Accueil Lexique médical Stérilet : Quelles sont les différentes complications possibles?

Stérilet : Quelles sont les différentes complications possibles?

0
Stérilet : Quelles sont les différentes complications possibles?
Stérilets hormonal et en cuivre

Le stérilet est une forme de contraceptif très efficace. En plus d’éviter des grossesses, il est un dispositif protecteur contre certains cancers. Évidemment, comme tout thérapeutique, il peut entraîner des complications. En voici la liste !

Port du stérilet : les complications fréquentes

Dans l’absolu, le port du stérilet, quelle que soit sa typologie, ne cause aucun sérieux problème. Néanmoins, certaines déconvenues surviennent chez la femme porteuse. Évidemment, ces troubles de l’organisme disparaissent après un bon traitement. 

Comme pour tous les contraceptifs, le stérilet, surtout hormonal, présente les mêmes potentielles incommodités que lapilule. Cette similitude est liée à la présence, même minime, d’hormones. De ce fait, les inconvénients possibles sont :

  • la prise de poids ;
  • les nausées ;
  • les migraines ;
  • les crampes et l’acné ;
  • la diminution ou la suppression de la libido ;
  • la perte de cheveux.

En plus de cette liste de complications, il faut souligner que le stérilet est capable de modifier le cycle menstruel habituel. Ce changement de rythme s’accompagne de pertes de sang brunâtre en dehors de la période de règles. Quant à ces dernières, elles deviennent de plus en plus longues et abondantes. À défaut, elles sont totalement inexistantes.

L’autre complication se ressent lors d’un rapport sexuel. En effet, il arrive que le partenaire sente les fils. Ce qui a tendance à réduire considérablement le plaisir du moment. Toutefois, remédier à ce problème est facile et rapide. Il suffit à la femme de consulter son gynécologue afin qu’il raccourcisse les fils.

En outre, la présence du stérilet peut entraîner la contraction d’une infection. Ce trouble de système vaginal se traduit par des symptômes comme les démangeaisons et les pertes nauséabondes ou d’une couleur inhabituelle.

Il est également possible que cela dégénère en maladie sexuelle comme l’apparition des kystes ovariens. Dans les cas extrêmes, le port du stérilet peut provoquer une infertilité

Attention : selon certaines rumeurs, le stérilet peut être à l’origine d’une grossesse extra-utérine. Cela n’a pas encore été scientifiquement prouvé. Par conséquent, cet inconvénient n’est pas recevable.

Dispositif intra-utérin : les complications possibles, mais rares

En dehors des complications citées ci-dessus, il en existe d’autres. Cependant, ses effets secondaires se manifestent très rarement. 

Intolérance au cuivre ou au contraceptif en T

Cette complication se manifeste par de légères douleurs ainsi que de petits saignements. Étant trop réguliers, ces symptômes peuvent contraindre à retirer le stérilet. Une fois le DIU extrait, les symptômes disparaissent immédiatement.

Facteur à risque de l’infection de l’utérus

Le port du stérilet ne favorise pas l’infection de l’utérus en lui-même. Par contre, lorsque ce problème vaginal survient, il atteint rapidement la cavité utérine, et ce, grâce au DIU. Le stérilet est donc un élément favorisant la propagation de cette infection.

Pour cette raison, il est plus intéressant de réserver ce mode de contraception aux femmes plus âgées et moins exposées au risque d’infections. Il s’agit notamment des MST, des IST, des maladies ou infections sexuellement transmissibles.

Migration du stérilet dans l’endocol

De manière très exceptionnelle, il arrive que le stérilet glisse dans l’endocol. Ensuite, il s’expulse spontanément dans le vagin exposant ainsi la porteuse au risque de grossesse intempestive. Cela est dû au fait que le DIU, n’étant plus dans la cavité, n’exerce plus son rôle contraceptif.

Perforation de l’utérus

Avant toute chose, il faut souligner que cette complication est très rare. Toutefois, il arrive que le stérilet perfore l’utérus afin de pouvoir entrer dans la cavité abdominale. Pour que cela arrive, il faut que la pose du contraceptif se fasse dans certaines situations à savoir :

  • utérus rétro fléchis ;
  • utérus ante fléchis ;
  • sténose du col ou étroitesse du col.

Dans ces cas, la mise en place du stérilet peut se révéler difficile ou douloureuse. Ce qui aboutit à une perforation de la paroi de l’utérus pour une migration vers l’abdomen. Le cas échéant, il faut une cœlioscopie pour retirer le DIU.

Pour cette raison, il est préférable de contrôler la bonne position du stérilet par une échographie après une pose difficile. Cette précaution est de mise surtout si le fil n’est plus retrouvé lors d’un contrôle médical.

Grossesse inattendue

Une grossesse peut survenir malgré l’installation d’un stérilet, qui de surcroît, est situé en bonne place. En cas de constatation de ce fait, il faut une confirmation par échographie le plus tôt possible. Cet examen d’imagerie permet aussi de voir les rapports du stérilet avec le sac gestationnel.

Dans la majorité des cas, la grossesse est conservée. Elle se déroule sans aucun désagrément et le stérilet est retrouvé dans le placenta après l’accouchement. Par contre, dans d’autres cas, les porteuses proposent une extraction du stérilet au tout début de la grossesse.

Attention : un retrait de stérilet en début de grossesse n’est possible que si le fil est toujours visible.

Voilà, vous savez tout à présent sur les différentes complications possibles après la pose d’un stérilet ! Leur apparition est rare, voire très rare. Cependant, il faut préciser qu’une bonne hygiène et une alimentation saine et équilibrée permettent aussi de les éviter.