Global Statistics

All countries
643,290,708
Confirmed
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
621,043,526
Recovered
Updated on November 21, 2022 11:59 pm
All countries
6,626,895
Deaths
Updated on November 21, 2022 11:59 pm

Symptômes et traitement d’une bradycardie sinusale

Comme la plupart des organes de l’organisme de l’homme, le cœur est aussi sujet à des anomalies. Affecté, ses fonctions s’en voient également impactées et l’organisme tout entier est perturbé. L’une des anomalies cardiaques les plus fréquentes est la bradycardie. Elle peut être sévère ou non et affecte bon nombre de personnes. Zoom sur les symptômes de la bradycardie et son traitement.

Bradycardie sinusale et symptômes

En absence de toutes anomalies, le cœur sain bat en moyenne 65 fois par minute. Cette fréquence de battement suffit amplement pour pomper idéalement le sang oxygéné dans tout le corps. La bradycardie traduit une anomalie au niveau du cœur, caractérisée par la baisse du rythme cardiaque par rapport à la normale.

Ainsi, lorsqu’un patient est atteint de la bradycardie, on note à son niveau un rythme cardiaque plus lent. Son cœur bat généralement en dessous des 50 pulsations par minute. Dès lors, ses tissus sont moins irrigués, ce qui n’est pas sans conséquence sur sa santé et ses activités quotidiennes. Les causes de la bradycardie sont nombreuses et définissent chacune un type spécifique de bradycardie.

On distingue de ce fait la bradycardie physiologique, laquelle survient généralement en cours de sommeil ou chez les sportifs de haut niveau et la bradycardie pathologique. Cette dernière comprend la bradycardie secondaire, la bradycardie d’origine cardiaque et la bradycardie iatrogène. Si la bradycardie iatrogène est d’origine médicamenteuse, la bradycardie secondaire est favorisée par des pathologies chroniques de l’organisme.

Quant à celle d’origine cardiaque, c’est la conséquence d’une affection liée directement à l’activité électrique du cœur. La bradycardie physiologique n’est souvent pas suivie de signes cliniques. Les symptômes de la bradycardie sont dès lors liés à une bradycardie pathologique. Les symptômes les plus fréquents sont entre autres, une fatigue excessive, le manque d’énergie suivi de malaises et de vertiges, des sensations de cœur en arrêt.

Outre ses quelques signes cliniques, la bradycardie pathologique peut également s’accompagner

  • d’une syncope ;
  • de troubles graves de la conduction cardiaque ;
  • des douleurs thoraciques ;
  • des difficultés respiratoires.

Il faut noter qu’il peut s’agir selon la gravité de la bradycardie sinusale, de symptômes intermittents ou constants.

Quel traitement contre la bradycardie sinusale ?

Le traitement de la bradycardie dépend de l’origine de l’anomalie et des symptômes que présente le patient. Ainsi, avant toute prise en charge, il convient que le médecin effectue un diagnostic complet en vue d’élucider les facteurs favorisant la bradycardie.

Le recours à un électrocardiogramme pour un enregistrement de l’activité électrique du cœur ou l’enregistrement sur une journée (le Holter) est alors nécessaire. Le diagnostic établi et l’origine détectée, le traitement de la bradycardie sera celui de la pathologie.

Pour une bradycardie d’origine médicamenteuse (la bradycardie iatrogène) dont les symptômes ne sont pas très importants, l’arrêt de la prise du médicament en question est généralement conseillé. Ainsi, le suivi régulier par électrocardiogramme ainsi que celui de la tension artérielle et de la teneur en oxygène du sang est de mise.

Dans le cas où la bradycardie est la conséquence directe d’une pathologie affectant l’organisme, un traitement pour remédier à celle-ci est ce qu’il faut. Un suivi par ECG durant le traitement est nécessaire afin de suivre l’activité du cœur.

Quant à la bradycardie d’origine cardiaque, l’approche variera selon qu’il s’agisse d’une affection bénigne du cœur ou d’une anomalie cardiaque plutôt grave. Ainsi, dans le cadre d’une bradycardie pathologique d’origine cardiaque bénigne et sans symptômes importants, une surveillance régulière est plus recommandée. 

Il faut noter que le traitement de la bradycardie peut inclure l’assistance respiratoire avec de l’oxygène, la pose d’une perfusion intraveineuse pour l’administration de médicaments comme l’adrénaline ou l’atropine. Cependant, lorsqu’il s’agit d’une bradycardie sévère, la prise en charge est tout autre. Dans ces cas l’utilisation d’un stimulateur cardiaque est la seule solution.

Il faudra implanter sous la peau de la victime juste en dessous de sa clavicule gauche, un pacemaker. Il permettra de stimuler le cœur et de détecter si le rythme cardiaque est en dessous de la normale. En effet, il assure la reproduction du mécanisme normal de la régulation cardiaque.

Lorsque le rythme cardiaque faiblit, le stimulateur envoie une pulsion au cœur, laquelle favorise le déclenchement des battements jusqu’au rythme normal. Ce dernier reste inactif en cas de rythme cardiaque normal.

Le traitement naturel pour des cas de bradycardie sinusale légère

Tension et bradycardie sinusale

Outre l’approche médicale, il existe quelques moyens naturels pour traiter la bradycardie. Ceux-ci sont plus adaptés pour limiter la bradycardie physiologique ou celle pathologique légère. Il s’agit entre autres de la contraction des jambes, de l’acupuncture, et de l’adoption d’un régime alimentaire sain pour le cœur.

La contraction des jambes

La contraction des jambes est un moyen naturel pour traiter la bradycardie. Pour cause, contracter les muscles des jambes favorise un retour veineux vers le cœur. Ainsi en cas de bradycardie, le procédé permet de stimuler le cœur pour un retour à la normale de la fréquence des pulsations.

De même, la contraction des jambes permet également d’éviter quelques signes cliniques notamment la perte de connaissance.

L’acupuncture

Les avantages de l’acupuncture pour le cœur sont assez variés. Il participe énormément à la santé cardiovasculaire. Il réduit par exemple les risques de la maladie coronarienne ainsi que le stress. Il s’agit d’une technique tout à fait efficace pour traiter la bradycardie. En effet, l’acupuncture permet d’éliminer de nombreuses pathologies responsables de la bradycardie (il s’agit du lupus, de l’hypothyroïdie, etc.).

L’adoption d’un régime alimentaire sain pour le cœur.

Avoir une alimentation saine pour le cœur est également un moyen de traiter de façon naturelle, la bradycardie. Il permettra en effet de combattre et de lutter contre les maladies cardiaques à l’origine de l’anomalie et d’améliorer la fonction du cœur. Ainsi, consommez des aliments à savoir les fruits et légumes biologiques, du poisson sauvage.

En dehors de ces trois moyens naturels pour le traitement de la bradycardie, il existe également d’autres approches simples pour limiter l’anomalie. Il s’agit de réduire le stress quotidien, de soulager l’anxiété et de s’exercer tous les jours pour une meilleure santé du cœur.

Vous aimerez aussi :

Related Articles