Global Statistics

All countries
228,944,788
Confirmed
Updated on September 19, 2021 4:09 am
All countries
203,814,786
Recovered
Updated on September 19, 2021 4:09 am
All countries
4,700,198
Deaths
Updated on September 19, 2021 4:09 am

Syndrome main-pied après chimio : causes et traitements

En médecine, le syndrome main-pied est appelé érytrodysesthésie palmo-plantaire, EPP. Il s’agit de l’effet non désiré qu’ont certains médicaments lorsqu’un patient est en chimiothérapie pour le cancer. Généralement, ce syndrome est visible dans la paume de la main et dans la plante du pied. Pour observer l’apparition de ses symptômes, il est préférable d’attendre le début du traitement contre le cancer. Heureusement, il est tout à fait possible de l’éviter. Il peut également être traité lorsqu’il apparait.

Quelles sont les causes du syndrome main-pied ?

Le syndrome main-pied, qui peut être observé après une chimio, est généralement le résultat d’une réaction inflammatoire. En effet, le corps et plus précisément la main et le pied réagissent (fragilisation des micro-vaisseaux) à certains traitements de chimiothérapie ou thérapies ciblées.

Pour identifier la présence du syndrome main-pied, vous pouvez constater :

  • Des rougeurs dans la paume des mains ou encore dans la plante des pieds ;
  • Des fourmillements comme dans le cas de certains patients.

Il faut noter que chaque personne atteinte du syndrome main-pied ressent les symptômes en fonctions des causes. Autrement dit, tout dépend du traitement et surtout de la posologie des médicaments qui sont administrés au cours de la chimiothérapie.

Lorsque les symptômes se présentent, il est recommandé de réduire la dose des médicaments ou tout simplement d’espacer les doses pour éviter que le syndrome ne devienne invalidant. D’autres facteurs externes (chaleur, pressions, frottements) sont également à la base de l’intensification des symptômes.

Quels sont les moyens de préventions adéquats pour venir à bout du syndrome main-pied ?

Le syndrome main-pied n’est pas une fatalité. Il est tout à fait possible de s’en débarrasser en prenant quelques mesures avant et pendant le traitement chimio.

Que faut-il faire avant le traitement chimio ?

Bien que les chances d’apparition du syndrome main-pied soient plus grandes après la chimio, il faut être prévenant. Avant de démarrer le traitement chimio, vous devez prendre un rendez-vous chez le podologue. Son rôle sera de vous aider à retirer les callosités qui peuvent être à l’origine de l’apparition du syndrome main-pied. Cependant, il faut noter que le retrait doit se faire en douceur.

La deuxième démarche consiste à l’hydratation quotidienne de la peau. Toutefois, vous ne devez pas choisir n’importe quelle crème. Une recommandation de votre cancérologue est vivement recommandée ici.

Que faut-il faire pendant le traitement chimio ?

Toujours à titre préventif, vous devez porter des gants et des pantoufles réfrigérés tout au long de la thérapie. Ici, le froid a pour rôle de contracter les vaisseaux sanguins et à les rendre moins vulnérables aux médicaments. Cependant, tous les traitements chimio ne nécessitent pas une telle mesure préventive. Ainsi, vous devez consulter votre cancérologue avant d’appliquer cette mesure.

Que faut-il faire pendant toute la période du traitement chimio ?

Lorsque le syndrome main-pied n’est pas encore déclaré, vous ne pouvez qu’adopter des mesures préventives. Ainsi, tout au long de votre chimio thérapie, vous ne devez pas mettre :

  • des chaussures qui vous serrent le pied ou qui sont encore trop hautes (hauts talons) ;
  • des bijoux qui vous serrent le poignet ;
  • des bandages qui exercent une forte pression sur vos mains ou vos pieds ;
  • des vêtements trop collants, etc.

Pour prévenir le syndrome main-pied, vous ne devez en aucun cas vous exposer aux UV. Que ce soient vos pieds ou vos mains, vous devez à tout prix éviter le soleil et les solariums. Ces parties du corps ne doivent pas non plus être exposées à de fortes chaleurs ou à une trop grande fraicheur.

Il est également recommandé de :

  • poursuivre l’application de crèmes hydratantes (sous recommandation du cancérologue) et de vous protéger les extrémités du corps.
  • vous servir d’un savon surgras pour votre toilette quotidienne.

Comment traiter le syndrome main-pied ?

Comme vous pouvez le constater, le syndrome main-pied n’est pas un mal incurable et peut bel et bien être guéri pendant quelque temps si bien sûr vous vous y prenez de la meilleure des manières. Bon nombre de traitements sont à cet effet recommandé pour arriver à bout de cet indésirable. Ils sont de divers ordres et se présentent comme suit :

Le traitement par administration des analgésiques

C’est le remède phare pour lutter contre la prolifération du syndrome main-pied. Les analgésiques sont connus pour leur caractère à annihiler la douleur et surtout à aider à se sentir mieux. Il s’agit en des médicaments comme le paracétamol, l’aspirine et l’ibuprofène qui sont à même de vous aider dans votre lutte contre ce mal. Cependant, afin de garantir l’efficacité de ce genre de traitement, vous devez rigoureusement respecter les doses prescrites, les heures de prises et surtout, éviter la prise d’autres médicaments.

Respecter les doses prescrites

Il est toujours conseillé de respecter les consignes de votre pharmacien. Le non-respect d’un dosage peut entraîner des complications et ralentir votre guérison. Pour cela, veuillez lire la posologie de chaque médicament et vous serez remis dans quelques jours.

Respecter les heures de prise

Il faut que vous adoptiez un temps précis au cours duquel vous allez prendre vos analgésiques. D’aucuns ont souvent tendance prendre les médicaments à des heures tardives ou inadéquates. C’est un comportement qu’il faut surtout éviter. Vous devriez nécessairement respecter les heures de prise de vos analgésiques pour un rétablissement efficace.

Éviter la prise d’autres médicaments

Vous ne pouvez pas essayer de guérir plusieurs maux à la fois. Si vous voulez traiter le virus main-pied par médicamentation, il faut surtout éviter la prise des médicaments outre le traitement que vous êtes en train de suivre. Le fait de combiner différents médicaments n’aidera pas votre organisme à mieux se rétablir.

Le traitement par autoguérison

Le syndrome main-pied est à même de disparaître de son propre chef sans aucun traitement. En effet, c’est un mal qui n’est que passager, mais qui donne vraiment du fil à retordre à travers ses symptômes. Ainsi, l’organisme humain étant doté de son propre système de défense, peut se débarrasser du mal au bout de deux semaines au plus. Cependant, vous pouvez adopter certains comportements pour guérir deux fois plus vite. À cet effet, pensez à :

  • Vous hydrater le plus de fois possible
  • Vous reposer suffisamment
  • Éviter de passer trop de temps au soleil
  • Ne pas se frotter le corps même en cas de démangeaison
  • Adopter une bonne hygiène de vie                                                                                                                             

En définitive, les différents médicaments administrés pendant la chimio sont à la base du syndrome main-pied. Si les symptômes peuvent être minimes, ils peuvent cependant devenir très douloureux. Si vous souffrez d’un tel syndrome, vous devez garder à l’esprit qu’il est tout à fait possible de le traiter. Il vous suffit d’appliquer les conseils présents dans cet article. Demandez aussi conseil auprès de votre médecin traitant pour une prise en charge de qualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles