Accueil Bien-être Stérilité chez l’homme: causes, symptômes et traitements

Stérilité chez l’homme: causes, symptômes et traitements

0
Stérilité chez l’homme: causes, symptômes et traitements
Concept de stérilité masculine

L’infertilité chez l’homme n’est pas toujours évidente à aborder en consultation. Pourtant, il s’agit d’un cas récurrent. La stérilité masculine est envisageable lorsque les partenaires n’arrivent pas à concevoir au bout d’un an et que la femme a préalablement été diagnostiquée comme fertile. Quelles sont les causes de la stérilité masculine ? Quels sont ses symptômes et quels sont les traitements appropriés ?

Qu’est-ce que la stérilité masculine ?

La plupart du temps, la stérilité est considérée comme un problème de santé exclusivement féminin. Pourtant, c’est un phénomène qui peut toucher n’importe qui, quel que soit son sexe. D’ailleurs, environ un tiers des cas d’infertilité incluent des facteurs exclusivement liés à la fonction reproductrice masculine.

L’infertilité est un réel défi et il peut sembler impossible à surmonter. Toutefois, vous devez garder à l’esprit qu’être diagnostiqué ne signifie pas que vous ne pourrez jamais avoir des enfants. En effet, il existe une variété d’options de traitement de fertilité pour les hommes et les femmes pour vous aider à fonder une famille.

Il n’existe pas réellement de symptômes pouvant indiquer la stérilité d’un homme. Toutefois, les signes suivants peuvent déjà vous alarmer :

  • Signes de déséquilibre hormonal, tels qu’une diminution de la pilosité du visage ou du corps ;
  • Difficulté à éjaculer ;
  • Diminution du désir sexuel ou perte de libido ;
  • Douleur, gonflement ou grosseur les testicules ;
  • Problèmes de fonction sexuelle ;
  • Difficulté à obtenir et à maintenir une érection ;
  • Perte ou réduction inhabituelle du sens de l’odorat, etc.

Si vous remarquez l’un de ces symptômes et qu’en plus, vous avez du mal à concevoir malgré des rapports sexuels fréquents et non protégés, n’hésitez pas à consulter un médecin.

Quelles sont les différentes causes de la stérilité chez l’homme ?

Les causes de l’infertilité masculine peuvent être liées à des anomalies de naissance, des problèmes chromosomiques ou des accidents.

Les maladies et les infections

Un sperme de mauvaise qualité peut cacher d’autres problèmes de santé enfouis. En effet, certaines maladies telles que la cœliaque et le diabète peuvent être responsable de la stérilité. De plus, certaines maladies traitées antérieurement peuvent toujours avoir des effets sur le sperme. Les oreillons par exemple, lorsqu’ils surviennent après la puberté peuvent réduire la taille des testicules et rendre la reproduction difficile. 

Même des affections antérieures peuvent laisser une empreinte durable sur votre fertilité. S’ils sont contractés après la puberté, les oreillons, une infection virale, peuvent entraîner une diminution de la taille des testicules. Cela peut potentiellement entraîner des complications en matière de reproduction. 

Par ailleurs, une personne qui a été victime d’une blessure testiculaire importante peut avoir des problèmes de fertilité, liés à la libération des spermatozoïdes.

La faiblesse des niveaux de testostérone

La testostérone est l’hormone sexuelle responsable de la production de spermatozoïdes. De faibles niveaux de testostérone peuvent réduire la quantité de spermatozoïdes et altérer la fonction sexuelle. Les hommes avec de faibles niveaux de testostérone développent souvent une perte de libido ainsi qu’une dysfonction érectile.

Les médicaments

Certains médicaments peuvent réduire la capacité de l’homme à produire des spermatozoïdes. Les stéroïdes anabolisants par exemple servent généralement à augmenter la masse musculaire, mais ils peuvent aussi entraver la production de testostérone. Selon certaines études, des médicaments indiqués pour le stress, la dépression et l’anxiété peuvent aussi agir sur la fonction sexuelle de l’homme. Lorsque vous vous rendez chez un spécialiste pour un diagnostic de stérilité, n’hésitez pas à lui faire part des médicaments que vous utilisez.

Le stress

Les personnes stressées libèrent des glucocorticoïdes dans leur organisme. Ce sont des hormones qui réduisent les niveaux de testostérone. Les glucocorticoïdes peuvent également nuire à la fonction sexuelle de l’homme.

La mobilité des spermatozoïdes

La mobilité des spermatozoïdes est un phénomène lié à l’âge. Les hommes peuvent en principe mettre une personne enceinte à partir de la puberté jusqu’à la fin de leur vie. Cependant, il est important de souligner que la fertilité masculine diminue avec l’âge. En effet, la qualité, la concentration et la motilité des spermatozoïdes se réduisent à partir de la quarantaine.  

Les toxines

Tous les continents sont aujourd’hui touchés par un phénomène de réduction de la qualité du sperme. Certaines études suggèrent que cela est dû à l’exposition des populations à des toxines environnementales telles que les rayonnements des appareils électroniques, les pesticides, etc. Ce sont en effet des éléments qui peuvent perturber l’équilibre hormonal et réduire la fertilité.

L’exposition à des températures élevées

Certaines expériences ont démontré que tout ce qui augmente la température des testicules peut influencer négativement la qualité du sperme. Ainsi, des éléments anodins tels que des sous-vêtements serrés, une varicocèle, ou encore une utilisation excessive sont à éviter, car ils peuvent tous faire monter la température des testicules.

Les maladies sexuellement transmissibles

Selon certaines études, le chlamydia serait responsable de la réduction de la fertilité masculine lorsqu’elle n’est pas diagnostiquée. Même si les personnes atteintes de cette maladie ne présentent pas de symptômes, celle-ci peut endommager l’ADN des spermatozoïdes. D’autres maladies sexuellement transmissibles telles que le virus du papillome humain et l’hépatite B peuvent eux aussi entraver la fertilité de l’homme. Si vous tenez des rapports sexuels avec plusieurs personnes, n’hésitez pas à faire  des dépistages réguliers.

L’infertilité immunologique

L’infertilité immunologique est un mal qui peut toucher aussi bien l’homme que la femme. Elle suscite la production d’anticorps qui détruisent les spermatozoïdes.   

La varicocèle

La varicocèle est une inflammation des veines qui irriguent les testicules. Elle réduit la qualité du sperme, mais limite également la mobilité des spermatozoïdes.

Le syndrome de Kallmann

Cette maladie rare retarde l’achèvement, de la puberté. Le syndrome de Kallmann peut toucher aussi bien les hommes que les femmes, mais il est plus fréquent chez les hommes. Les personnes qui souffrent de cette maladie n’ont généralement pas de pilosité. De plus, en l’absence d’un traitement hormonal, elles demeurent infertiles.

L’éjaculation rétrograde

L’éjaculation rétrograde est un phénomène qui se produit au moment de l’orgasme. Le sperme ne passe pas par l’urètre, mais se retrouve plutôt dans la vessie. L’urine trouble est notamment l’un des signes d’une éjaculation rétrograde.

Il faut également rappeler que, comme chez la femme, la cause de la stérilité masculine peut être inexpliquée. Certaines personnes peuvent avoir du mal à concevoir malgré l’absence d’anomalie au niveau de la qualité de leur sperme.

Comment effectuer le diagnostic de l’infertilité masculine ?

Pour réaliser un diagnostic de la stérilité chez l’homme, vous pouvez vous adresser à un spécialiste de la stérilité ou de la reproduction. Comme pour la plupart des diagnostics, celui-ci commence par un examen physique. L’objectif de cette première étape est d’en apprendre plus, sur les antécédents médicaux et familiaux, l’état de santé globale, les habitudes sexuelles, etc. 

L’un des examens les plus répandus pour les cas de stérilité masculine est l’analyse du sperme. À partir d’un échantillon de sperme, les spécialistes peuvent facilement analyser la qualité et les anomalies du sperme. D’autres examens sont aussi exigés, notamment :

  • Les analyses de sang pour mesurer les niveaux d’hormones et recherchés des anomalies dans les gènes ou de dans les chromosomes
  • Le test d’urine pour détecter un éventuel diabète ou une infection sexuellement transmissible
  • Des tests d’imagerie tels que l’IRM et l’échographie
  • La biopsie des testicules pour évaluer le niveau de production de sperme

Tous ces examens sont nécessaires pour établir la cause de la stérilité, mais aussi pour déterminer le meilleur traitement pour le patient.  

Comment traiter la stérilité chez l’homme ?

Toutes les infertilités masculines ne sont pas permanentes ou incurables. Grâce aux avancées de la technologie et de la médecine, il existe de plus en plus de traitement pour la stérilité chez l’homme.  

Les médicaments 

L’hormonothérapie peut contribuer à augmenter le nombre de spermatozoïdes. Certains peuvent être amenés à s’auto-administrer des injections d’hormones ou consommer des antibiotiques dont le rôle est de corriger une anomalie les empêchant de concevoir.

La chirurgie

La chirurgie la plus courante dans ce cas de figure est la vasectomie. C’est une opération indiquée pour les inflammations des veines testiculaires. Lorsque la cause est beaucoup plus grave, les spécialistes peuvent avoir recours à une biopsie testiculaire. Il s’agit d’une extraction testiculaire du sperme effectuée sous anesthésie locale. Le sperme obtenu à partir de la biopsie testiculaire peut ensuite être traité et utilisé pour féconder un ovule.

La dernière intervention chirurgicale à envisager est l’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes. Cette solution permet potentiellement à tous les hommes diagnostiqués comme stériles de concevoir. Elle repose sur l’injection d’un seul spermatozoïde, directement dans un ovule. .

Le changement de style de vie 

Le changement de style de vie fait également partie des solutions pour surmonter un diagnostic de stérilité masculine. Cela implique d’adopter certaines habitudes telles que la réduction du stress, la pratique d’une activité sportive, etc. Vous devez également éviter l’alcool, le tabac, l’exposition aux fortes températures, etc.

Il est important de noter que l’infertilité est causée par de nombreux facteurs, aussi bien chez l’homme que chez la femme. De plus, un diagnostic de stérilité n’est pas une fatalité. Les évolutions de la technologie permettent toujours de garder l’espoir d’être parent. Plutôt que d’être inquiet, il faut surtout chercher à connaitre les différentes solutions existantes.