Global Statistics

All countries
648,392,672
Confirmed
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
624,678,103
Recovered
Updated on December 2, 2022 2:06 am
All countries
6,642,169
Deaths
Updated on December 2, 2022 2:06 am

Sueurs nocturnes : Causes, Manifestations et Traitements

L’être humain est habitué à transpirer. Il s’agit d’un mécanisme naturel de l’organisme pour contrôler la température du corps. Toutefois, au cours du « sommeil de nuit », certaines personnes sont exposées à un phénomène inhabituel : il s’agit des sueurs nocturnes. Ce phénomène ne doit pas être pris à la légère, car il peut s’agir du symptôme d’une maladie grave. Quelles sont donc les causes des sueurs nocturnes et comment les soigner ?

Description des sueurs nocturnes

Il est question de sueurs nocturnes, lorsqu’un individu transpire soudainement et excessivement durant son sommeil la nuit. Généralement, les sueurs nocturnes sont associées au trouble du sommeil. Les transpirations peuvent se manifester pendant plusieurs nuits de suite, ou apparaître de manière ponctuelle. Ce trouble peut affecter les hommes comme les femmes. Néanmoins, il est important de notifier que les individus ayant entre 20 ans et 65 ans sont plus susceptibles de développer ce symptôme.

Les transpirations nocturnes ne doivent pas être confondues à la simple suée engendrée par une température très élevée dans la pièce. Habituellement, les sueurs nocturnes obligent les personnes atteintes à se réveiller au beau milieu de la nuit pour changer de pyjama et de draps.

Causes des sueurs nocturnes

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’origine des sueurs nocturnes. Voici ci-dessous les différentes causes possibles de ce phénomène.

Déséquilibre hormonal

Le déséquilibre hormonal, qu’il soit permanent ou transitoire, apparaît comme étant un facteur déclencheur des sueurs nocturnes. Les transpirations nocturnes sont liées aux variations hormonales de la ménopause. Ce phénomène est souvent associé aux bouffées de chaleur (survenant au cours de la baisse des œstrogènes). Les sueurs nocturnes peuvent être aussi provoquées par un trouble dans le fonctionnement de la thyroïde (élévation anormale de la production des hormones thyroïdiennes).

Quant aux hommes, l’excès de testostérone peut être à l’origine de cette anomalie. On peut donc déduire que les transpirations nocturnes sont liées aux perturbations hormonales.

Infection bactérienne ou virale

Une augmentation de la température corporelle engendre des sueurs. Ainsi, toutes les infections pouvant provoquer une fièvre peuvent être à l’origine de la survenue de sueurs nocturnes. Comme exemple, on peut citer l’hépatite C, la grippe saisonnière, la tuberculose ou encore l’endocardite.

Consommation d’alcool

La consommation d’alcool est à l’origine des perturbations des cycles du sommeil. Elle peut provoquer l’apparition de nombreux micro-éveils et faire transpirer excessivement. C’est l’une des raisons pour lesquelles, il est recommandé de limiter la consommation de l’alcool, surtout en soirée.

Repas trop épicés ou lourds

Il est difficile pour l’estomac de digérer les repas lourds que l’on consomme. En effet, il doit « redoubler d’efforts » afin de décomposer ces aliments. Consommer des repas lourds avant de se coucher pourrait entraîner des sueurs nocturnes.

Quant aux repas épicés, ils entraînent une hausse de la température interne corporelle. Cet effet est dû à un composé chimique du piment que l’on appelle capsaïcine. Cette dernière est à l’origine des sensations de brûlure qui se manifestent lorsqu’on ingère du piment.

Stress

Le stress est l’un des facteurs responsables des sueurs nocturnes. Dans ce cas, les transpirations sont accompagnées de réveil brutal. Ces deux phénomènes surviennent généralement durant certains cauchemars, ou lors d’un stress post-traumatique.

Médicaments

Lorsqu’un individu ingère certains médicaments comme les antidépresseurs, les médicaments prescrits dans le traitement contre les troubles hormonaux, les stéroïdes ou encore les médicaments contre le diabète, il est exposé à un risque de sueurs nocturnes. Néanmoins, elles apparaissent ici comme des effets secondaires de la prise de ces médicaments (préalablement cités).

Troubles gastro-œsophagiens et les apnées du sommeil

Ces troubles sont à l’origine de diverses manifestations telles que :

  • Des remontées acides ;
  • Une transpiration excessive ;
  • Des brûlures d’estomac.

Lorsqu’un individu effectue des apnées du sommeil, il court plus de risque d’avoir des épisodes de sueurs nocturnes.

Sevrage alcoolique

Il est habituellement accompagné de symptômes tels que :

  • Des sueurs nocturnes ;
  • Des épisodes de stress ;
  • Des nausées.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les individus envisageant d’arrêter la prise d’alcool doivent se faire accompagner par un médecin. Cela leur permet d’affronter plus aisément ces complications.

À l’instar de toutes ces causes préalablement énumérées, on peut aussi parler du syndrome des mouvements périodiques nocturnes, du port de vêtements chauds avant le sommeil ou encore de la température ambiante trop élevée dans la chambre.

Les causes des sueurs nocturnes sont nombreuses. Par conséquent, il est difficile de diagnostiquer avec précision leur origine. Le médecin peut réaliser plusieurs examens dans l’optique de confirmer le diagnostic. Cependant, quand aucune cause n’a pu être identifiée, les sueurs nocturnes sont dites idiopathiques.

Par ailleurs, une rupture du rythme du sommeil expose le patient à une certaine fatigue sur une longue période.

Conséquences des sueurs nocturnes et consultation

Dans certains cas, suer excessivement la nuit entraîne un réveil brutal du patient. Ce réveil provoque ainsi une altération de la qualité de sommeil du patient. Ce dernier est exposé à :

  • Un état de fatigue ;
  • Des troubles de l’humeur ;
  • La survenue de somnolence diurne.

On pourrait également parler des troubles de la concentration.

Quand les sueurs nocturnes apparaissent de manière ponctuelle et qu’après, elles deviennent répétitives, il est préférable de se rendre à l’hôpital pour bénéficier d’un avis médical. Une fois à l’hôpital, le médecin traitant proposera au patient un bilan biologique. Selon les résultats fournis par l’analyse du médecin, une consultation chez un gynécologue ou un endocrinologue pourrait être déterminante dans le traitement de cette anomalie. La suspicion d’une maladie peut pousser le médecin à réaliser des examens supplémentaires.

Quelques conseils pour lutter contre les sueurs nocturnes

Les sueurs nocturnes peuvent engendrer des irritations cutanées et même l’apparition de petits boutons. En vue de faire face à ce problème, il est préférable de limiter le port de vêtements en fibres synthétiques. Les individus manifestant des transpirations nocturnes doivent opter pour des pyjamas en matières naturelles (coton, lin). Le linge de lit doit également être fait avec la même matière.

En outre, les patients doivent éviter de se coucher dans des pièces trop chauffées. Celles-ci doivent être bien aérées. Cependant, en cas de fraîcheur excessive, il est recommandé d’ajouter une couette supplémentaire.

Aussi, avant de dormir, les patients ne doivent pas jouer aux jeux vidéo. En somme, ils doivent éviter les activités pouvant entraîner le stress. Il faut aussi limiter, voire éviter, la consommation des boissons excitantes, notamment le café, le thé et l’alcool. La consommation des repas trop épicés et lourds doit être réduite.

Vous aimerez aussi :

Related Articles