Global Statistics

All countries
674,156,358
Confirmed
Updated on January 26, 2023 10:49 pm
All countries
627,188,615
Recovered
Updated on January 26, 2023 10:49 pm
All countries
6,752,986
Deaths
Updated on January 26, 2023 10:49 pm

Syndrome de Guillain Barré : causes, symptômes, traitements

Le syndrome de Guillain barré est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux périphérique. Elle se manifeste brutalement par la perte de certains muscles du corps. Cette affection est non contagieuse et survient souvent après une infection.  Par ailleurs, le syndrome de Guillain Barré touche aussi bien les hommes que les femmes. Les cas les plus graves du mal doivent être traités au plus vite. Pour cela, il est recommandé de choisir un traitement adapté afin de réduire les lésions des nerfs. Que savoir sur le syndrome de Guillain Barré ? Quels sont ses facteurs à risque, ses signes et ses traitements ?

Que savoir sur le syndrome de Guillain Barré ?

Il faut savoir que le cerveau est constitué de deux systèmes : le système nerveux central et le système nerveux périphérique. Le syndrome de Guillain Barré est une maladie qui touche le système immunitaire des nerfs périphériques du corps. En effet, elle est souvent déclenché suite à une infection à l’estomac, à une opération chirurgicale ou à une grippe. Par ailleurs, cette affection n’a pas d’impact sur la pensée, car elle ne touche pas le système nerveux central.

Le syndrome de Guillain Barré est également présent chez les personnes adultes, plus rarement chez les enfants et l’adolescent. Il est important de savoir qu’il existe un traitement pour ce syndrome et la majorité des sujets atteints se rétablissent. Le syndrome de Guillain Barré se manifeste souvent par une faiblesse musculaire pouvant conduire à la paralysie des membres du corps. Ainsi, les jambes sont les premiers à être touchés, ensuite la maladie se dirige vers les bras, les mains et les muscles respiratoires.

En outre, lors du syndrome de Guillain Barré, le système immunitaire attaque les nerfs sensoriels et les nerfs qui sont responsables des mouvements. Autrement dit, cette affection touche les nerfs permettant d’avoir des sensations de douleur, du chaud ou celles du toucher. Pour finir, de graves complications peuvent survenir après ce syndrome et pour cela il faut une prise en charge médicale.

Les facteurs à risque du syndrome de Guillain Barré

Les causes exactes du syndrome de Guillain Barré sont multiples. On distingue entre autres la démyélinisation qui est une affection auto-immune. Les défenses immunitaires qui ont pour objectif de protéger l’organisme des corps étrangers, luttent contre ce dernier. Ceci favorise la production des anticorps qui éliminent la gaine de myéline des neurones. Toute chose qui constitue un frein pour la transmission de l’information.

Par ailleurs, ce syndrome peut également se présenter suite à une :

  • Diarrhée ;
  • Vomissement ;
  • Maladie du poumon ;
  • Rhume ;
  • Maux de gorge ;
  • Troubles gastriques et intestinaux.

De plus, cette maladie fait partie des effets secondaires de la vaccination anti-covid plus précisément de l’AstraZeneca. Il est important de savoir que les cytomégalovirus et le virus d’Epstein Barr représente également un facteur à risque pour le syndrome de Guillain Barré. Les personnes qui vivent dans les régions dans lesquelles traine souvent le virus Zika ont une forte probabilité de présenter la maladie. Exceptionnellement, l’apparition de cette maladie est également liée à la prise de certains médicaments.

Le syndrome de Guillain Barré survient également avant l’apparition des symptômes de certaines maladies auto-immunes. La majorité des individus qui présentent cette maladie évoque des antécédents d’infections respiratoires ou gastro-intestinales. Les virus comme Campylobacter jejun, Mycoplasma pneumonia sont des causes du syndrome de Guillain Barré. Une intervention chirurgicale peut dans de rares cas être un déclencheur de cette affection.

Les symptômes du syndrome de Guillain Barré

Le syndrome de Guillain Barré se manifeste par de nombreux signes. En effet, vous avez des picotements, des engourdissements dans certaines parties du corps. Les mains, les pieds et le visage sont les plus touchés. Il est important de savoir que les signes se présentent entre 4 et 5 semaines suite à l’infection.

Par ailleurs, les individus touchés par cette maladie souffrent de nombreux autres ymptômes tels que :

  • Un essoufflement ;
  • Des sensations douloureuses au niveau du dos ;
  • Des troubles de la parole ainsi que des difficultés à avaler de la nourriture ;
  • Des difficultés à bouger les yeux.

Généralement, les signes évoluent pendant quelques jours et deviennent plus graves la semaine qui suit leur apparition. La prise en charge de ces symptômes ne nécessite pas une hospitalisation.

Cependant, les cas les compliqués comme des difficultés respiratoires, les anomalies affectant la fréquence normale cardiaque ainsi que la fatigue nécessitent une hospitalisation. En effet, ces sujets peuvent être administrés à une unité de soins intensifs ou le médecin fera usage d’un dispositif favorisant la respiration. En dehors de toutes ces manifestations, il y a également des fluctuations de la pression artérielle.

Le syndrome de Guillain Barré peut également être à la base de nombreux effets émotionnels et physiques qui peuvent durer. Cela est dû à sa présence brusque ou inaperçue.  Ainsi, le sujet qui présente ces signes doit consulter un spécialistes pouvant lui suggérer un traitement adapté. Cela lui permettra de retrouver son état de santé initial. Mis à part les différents symptômes énumérés plus haut, il existe des variantes qui touchent les parties terminales du nerf situé dans la peau. Pour finir, il y a également le syndrome de Miller-Fisher qui se manifeste par une paralysie des nerfs faciaux.

Les traitements du syndrome de Guillain Barré

Il est important de savoir que la prise en charge du syndrome de Guillain Barré a pour objectif d’accélérer la récupération. En effet, plus il est vite traité et plus le sujet a une forte chance de bien récupérer. Pour la forme compliquée, la récupération peut prendre assez de temps. En outre, parmi la prise en charge, vous avez le traitement par échange plasmatique suivi d’une injection de l’immunoglobuline. Ce traitement est idéal pour les sujets qui souffrent de la forme grave du syndrome de Guillain Barré.

Échange plasmatique

Ce traitement consiste à enlever les anticorps de l’organisme. En effet, le système immunitaire est composé des anticorps et ces derniers permettent d’éliminer les corps étrangers présents dans l’organisme.

La plasmaphérèse est un processus permettant de séparer le sang de ses composantes telles que le plasma et les cellules. Elle est considérée comme le nettoyage du sang du malade.

Les cellules séparées sont donc redonnées au corps et ensuite il y a le remplacement du plasma extrait par un plasma artificiel. La plasmaphérèse permet ainsi d’extraire du sang les auto-anticorps qui détruisent la myéline. Il est important de savoir que c’est le traitement le plus recommandé pour les individus atteints de ce type de syndrome.

Injection de l’immunoglobuline intraveineuse

L’injection de l’immunoglobuline intraveineuse est une technique qui consiste à injecter au patient des anticorps présents dans le sang du donneur. Ce traitement permet d’accélérer la récupération des personnes touchées par le syndrome de Guillain Barré. Mais, cela est possible si et seulement si l’injection est administrée dans les deux premières semaines.

En outre, lorsqu’un individu touché par ce syndrome est en voie de récupération, il est conseillé de lui prescrire des analgésiques. Les médicaments permettant de maintenir sa capacité musculaire sont également recommandés. En effet, la chaleur est utile pour réduire les douleurs des sujets et contribue à la mise en place d’une physiothérapie. Cette dernière est très bénéfique pour les patients.

La prise en charge secondaire

Le médecin peut utiliser une ventilation assistée lorsque le sujet touché par le syndrome est confronté à des difficultés respiratoires. En effet, cette technique est appelée intubation et elle consiste à insérer un dispositif tubulaire dans la trachée. En outre, les séances de kinésithérapie respiratoire peuvent également être mises en place par le traitant. Cela permet de rejeter par la bouche les mucosités qui bloquent les voies respiratoires.

Lorsque le malade rencontre des troubles de déglutition ou des difficultés à manger, le médecin peut mettre en place une sonde gastrique. Les corticoïdes sont également utilisés pour réduire les inflammations. Par ailleurs, la position allongée du patient en pleine hospitalisation peut engendrer des escarres. Pour cela, il est conseillé de souvent changer de position ou de prendre des anticoagulants.

En outre, les jeunes sujets touchés par le syndrome de Guillain Barré ont plus de chance de vite récupérer que les patients âgés. Le traitement peut durer entre 10 et 12 mois, mais le patient a de fortes chances de sortir avec des séquelles. Dans d’autres cas, la maladie peut provoquer des complications liées à la longue réanimation.

Vous aimerez aussi :

Related Articles