Accueil Maladies Stase Stercorale : causes, symptômes et traitements

Stase Stercorale : causes, symptômes et traitements

0
Stase Stercorale : causes, symptômes et traitements
Femme souffrant de constipation (stase stercorale)

Vous êtes-vous déjà senti gêné par une constipation sévère accompagnée d’un inconfort abdominal ? Ces signaux pourraient indiquer la présence d’une stase stercorale, une condition caractérisée par un retard dans le transit des matières fécales. Cette pathologie digestive est le résultat d’un ensemble de facteurs. Elle peut également survenir suite à une utilisation prolongée de certains médicaments. Quelles sont les causes de la stase stercorale ? Quels sont ses symptômes et les traitements appropriés ?

La stase Stercorale : de quoi s’agit-il ? 

Communément appelée « constipation », la stase stercorale est une condition médicale qui survient lorsque les matières fécales restent piégées dans le côlon pendant une période prolongée. En d‘autres termes, c’est une pathologie digestive caractérisée par une perturbation du transit intestinal. Elle se manifeste lorsque ce dernier devient excessivement lent et entraîne une motilité colique réduite. Alors, les déchets corporels stagnent au lieu de suivre leur parcours naturel vers l’élimination.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une personne atteinte de stase stercorale va à la selle moins de trois fois par semaine et éprouve des difficultés à se mettre à l’aise. Ce chiffre ne reflète pas forcément la réalité, mais il est important de connaître les symptômes possibles pour pouvoir diagnostiquer et traiter la stase stercorale de manière efficace. Certains individus parviennent à expulser facilement les selles, cependant ils ressentent assez souvent une sensation de constipation. Ce problème de santé peut toucher tout le monde, mais il est plus fréquent chez les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes souffrant de certaines maladies telles que l’hypothyroïdie ou le diabète.

Quelles sont les causes de la stase stercorale ?

Divers facteurs contribuent l’apparition de la stase stercorale. C’est une condition qui peut facilement entraîner des complications considérables si elle n’est pas traitée adéquatement. Pour éviter d’atteindre un tel stade, il est primordial de comprendre les origines sous-jacentes de cette condition. Trois causes principales se distinguent : les habitudes alimentaires inadéquates, un mode de vie sédentaire, et l’utilisation prolongée de certains médicaments.

Habitudes alimentaires inadéquates

L’alimentation joue un rôle crucial dans le maintien d’un transit intestinal régulier. Une consommation insuffisante de fibres alimentaires est souvent au cœur du problème. Ces composants présents en abondance dans les fruits, les légumes, les céréales complètes et les légumineuses, favorisent la progression des résidus digestifs à travers le système gastro-intestinal. Un apport limité en ces nutriments essentiels rend les selles plus denses et difficiles à expulser, ce qui conduit potentiellement à une obstruction. Par ailleurs, une hydratation inadéquate aggrave cette condition, car l’eau facilite le mouvement des fibres dans le côlon. Elle rend les selles plus molles et plus aisées à évacuer.

Mode de vie sédentaire

L’activité physique régulière stimule la motilité intestinale et contribue à un transit plus fluide. À l’inverse, une vie majoritairement sédentaire peut ralentir ce processus et favoriser l’accumulation stercorale. L’exercice physique, même modéré, comme la marche ou le yoga, peut significativement améliorer la fonction digestive et prévenir les risques d’engorgement fécal.

Usage prolongé de certains médicaments

Certains traitements médicamenteux ont pour effet secondaire de diminuer la motilité intestinale. Les analgésiques opioïdes, les anti cholinergiques, certains antihypertenseurs, et les suppléments de fer figurent parmi les produits pharmaceutiques susceptibles de contribuer à cette problématique. Leur action peut réduire la fréquence des contractions intestinales et rallonger le temps de transit des matières fécales. Nous vous conseillons de consulter un professionnel de santé pour évaluer les risques et bénéfices de ces traitements et explorer d’éventuelles alternatives moins éprouvantes pour le système digestif.

Quels sont les symptômes de cette affection ?

Vous devez connaître les signaux précurseurs de la stase stercorale afin de solliciter une consultation médicale opportune. Une identification précoce et une prise en charge adaptée permettent d’éviter l’escalade vers des complications plus sérieuses. Les symptômes associés à cette pathologie sont variés. Ils incluent en général :

  • des douleurs abdominales,
  • une sensation de lourdeur ou de plénitude,
  • une distension abdominale,
  • des épisodes de nausées ou de vomissements dans des cas plus avancés.

Les individus affectés par cette condition ressentent souvent une constipation sévère. Cette rétention anormale conduit à des selles extrêmement dures et sèches, qui ne peuvent être expulsées sans effort considérable. Ce symptôme initial, loin d’être anodin, peut causer un inconfort notable et perturber la qualité de vie des personnes concernées.

En outre, la distension abdominale représente un autre indicateur fréquent. Les matières fécales stagnantes génèrent une pression interne et provoquent un gonflement visible de l’abdomen. Ce phénomène est généralement accompagné d’une sensation de lourdeur ou de plénitude dans le ventre ce qui ajoute une couche supplémentaire de malaise. Les patients rapportent parfois aussi une diminution de leur appétit, conséquence directe de la sensation de satiété permanente induite par la distension.

Finalement, des douleurs abdominales peuvent survenir et résultent de la tentative du corps à mobiliser les déchets accumulés. Ces crampes varient en intensité et en fréquence, mais elles constituent un signal d’alarme qui indique que le système digestif lutte contre l’obstruction. Si la pression dans le côlon atteint un seuil critique, les symptômes peuvent être exacerbés et mener à des nausées ou même à des vomissements.

Comment se réalise le diagnostic pour la stase stercorale ?

La stase stercorale requiert une évaluation diagnostique minutieuse pour confirmer sa présence et en comprendre l’ampleur. Elle peut entraîner des complications sérieuses si elle n’est pas identifiée et traitée adéquatement. Le processus diagnostique implique une combinaison d’interrogatoire détaillé du patient, d’examens cliniques ciblés et de techniques d’imagerie précises.

Interrogatoire du patient

La première étape importante dans le diagnostic est l’interrogatoire approfondi du patient. Durant cette phase, le professionnel de santé s’informe sur les antécédents médicaux, les habitudes alimentaires, l’hydratation, l’activité physique et l’utilisation de médicaments susceptibles d’influencer la motilité intestinale. Des questions spécifiques concernant la fréquence, la consistance des selles et la présence de symptômes associés, tels que la distension abdominale ou les douleurs, sont posées pour dresser un portrait précis de la situation.

Examens cliniques

L’examen physique joue un rôle indispensable dans le processus diagnostique. Le praticien procède à une palpation abdominale pour évaluer la présence de masses ou de gonflements indiquant une accumulation fécale. Un toucher rectal peut également être réalisé pour apprécier le tonus anal et détecter d’éventuelles obstructions au niveau du rectum. Ces évaluations cliniques directes fournissent des indices vitaux sur l’état fonctionnel du système digestif.

Techniques d’imagerie

Pour confirmer le diagnostic de stase stercorale et exclure d’autres pathologies, des examens d’imagerie sont souvent requis. La tomographie par ordinateur (CT scan) est particulièrement utile pour visualiser la dilatation colique, l’impaction fécale et d’autres anomalies structurelles. Selon les cas, une radiographie abdominale peut aussi être employée pour fournir une vue d’ensemble de l’état du côlon et identifier les zones de stagnation des matières fécales.

Quels traitements pour lutter contre la stase stercorale ?

La stase stercorale nécessite une prise en charge thérapeutique adaptée pour éviter d’éventuelles complications. Les stratégies de traitement visent principalement à faciliter l’évacuation des selles, à restaurer un transit intestinal régulier et à prévenir la récurrence de l’engorgement. Elles impliquent une combinaison de mesures diététiques, d’activité physique et, si nécessaire, de traitements médicamenteux ou d’interventions spécifiques.

Modifications du régime alimentaire et hydratation

Une première approche consiste à optimiser l’alimentation en augmentant l’apport en fibres alimentaires. Celles-ci, présentes dans les fruits, légumes, céréales complètes et légumineuses, améliorent la consistance des selles et facilitent leur progression à travers le système digestif. Parallèlement, il est impératif d’accroître la consommation d’eau et de liquides. Une hydratation adéquate joue un rôle clé dans la prévention de la dessiccation des selles, rendant leur expulsion moins ardue. Ces ajustements diététiques simples, mais efficaces, constituent souvent la pierre angulaire du traitement contre la stase stercorale.

Activité physique régulière

L’exercice physique contribue énormément à stimuler la motilité intestinale. Elle favorise un transit plus fluide. Des activités modérées, telles que la marche rapide, le cyclisme ou la natation, encouragent le mouvement des matières à travers le côlon. Intégrer régulièrement ces pratiques dans votre quotidien peut vous aider à rétablir un rythme de défécation normal et à diminuer les risques d’accumulation fécale.

Médication et interventions médicales

Pour les cas plus résistants, des interventions médicales peuvent s’avérer nécessaires. L’administration de laxatifs, sous supervision médicale, permet de ramollir les selles et de stimuler les contractions intestinales. Dans certaines situations, une évacuation manuelle ou des lavages coliques sont requis pour déloger les impactions fécales. Ces méthodes, bien que plus invasives, offrent une solution immédiate à l’obstruction et soulagent rapidement les symptômes.

Quels professionnels de santé consulter en cas de stase stercorale ?

Le médecin généraliste est le professionnel de santé le mieux indiqué en premier. Ce praticien, grâce à son approche globale et sa connaissance approfondie des pathologies diverses, constitue le point de départ idéal pour une évaluation initiale. Lors de cette consultation, il procédera à un interrogatoire détaillé qui vise à recueillir des informations essentielles sur les symptômes, les habitudes de vie, et l’historique médical du patient. En fonction des constatations, il peut effectuer un examen physique ciblé qui inclue potentiellement un toucher rectal, afin d’apprécier la sévérité de l’accumulation fécale. Cette étape diagnostique initiale est cruciale pour orienter correctement votre parcours de soins.

En cas de nécessité, suite à l’évaluation initiale, le médecin généraliste vous référera à un gastro-entérologue. Ce spécialiste, doté d’une expertise spécifique dans les troubles digestifs, est qualifié pour approfondir l’investigation clinique à travers des examens plus sophistiqués, tels que la coloscopie ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Ces approches permettent une visualisation précise du gros intestin. Le gastro-entérologue est également en mesure de proposer des traitements avancés qui incluent des interventions endoscopiques si nécessaire, pour résoudre efficacement l’obstruction et restaurer un transit intestinal normal. La collaboration entre ces professionnels de santé assure une prise en charge complète et adaptée utile pour vous soulager tout en prévenant les récidives de cet état pathologique.