qui ne sont pas trop petits. Les autres sont considérés comme étant anormaux, ainsi ils ne peuvent pas féconder. Pour finir, le médecin peut décider d’associer au spermogramme une analyse bactériologique et une recherche d’anticorps anti-spermatozoïdes.

Le spermogramme est important chez l’homme en cas de problème de conception, de la même manière qu’un bilan de fertilité chez la femme est essentiel. Il existe des cas fréquents qui nécessitent le recours immédiat à ce type d’analyse médicale :

·      La situation où la femme ayant moins de la trentaine n’arrive pas à tomber enceinte, malgré les rapports sexuels non protégés, réguliers, pendant environ une année.

·      La situation où la femme ayant au-delà de la trentaine, éprouve des difficultés à concevoir malgré les rapports sexuels non protégés, réguliers, pendant environ 6 mois.

Il est important de savoir que le but principal du spermogramme est de vérifier si la cause de l’infertilité dans un couple est d’origine masculine. De plus, la majorité des médecins affirment qu’environ 30 % des cas d’infertilités sont inexplicables.

Le déroulement du spermogramme

Tout d’abord, les spécialistes de santé conseillent au sujet d’éviter tous rapports sexuels environ une semaine avant la pratique du spermogramme. En effet, lorsque le sujet arrive au laboratoire, ses médecins lui suggèrent d’uriner afin de détruire les bactéries dont regorge l’urètre. Après cela, il faut frotter soigneusement les mains, ainsi que le gland du pénis à l’aide d’une solution antiseptique. En outre, le prélèvement se fait par masturbation dans une salle isolée et bien équipée. Par ailleurs, certains patients demandent l’autorisation de faire venir leur épouse, afin de faciliter cette épreuve qui peut parfois gêner.

L’éjaculation doit se faire dans un flacon stérilisé dont la température est plus ou moins basse. Une fois cette étape terminée, le sujet remet automatiquement le flacon au technicien de laboratoire qui à son tour va l’enregistrer. En effet, cela permet de ne pas faire de confusion avec les autres flacons. Le flacon sera ensuite placé en étuve dans une température de 35°.

Le technicien de laboratoire va ensuite analyser le sperme. Pour ce faire, il va observer quelques gouttes de ce liquide au microscope et le reste sera mis en culture. Cela permet de déterminer la présence ou non des bactéries qui peuvent être à l’origine d’une éventuelle infection. Suite à la sortie des résultats du spermogramme, la présence d’une anomalie nécessite la reprise de cette analyse. Il va falloir que le patient revienne 1 mois après, afin de faire d’autres prélèvements. En effet, cela montre l’originalité du spermogramme et permet d’éliminer les incertitudes.

Les dispositions à prendre avant le spermogramme

Afin de ne pas fausser les résultats, il est important de respecter un certain nombre de consignes. En premier lieu, il est important de savoir qu’un spermogramme ne se fait que sur rendez-vous. En outre, il est conseillé d’éviter tout contact avec une femme pouvant vous procurer des envies de pratiquer les relations sexuelles. Cela est valable une semaine avant le recueil du sperme. La présence de la fièvre ou la prise de certains médicaments ne sont pas favorables pour cet examen. Il est donc important de traiter ces problèmes avant de prendre rendez-vous.

En dehors de cela, la consommation d’au moins 1litre d’eau la veille de l’examen est conseillée. Cela permet d’être hydraté le jour J.

Il faut savoir que le spermogramme s’effectue dans un laboratoire d’analyse biomédicale. Par ailleurs, certains hommes éprouvent des difficultés à éjaculer dans ses laboratoires malgré toute leur bonne volonté. En effet, l’environnement et l’ambiance du laboratoire constituent un frein pour l’excitation. Dans ce cas, il est possible de reporter le rendez-vous. Cependant, d’autres laboratoires donnent l’autorisation de recueillir le sperme à la maison. Cela facilite l’excitation, car le sujet est avec sa femme et dans sa demeure. Il se sent alors plus à l’aise et il est facile de jouir.

Par ailleurs, il faut également respecter toutes les règles d’hygiène qui sont recommandées. En plus de cela, vous devez être en mesure de faire parvenir le flacon au laboratoire en moins de 20 minutes. Il faut s’assurer que le sperme recueilli est bien protégé à l’aide d’un récipient, puis bien emballé avec du coton, afin de maintenir la température du sperme. De plus, cela permet d’éviter le contact de l’air avec le sperme, afin de ne pas fausser le résultat. 

De nombreux facteurs peuvent fausser les résultats et entrainer un mauvais spermogramme. C’est le cas d’une mauvaise alimentation, d’un niveau élevé de stress, de la consommation de l’alcool et de celle du tabac. La pratique excessive du sport peut aussi influencer cet examen. Ainsi, il est conseillé d’éviter toutes ses habitudes, afin d’avoir un meilleur résultat de spermogramme.

Vous aimerez aussi :

Related Articles