Global Statistics

All countries
232,243,912
Confirmed
Updated on September 25, 2021 11:48 pm
All countries
207,121,812
Recovered
Updated on September 25, 2021 11:48 pm
All countries
4,756,403
Deaths
Updated on September 25, 2021 11:48 pm

Symptômes COVID : liste complète

La COVID-19 se manifeste de différentes manières en fonction des individus. Certaines personnes ne présentent que très peu de signes indiquant la contamination au virus pendant que les symptômes sont un peu plus remarquables chez d’autres sujets. Finalement, il est facile de se perdre dans cette grande bulle des symptômes liés au Coronavirus. Pour aider à y voir plus clair, découvrez ici la liste complète de tous les symptômes de cette pandémie.

Covid-19 : les symptômes les plus fréquents

Les manifestations les plus fréquentes du coronavirus regroupent :

  • la fièvre et des céphalées ;
  • la perte de l’odorat ;
  • la perte de goût ;
  • les maux de gorge ;
  • la sensation de nez bouché ;
  • les douleurs musculaires ;
  • une toux sèche ;
  • un état de fatigue extrême ;
  • des troubles de la respiration;
  • et une sensation de fatigue.

Généralement, une personne atteinte de la Covid-19 a une température qui s’élève au-delà de 37,8 °C/100,0 ° F. De même, elle ressent un manque d’énergie et éprouve une sensation générale et inhabituelle de malaise. Cet état de fatigue peut s’accompagner dans certains cas moins fréquents de douleur abdominale persistante et continue ou de courbatures. En ce qui concerne la toux, elle peut être nouvelle ou s’aggraver selon l’état de santé de la personne atteinte. Elle sera donc plus importante si cette dernière souffre déjà d’une toux chronique.

Il peut également s’agir d’un croup, une toux aboyant qui fait un bruit de sifflement à la respiration. Ce mal ne doit avoir aucun lien avec une autre cause ou un état pathologique. Pour ce qui est des difficultés respiratoires, elles se caractérisent généralement par une dyspnée, une incapacité à respirer profondément, un manque de souffle, une respiration sifflante, etc. Comme pour la toux, les troubles de l’essoufflement ne doivent être associés à aucun état pathologique identifié et connu, une maladie pulmonaire par exemple. La rhinorrhée (écoulement du nez) et la congestion nasale (nez bouché) constituent également des symptômes plus ou moins fréquents de la Covid-19.

Il faut mentionner que tous les symptômes de la Covid-19 n’apparaissent pas tous en même temps. De même, ces manifestations peuvent faire penser à d’autres maladies hivernales comme la bronchite, le rhume ou la grippe. Autrement, vous ne pouvez pas savoir si vous êtes infecté par le virus rien qu’en toussant, en éternuant ou en ayant de la fièvre puisqu’il peut bien s’agir d’un simple rhume. Il est donc important de consulter un spécialiste de la santé dès que vous rencontrez les premiers symptômes et de vous éloigner même si vous pensez que c’est un rhume. De même, vous devez éviter de voyager ou de vous déplacer si vous êtes contaminé ou avez des doutes sur une éventuelle infection.

Covid-19 : les symptômes les moins fréquents et les signes atypiques

L’infection au coronavirus comporte toute une diversité de manifestations. Parmi celles-ci, il en existe même qui sont difficilement associées à cette maladie.

Le mal de gorge lié au coronavirus

Le mal de gorge constitue l’une des manifestations les plus fréquentes de l’infection au coronavirus bien qu’il soit moins courant que la fièvre et la toux. Dans le cas de la Covid-19, ce symptôme est principalement lié à la toux. Bien évidemment, il ne doit être associé à aucun autre état pathologique, un écoulement post-nasal par exemple.

Contrairement à une angine, ce symptôme n’est pas causé par un gonflement des amygdales qui provoque des douleurs à la déglutition. Dans le cas de la Covid-19, le fait de tousser (la toux sèche) est à l’origine des irritations de la gorge. Le patient peut alors avoir une déglutition douloureuse ou du mal à avaler.

Les troubles olfactifs et gustatifs liés au coronavirus

Qu’elle soit partielle ou totale, la perte de l’odorat ou du gout constitue une manifestation plutôt courante de la Covid-19, quand bien même elle est moins fréquente que la toux ou la fièvre. Si ces troubles sensoriels ne faisaient pas partie de la liste des symptômes à l’origine, ils ont été identifiés en avril 2020 grâce à une étude réalisée par des médecins et des chercheurs dans 12 hôpitaux en Europe.

Cette étude a révélé que sur 417 patients étudiés, 86 % des personnes atteintes de la Covid-19 présentaient des troubles de l’odorat alors que 88 % avaient des problèmes du gout. D’un autre côté, cette pathologie affecte majoritairement les jeunes patients. Bien évidemment, ces troubles apparaissent soudainement et ne doivent pas être confondus avec une perte légère de l’odorat causé par un rhume ou une autre infection.

Certes, les manifestations sensorielles de la Covid-19 sont sans grand risque pour l’organisme, elles peuvent tout de même être considérées comme une grande invalidité. En effet, ce trouble prive le patient de son odorat et du gout pendant plusieurs jours, voire quelques semaines. Si certaines personnes retrouvent très rapidement leurs facultés après leur guérison de la Covid-19, la récupération du gout et de l’odorat est aléatoire et peut durer plusieurs semaines chez d’autres.

Dans certains cas rares, le patient peut développer d’autres catégories d’affections olfactives plus complexes, notamment la parosmie et la fantosmie. La première consiste en une déformation totale des odeurs de sorte qu’un parfum agréable peut être perçu par le patient comme une odeur nauséabonde. Pour ce qui est de la fantosmie, elle se caractérise par une hallucination olfactive.

Le plus important, c’est que l’apparition de ces troubles sensoriels permet de poser plus facilement le diagnostic de la maladie de la Covid-19. Pensez donc à vous mettre en isolement et à vous rapprocher d’un spécialiste de la santé lorsque vous remarquez une perte soudaine de vos capacités olfactives et gustatives.

Les troubles digestifs et alimentaires liés au coronavirus

Dans certains cas, l’infection à la Covid-19 peut se manifester par des troubles digestifs et intestinaux. Cette catégorie de symptôme s’observe généralement chez les patients les plus jeunes, notamment les enfants. Toutefois, ils peuvent très bien survenir chez des adultes infectés par le coronavirus.

Les symptômes digestifs de la Covid-19 se composent généralement de diarrhées, de vomissements, de nausées et de douleurs abdominales persistantes et continues dans des cas rares. Comme pour toutes les autres manifestations du coronavirus, ces phénomènes ne doivent être associés à aucune autre cause connue. Ces symptômes doivent être pris au sérieux, notamment chez les nourrissons, les enfants, les personnes les plus âgées et les personnes atteintes d’une déficience intellectuelle.

Chez les plus jeunes, les enfants précisément, une diminution ou un manque soudain d’appétit peut constituer un symptôme de l’infection à la Covid-19. Vous devez tout de même vérifier que cela n’est lié à aucune autre pathologie.

Les manifestations cutanées du coronavirus

Certaines personnes infectées du coronavirus présentent des symptômes de type dermatologique. En effet, il a été remarqué chez certains patients des éruptions cutanées diffuses sur tout le corps. Il faut également ajouter au tableau clinique du coronavirus les rougeurs et les engelures au niveau des doigts de la main et des pieds. Ces symptômes concernent majoritairement les adolescents et les jeunes adultes atteints de la maladie.

De manière précise, les manifestations dermatologiques de la Covid-19 se présentent sous la forme d’acrosyndromes qui prennent la forme d’engelures des extrémités. Elles peuvent également prendre l’apparence de rougeurs persistantes quelques fois douloureuses ou de lésions d’urticaire.

Si la Covid-19 peut également se manifester par des signes cutanés, ces derniers peuvent ne pas être associés à cette maladie, d’autant plus que les engelures constituent une dermatose assez fréquente. Il est donc important de faire attention aux symptômes pour trouver d’autres signes cliniques afin de pouvoir bien poser le diagnostic. Pensez donc à vous rapprocher d’un médecin avant de consulter votre dermatologue si vous remarquez des éruptions cutanées.

Le symptôme des yeux secs et la conjonctivite liés au coronavirus

Tout d’abord, il faut mentionner que la COVID peut se manifester par une irritation des yeux. Si ce symptôme est moins fréquent, diverses études ont noté une très grande sensibilité à la lumière. En effet, 81 % des patients ont remarqué des troubles oculaires dans les deux semaines qui ont suivi le début de l’infection. Pour ce qui est de la conjonctivite, elle constitue l’un des signes les plus rares de la maladie de la Covid-19. Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse qui recouvre l’intérieur des paupières (la conjonctive).

L’existence de ce symptôme a été mise en lumière par deux études réalisées en Chine. Réalisée sur 30 personnes infectées et hospitalisées, la première a révélé qu’une seule personne était atteinte de conjonctivite alors que des traces du virus ont été retrouvées dans ses sécrétions oculaires. La seconde a montré que 9 patients sur 1009 infectés présentaient des cas de conjonctivite.

Quand bien même elle est rare, la conjonctivite constitue donc une manifestation de la Covid-19. Puisque cette dernière affecte également les yeux, il est recommandé aux membres du personnel soignant et aux professionnels de la santé de se protéger les yeux lors de la prise en charge d’un patient susceptible d’être touché par le virus.

Les troubles musculaires, neurologiques et cardiaques liés au coronavirus

Les difficultés musculaires constituent une manifestation plus ou moins fréquente de la Covid-19. En effet, certains patients présentent des cas de douleurs musculaires ou encore des lésions inhabituelles ou de longues durées.

D’un autre côté, diverses études ont montré que les symptômes de l’infection au coronavirus s’étendent également au système neurologique. Divers patients présentent des signes neurologiques comme des maux de tête inhabituels, persistants, inexpliqués ou de longue durée. Chez d’autres, ce mal peut être plus intense ou s’apparenter à une migraine. Les vertiges constituent également une manifestation de la Covid-19.

Au fur et à mesure que le temps passe, on se rend compte que la Covid-19 n’affecte pas que les voies respiratoires. De plus en plus de cas présentent des pathologies au niveau du système nerveux central. Chez certains patients, on recense un état confusionnel (altération aigüe de l’état mental) n’ayant aucun lien avec une autre cause connue : état pathologique, prise de médicaments, sevrage d’alcool, etc.

L’infection au coronavirus attaque également le système cardiovasculaire. En effet, certaines personnes contaminées présentent des troubles du rythme cardiaque, une tachycardie (accélération du rythme cardiaque) par exemple.

D’après une étude publiée dans la revue JAMA Cardiology, les lésions cardiaques sont fréquentes chez les patients atteints de la Covid-19. D’un autre côté, ces lésions augmentent le risque de mortalité. Sur les 416 patients suivis dans le cadre l’étude relative à ce phénomène, 51 % des personnes souffrant de lésions cardiaques sont décédées, contre 4,5 % de décès au sein des personnes non affectées par des lésions.

La pancréatite aigüe

En juin 2020, la pancréatite aigüe a été identifiée comme symptôme de l’infection à Covid-19. Caractérisée par une inflammation du pancréas due à des calculs biliaires ou une forte consommation d’alcool, elle se manifeste par des douleurs violentes au niveau de l’abdomen.

Ce symptôme a été identifié chez des patients infectés et hospitalisés au sein de l’unité pancréatique du Royal Liverpool University Hospital en Angleterre. Ceux-ci étaient des hommes en surpoids ou atteints d’obésité. De même, ils avaient un taux élevé de sucre et de graisses dans le sang. Le développement d’une pancréatite aigüe est donc favorisé par d’autres maladies comme l’obésité.

Ainsi, il devient beaucoup plus facile de poser le diagnostic de la Covid-19 pour des personnes ayant une pancréatite aigüe et souffrant d’obésité. L’orientation et la prise en charge en deviennent également plus rapides.

Covid-19 : les symptômes graves

Lorsqu’une infection à la Covid-19 n’est pas vite détectée, elle peut engendrer des complications chez les patients, notamment si ces derniers souffrent d’autres maux.

L’hypoxie silencieuse

Dans certains cas, il est possible que l’infection à la Covid-19 affecte la circulation de l’oxygène. Son niveau de saturation dans l’organisme devient alors très faible, pourtant les victimes se plaignent simplement d’une gêne respiratoire : c’est l’hypoxie silencieuse.

En général, ce faible niveau d’oxygène est marqué par une détresse respiratoire à la base d’un état comateux ou d’incohérence. Bien qu’elle soit silencieuse, cette manifestation peut représenter un véritable danger pour la victime et endommager ses organes vitaux : les poumons, le cœur, le cerveau et les reins.

Le développement d’une hypoxie silencieuse chez un patient augmente donc fortement le risque de mortalité. Il est donc important de veiller au niveau de saturation en oxygène des patients testés positifs à la Covid-19 afin de prévenir une éventuelle détresse respiratoire.

L’exacerbation des troubles respiratoires

L’infection au coronavirus peut se manifester par une aggravation des maladies pulmonaires : asthme, maladie respiratoire obstructive chronique, emphysème, etc. Dans certains cas, l’infection peut résulter sur des complications cardiaques très graves comme des arythmies ou des troubles du muscle cardiaque. Chez d’autres, il y a formation de caillots sanguins de petite et de grande taille dans les vaisseaux sanguins.

Parmi les cas les plus rares, on retrouve bien évidemment les formes les plus graves de la maladie qui conduisent à une hospitalisation, voire au décès du patient. Dans ces conditions, les symptômes respiratoires ou les maladies pulmonaires peuvent être à l’origine de sévères complications. L’infection à la Covid-19 peut par exemple provoquer une pneumopathie avec des difficultés respiratoires très importantes.

Si donc vous remarquez un signe d’aggravation tel qu’une douleur dans le thorax, une gêne respiratoire, une perte de motricité ou d’élocution, pensez à appeler les services d’agence. De même, pensez à consulter un médecin si vous présentez des cas de maladie chronique et remarquez les premiers symptômes de la Covid-19. Cela pourrait éviter des complications.

Les symptômes du coronavirus chez l’enfant

Les enfants sont moins affectés par la maladie de la COVID-19 et présentent donc moins de symptômes. Néanmoins, lorsqu’ils en ont, ces symptômes sont généralement bénins et différents de ce qu’on remarque chez les adultes. Par exemple, l’infection au coronavirus se manifeste le plus souvent chez l’enfant par des troubles digestifs comme la diarrhée et les vomissements.

Toutefois, il existe une rare complication chez l’enfant appelée syndrome inflammatoire multisystémique (MIS-C). Celle-ci se manifeste par des douleurs abdominales, une éruption cutanée et des symptômes qui touchent les poumons, le cœur et l’appareil digestif. Sans tests appropriés, il est alors très facile de penser qu’il s’agit de la maladie de Kawasaki (une vascularité qui touche principalement les jeunes enfants et peut entrainer des anévrismes) et de fournir à l’enfant un mauvais traitement.

Il existe également une telle complication chez les jeunes adultes et les patients d’un âge moyen : le syndrome inflammatoire multisystémique chez les adultes (MIS-A). Il faut quand même noter que ce trouble n’affecte pas les nouveau-nés porteurs du virus, mais les enfants plus grands. Si la contagiosité à la Covid-19 chez les enfants a longtemps été considérée comme moins élevée que chez les adultes, diverses études ont montré qu’un nouveau variant découvert en Angleterre augmenterait ce risque dans toutes les tranches d’âge.

Les manifestations du coronavirus chez l’adolescent

Tout comme les enfants et les jeunes adultes, les adolescents présentent moins de symptômes de l’infection au coronavirus que les personnes affectées les plus âgées. Dans certains cas, ils ne présentent même pas du tout de symptôme.

Dans l’ensemble, les adolescents ne présentent que des symptômes bénins : la toux, une légère fébrilité, un mal de gorge, des douleurs musculaires, etc. Les manifestations de la Covid-19 ne sont donc ni graves ni très évocatrices pour cette tranche d’âge. Au contraire, ils peuvent faire penser à un rhume ou à la grippe. Le diagnostic en devient donc plus difficile. À cet effet, il est préférable pour les adolescents de se mettre en isolement et de faire un test dès les premiers signes d’une infection au coronavirus.

De plus, les adolescents affectés par le coronavirus présentent très rarement des symptômes graves, à l’exception des personnes présentant des facteurs de risque comme une pathologie respiratoire ou chronique, l’obésité, le surpoids, etc.

Covid-19 : cas des personnes asymptomatiques

Les symptômes du coronavirus sont divers et variés. Au fil du temps, la liste s’étoffe de plus en plus. De même, les manifestations varient d’un patient à un autre. En général, les signes de l’infection apparaissent dans les 14 jours après la contamination, le plus souvent entre 4 et 5 jours.

Toutefois, l’infection à la Covid-19 peut également être associée à une absence totale de signes. Cette situation est d’ailleurs très fréquente parmi les personnes atteintes du coronavirus. D’après une étude publiée dans le British Medical Journal, 4 personnes sur 5 infectées ne présenteraient aucun symptôme. Il est donc difficile de prédire si une personne est infectée.

Malheureusement, l’absence de manifestations ne signifie pas du tout une absence de contagiosité. Bien au contraire, une personne affectée et asymptomatique peut bien transmettre le virus et contaminer ses proches. C’est pourquoi il est plus que nécessaire de veiller au respect des gestes-barrière, à savoir :

  • respecter au moins un mètre de distance avec les autres ;
  • ne pas se serrer la main ni faire la bise ;
  • porter un masque dans les espaces publics clos et partout où il n’est pas possible de respecter la distanciation sociale (1 m) ;
  • se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon ou les désinfecter avec du gel hydroalcoolique ;
  • se moucher dans un mouchoir propre à usage unique et le jeter immédiatement ;
  • tousser et éternuer dans le creux du coude ;
  • éviter de se toucher le visage, notamment les yeux, le nez et la bouche sans s’être lavé les mains ;
  • nettoyer et désinfecter les surfaces touchées fréquemment avec des lingettes ou un nettoyant ménager en spray standard ;
  • surveiller quotidiennement son état de santé pour détecter le moindre changement et identifier toutes les manifestations potentielles, puis prendre sa température dès l’apparition des symptômes.

Dans l’ensemble, les signes de la maladie disparaissent au bout d’une semaine environ. Néanmoins, ils peuvent durer plus longtemps chez d’autres patients. Ces derniers présentent alors des cas d’essoufflement et de fatigue excessive qui durent des semaines, voire des mois. Malheureusement, les tests de détection virale n’indiquent la présence d’aucun virus actif. Ces cas ne sont donc pas considérés comme contagieux.

En somme, le Covid-19 a de nombreuses manifestations. Toutefois, certaines personnes peuvent être infectées par le virus sans présenter de symptômes. Il devient donc indispensable de respecter les gestes barrières pour se mettre à l’abri et protéger les autres. Aussi, vous devez vous rapprocher d’un spécialiste de la santé dès que vous ressentez les premiers symptômes pour faire un dépistage et obtenir les soins adéquats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles