Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Syndrome de Diogène : Causes, Symptômes et Traitement

Au fur et à mesure que l’Homme prend de l’âge, il est exposé à certains troubles, dont ceux liés au comportement. Il en existe une variété au nombre desquels on peut mentionner le Syndrome de Diogène. Une personne atteinte de ce syndrome est capable d’entasser inutilement des objets de manière compulsive. Il en vient même à encombrer son cadre de vie et ainsi conduire à l’insalubrité. Quelles sont les causes du syndrome de Diogène et comment peut-on le traiter ?

Présentation du syndrome de Diogène

On parle du syndrome de Diogène lorsqu’un individu accumule de façon compulsive des objets de tous genres, sans aucune logique. Cette accumulation inutile s’accompagne habituellement d’une insalubrité du domicile et d’une négligence de l’hygiène corporelle de ce dernier. Le syndrome de Diogène n’est pas réellement une maladie en tant que telle. En effet, c’est un ensemble de comportements et de symptômes qui sont associés à différents types de maladie. Parmi elles, on peut évoquer :

  • Les psychoses, notamment de la schizophrénie ou même de la paranoïa ;
  • Les troubles obsessionnels compulsifs ou de la dépression ;
  • Les troubles neurologiques, comme la maladie de l’Alzheimer, les tumeurs cérébrales, la démence ou encore les accidents cérébraux vasculaires.

Un individu atteint de ce syndrome a tendance à vivre dans des coins insalubres et son logement est parfois dégradé. Celui-ci ne parvient pas à prendre l’initiative de jeter les objets inutiles dont il n’a plus besoin. La plupart du temps, il les utilise pour former une « bulle de protection ». Il n’apprécie guère que son habitat soit désencombré (désencombrement généralement imposé par les services sociaux et d’hygiène ou souvent effectué par lui-même sous l’effet de la thérapie). Cependant, il peut arriver qu’une personne atteinte du syndrome de Diogène se suicide ou décède de désarroi, une fois que son domicile a été vidé et nettoyé.

Troubles liés au syndrome de Diogène

Le syndrome de Diogène survient habituellement avec une syllogomanie (accumulation compulsive d’objets). Quand une personne souffre de ce trouble, elle n’arrive pas à jeter ou à se débarrasser de biens. Cela n’est pas lié à la valeur réelle des objets en question. Cette difficulté peut s’expliquer de deux manières. Soit dans un premier temps, la personne craint de se retrouver dans un état de détresse après s’être séparée des objets ,ou elle a un immense besoin de les garder sur elle.

Ce mode de vie peut détériorer les relations du patient avec son voisinage, à cause des éventuelles odeurs qui se dégageraient de son domicile. Les individus souffrant du syndrome de Diogène vivent seuls, le plus souvent. Ils s’éloignent de leurs amis, de leurs proches et même de leurs parents. En d’autres termes, ils sont repliés sur eux-mêmes. Le refus de l’aide extérieure représente un problème lié au syndrome de Diogène.

Causes du syndrome de Diogène

Jusqu’à nos jours, l’origine et la nature exacte de ce syndrome ne sont pas connues avec certitude. Néanmoins, dans la majorité des cas, ce trouble survient après un choc psychologique. Comme exemple de choc psychologique, on peut parler :

  • D’une séparation ;
  • Du décès ou de l’abandon d’un proche ;
  • D’un divorce douloureux ;
  • D’un changement important de situation.

En d’autres termes, un événement choquant (difficile à vivre) peut être un facteur déclencheur du syndrome de Diogène. Par ailleurs, il est important de notifier que les personnes âgées sont plus susceptibles de développer ce genre de trouble comportemental.

Syndrome de Diogène : quelles sont les personnes à risque ?

Les hommes comme les femmes peuvent être touchés par le syndrome de Diogène. Néanmoins, la prévalence de ce trouble du comportement est plus grande chez les femmes. De toutes les catégories de personnes, les jeunes et les nourrissons sont les moins affectés par le syndrome de Diogène. Un individu âgé de 60 ans ou plus est une cible potentielle de ce trouble. Il est possible de recenser des cas de syndrome de Diogène, aussi bien en campagne qu’en ville. Aucun milieu social n’est épargné.

Symptômes du syndrome de Diogène

Ce trouble comportemental peut se manifester de diverses manières. Au nombre de ces manifestations, on peut énumérer :

  • Une négligence du logement et de l’hygiène corporelle ;
  • Un isolement social ;
  • Le développement d’une relation inhabituelle avec les objets.

Ces symptômes sont très significatifs.

Isolement social

Les individus atteints du syndrome de Diogène ont du mal à nouer des liens avec leur entourage (que ce soit avec leurs familles ou leurs amis). Ils se sentent rejetés et incompris. Ils n’acceptent aucune aide de l’extérieur. Ils voient d’un mauvais œil le fait qu’une autre personne rentre dans leur foyer. Ils refusent de changer leurs habitudes. Ces individus peuvent avoir conscience du caractère anormal de leur comportement, sans jamais le remettre en cause. Le syndrome de Diogène apparaît comme étant un trouble qui rompt les liens sociaux. En effet, entasser les objets inutiles de manière à rendre insalubre son cadre de vie est une façon d’éloigner les autres.

Négligence du logement et de l’hygiène corporelle

Lorsqu’un individu contracte le syndrome de Diogène, il peut être amené à conserver :

  • Les appareils hors d’usage ;
  • Sa vaisselle ;
  • Ses poubelles ;
  • Ses emballages de nourriture et même
  • Ses propres excréments.

Parfois, lorsqu’il est dans l’incapacité de faire ses besoins dans des toilettes, il urine ou défèque dans des sacs ou récipients ainsi qu’à même le sol dans son domicile.

Syndrome de Diogène : Traitement du trouble

La prise en charge psychiatrique et/ou le placement en maison de retraite, représentent les formes de prises en charge permettant de traiter le syndrome de Diogène.

Prise en charge psychiatrique

Un suivi psychologique ou psychiatrique doit être impérativement administré aux « Diogènes ». Il peut arriver qu’on les interne dans un hôpital psychiatrique (surtout quand le syndrome est associé à une autre maladie comme la schizophrénie). Une fois internés, ils bénéficient d’un traitement à base de médicaments. Le traitement tient obligatoirement compte des autres pathologies associées.  Un psychologue ou un psychiatre peut-être sollicité. Selon le choix, celui-ci est amené à se déplacer chez le « Diogène » dans le but de lui venir en aide.

Placement en maison de retraite

Pour contrer ce trouble, les médecins imposent parfois aux personnes âgées un placement en maison de retraite, afin qu’elles évitent surtout l’isolement. La maison de retraite est le lieu idéal où les « Diogènes » pourront bénéficier d’une prise en charge personnalisée, d’activités sociales et d’un encadrement sécurisé.

Vous aimerez aussi :

Related Articles