Global Statistics

All countries
591,602,347
Confirmed
Updated on August 10, 2022 6:16 pm
All countries
561,820,754
Recovered
Updated on August 10, 2022 6:16 pm
All countries
6,442,881
Deaths
Updated on August 10, 2022 6:16 pm

Synesthésie : Définition, Symptômes et Traitements

La synesthésie est un phénomène neurologique, qui exprime l’état d’une personne dont les sens ont tendance à s’entrecroiser. Ce phénomène donne aux victimes une dimension supplémentaire du monde. Le paradoxe, c’est que la synesthésie n’est pas d’origine pathologique. Elle existe sous différentes formes et se manifeste de différentes manières. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de vivre normalement avec ce phénomène, tant que vous suivez le traitement approprié. Quels sont les formes, symptômes et traitements de la synesthésie ?

Qu’est-ce que c’est que la synesthésie ?

Le mot « synesthésie » provient de deux mots grecs : « syn » qui signifie « union » et « aesthesis », désignant « sensation ». La synesthésie peut être considérée comme un trouble dans la perception des sensations, qui amène son sujet à associer deux ou plusieurs sens, sur la base d’un seul stimulus. On parle ici d’un phénomène neurologique qui n’a aucune origine maladive. La personne atteinte appelée « synesthète » voit deux ou plusieurs de ses sens associés durablement. Il existe plusieurs types de synesthésie, associant différents sens.

À titre illustratif, une personne souffrant de synesthésie graphème-couleurs a tendance à percevoir les lettres de l’alphabet ou les chiffres colorés. D’autres types de synesthésie peuvent associer des sons comme la musique, les mois, les jours de la semaine, les nombres à des couleurs. Chacun de ces éléments paraît coloré, avec une forme ou disposition spatiale particulière.

Une estimation de l’Association Américaine de Synesthésie datant de 2004, fait état d’un minimum de 152 différentes formes de synesthésie. On estime aussi le nombre de patients avec une statistique de 1 sur 23 soit 4 % de la population mondiale.

Cette statistique n’est qu’une estimation, parce qu’il est très délicat de préciser le nombre exact de personnes atteintes de synesthésie. Cela est dû au fait que la notion de synesthésie dépend quasi totalement d’une perception personnelle. Il est donc possible de vivre avec un synesthète sans s’en rendre compte. Il peut aussi arriver que quelqu’un se déclare synesthète sans l’être vraiment. On peut aussi être synesthète à des degrés différents.

Quelles sont les différentes catégories de synesthésie ?

Il existe une très grande variété de types de synesthésie. Pour mieux se repérer, les scientifiques ont établi une convention pour indiquer le type avec une notation sous la forme de x → y. Dans cette notation, X est le sens qui déclenche l’expérience synesthésique, tandis que Y est le sens qui apporte l’expérience additionnelle. Pour illustrer, prenons l’exemple d’une personne qui perçoit les graphèmes (ensemble lettres et chiffres) en matière de couleurs. Il s’agit de la synesthésie graphèmecouleurs. Ainsi, on regroupe les types de synesthésie dans des catégories, en fonction des relations qui lient les sens impliqués.

Les synesthésies bimodales

Il s’agit du croisement de l’association généralement unidirectionnelle de deux modalités sensorielles. C’est l’exemple d’une couleur qui provoque la perception d’un son, mais pas l’inverse. À nos jours, toutes les combinaisons de sens n’ont pas été observées dans cette catégorie. Toutefois, plusieurs chercheurs affirment que tout est possible. Cette catégorie peut impliquer même le sens proprioceptif. Il concerne l’accélération, la pression, le positionnement dans l’espace, etc.

Les synesthésies multimodales

Les synesthésies de cette catégorie sont plutôt rares. Il s’agit du croisement entre au moins trois différents sens. Ici, le croisement peut être bidirectionnel. On peut parler de synesthésie bimodale lorsqu’une musique déclenche la perception de couleurs et de formes. La bidirection implique que cela se fasse dans les deux sens.

Les synesthésies cognitives

Dans cette catégorie, on retrouve les synesthésies qui sont inhérentes aux fonctions cognitives supérieures. C’est un croisement entre une modalité sensorielle et une représentation mentale. C’est le cas lorsque la lecture d’un nombre déclenche une expérience colorée chez un sujet. Certaines études de neuro-imagerie attestent que, pour une synesthésie nombre → couleurs par exemple, les régions du cerveau qui traitent les couleurs et les nombres sont activées.

Quels sont les différents types de synesthésies ?

Les types de synesthésies classifient les différentes associations entre différentes modalités sensorielles. Ils sont très variés, mais nous parlerons des plus fréquentes.

La synesthésie graphèmes → couleurs

C’est l’une des formes les plus connues de synesthésie. Pour le sujet qui en est atteint, la perception d’un nombre ou d’un chiffre est associée à la perception d’une couleur. Lorsque le sujet regarde une lettre, il la voit teintée à la couleur qu’il lui associe. Par exemple, si la lettre « B » apparaît rouge, « F » apparaît orange, « G » apparaît jaune, « D » apparaît jaune vert, « J » apparaît vert, « Z » apparaît bleu, « L » apparaît mauve, l’association BFGDJZL apparaîtra comme un arc-en-ciel. Attention, les lettres s’affichent et sont différentiables, mais elles apparaissent avec la couleur que le sujet leur associe.

L’association entre une lettre et une couleur diffère d’un synesthète à un autre. À titre illustratif, un sujet peut voir la lettre « H » teintée en vert tandis qu’un autre la voit en bleue. Cependant, il peut y avoir des ressemblances, en fonction des tendances des deux sujets. Par exemple, on remarque que la lettre A apparaît toujours en rouge pour les synesthètes d’origine anglophone.

La synesthésie musique → couleurs

Dans ce cas, chaque son déclenche la perception d’une couleur. Tout comme les synesthètes graphèmes → couleurs, les synesthètes musique → couleurs associent chaque son perçu à une couleur spécifique. L’association varie d’un synesthète à un autre. Par exemple, un sujet peut associer le dièse au rouge, tandis qu’un autre l’associera au jaune. Toutefois, ces associations sont constantes chez un même synesthète. Les rares changements de couleurs se feront, en tenant compte de divers paramètres. Il s’agit entre autres de la luminosité, de la teinte, de la saturation, etc.

La synesthésie musique → odeurs

La synesthésie musique → odeurs associe des odeurs et/ou des saveurs à la perception d’un son. Chaque son perçu peut être associé à une odeur spécifique, à une saveur typique ou encore les deux à la fois.

La synesthésie numérique

Un synesthète numérique se reconnaît à sa capacité à engendrer mentalement une représentation spatiale d’un ensemble de nombres ou des unités temporelles. Cette forme de la pathologie peut encore se nommer la synesthésie nombre-espace. Il représente environ 23 % des synesthésies. Cette représentation peut apparaître de façon systématique et involontaire. Il suffit au sujet de penser à un nombre ou à une unité temporelle, pour concevoir automatiquement une carte mentale numérique totalement imaginaire.

L’ordre ou l’agencement des nombres qui apparaissent dépend uniquement du sujet. Il varie d’un individu à un autre. En effet, un synesthète nombre-espace peut concevoir une année comme des blocs de couleurs et de tailles différentes, tandis qu’un autre la verra comme une ligne distendue ou courbée.

La synesthésie spatio-temporelle

Tout comme la synesthésie numérique, cette forme de synesthésie représente une carte mentale, regroupant chaque mois de l’année et/ou les jours de la semaine. Cette carte peut prendre la forme d’un arc de cercle, un ruban, un anneau, etc.

Selon certaines études, les sujets atteints de synesthésie spatio-temporelle seraient dotés de connexions synaptiques spécifiques, qui leur permettraient d’appréhender le temps comme une construction spatiale.

La synesthésie lexicale → gustative

Ce type est certes peu fréquent, mais il mérite quand même d’être abordé. Il associe la perception de mots ou de syllabes à la sensation de goûts et saveurs dans la bouche. D’après les études sur plusieurs sujets, le goût perçu dépend souvent du sens du mot entendu. Par exemple, l’un des sujets affirme qu’il associe le mot « bleu » à un goût d’encre.

Quelle est l’origine de la synesthésie ?

Plusieurs études ont tenté d’expliquer l’origine de la synesthésie. Pour l’heure, il n’y a que des hypothèses dont la plus tenace est celle d’une origine génétique. En effet, dès 1880, il a été rapporté que ce trouble est plus présent dans certaines familles que dans d’autres. D’autres études ont ensuite montré que les femmes étaient plus atteintes que les hommes. Mais cette conclusion a été ébranlée par le fait que les femmes ont plus de facilité à se déclarer synesthète que les hommes.

Une hypothèse, la plus prometteuse d’ailleurs, stipule que la synesthésie serait causée par une co-activation des zones du cerveau, spécialisées dans le traitement des stimulus venant de chaque sens. En effet, des études ont été menées sur des synesthètes. Il a été observé que deux ou trois zones du cerveau s’activent à la réception d’un seul stimulus. Par exemple, chez un synesthète couleur →goût, le cortex visuel primaire (qui traite la perception des couleurs) et le lobe pariétal (qui traite les sensations liées au goût) s’activent à la seule vue d’une couleur. La synesthésie serait donc favorisée par un très haut niveau d’interconnectivité des régions du cerveau qui traitent le stimulus sensoriel.

D’un autre côté, il existe certaines substances dont la consommation peut provoquer une synesthésie, ne serait-ce que temporaire. Entre autres, nous pouvons citer les drogues psychédéliques, qui ont la capacité d’amplifier et de relier les expériences sensorielles. Aussi, la psilocybine, la mescaline et le LSD peuvent provoquer ce trouble, d’après certaines études. Plus particulièrement, les produits stimulants comme l’alcool, la caféine et le cannabis, consommés à une certaine dose, peuvent favoriser une synesthésie temporaire.

Quels sont les symptômes de la synesthésie ?

Il existe un grand nombre de types de synesthésies. Chacune d’entre elles se manifeste selon les modalités sensorielles impliquées. Toutefois, on retrouve quelques symptômes communs à tous les types de synesthésies. Il s’agit entre autres de :

  • La perception croisée involontaire au niveau des sens (entendre des couleurs, goûter des mots, entendre des odeurs, etc.) ;
  • Un déclenchement sensoriel qui conduit à une interférence entre les sens (à chaque perception de lettre B, le patient le voit en rouge) ;
  • Une excellente capacité à décrire leurs expériences inhabituelles à leur entourage ;
  • Etc.

D’un autre côté, les synesthètes ont souvent tendance à être gauchers. Ils portent pour la plupart un haut intérêt pour la musique et l’art visuel.

Comment établir le diagnostic de la synesthésie ?

La synesthésie est l’un des troubles n’ayant pas besoin d’un professionnel pour être diagnostiqué. Aujourd’hui, il existe des tests en ligne pour déterminer si vous êtes synesthète ou pas. Il n’y a pas d’âge pour le passer. Surtout que la synesthésie apparaît dès l’enfance ou au plus dans l’enfance. Toutefois, vous devez faire preuve de prudence pour choisir un test efficace.

Par ailleurs, vous pouvez aussi vous autoévaluer. Posez-vous des questions pour déterminer si vos sens ont tendance à s’entremêler. Pour savoir si vous êtes synesthète graphèmes→ couleurs, posez-vous des questions comme : lorsque vous imaginez la lettre « A », votre esprit la conçoit-il avec une couleur particulière ? Vous pouvez parcourir tout l’alphabet, imaginer chaque lettre et déterminer si votre esprit lui attribue une couleur spécifique. S’il en est ainsi, vous souffrez d’une synesthésie.

Comment traiter la synesthésie ?

À ce jour, il n’existe aucun traitement particulièrement curatif contre aucune forme de synesthésie. D’ailleurs, certaines personnes atteintes ne veulent pas en être guéries. Elles aiment bien avoir une perception du monde différente de celle des gens normaux.

Toutefois, il y en a qui ne supportent pas cette différence. Ces derniers ont des difficultés à côtoyer les personnes normales, à cause des différences entre les expériences sensorielles. Ces synesthètes sont vivement encouragés à rechercher des communautés de synesthètes en ligne, pour partager leurs expériences et réduire leur sentiment d’isolement.

Il est également conseillé à ces personnes de consulter souvent les spécialistes de la santé mentale. Cela leur permettra d’appréhender les avantages de leur situation et d’en profiter.

Exemples de personnes célèbres ayant vécu avec la synesthésie

Il est possible de vivre une vie normale et remplie en étant synesthète. Vous serez certainement plus rassuré en sachant que de nombreuses personnes célèbres ont pu prospérer malgré ce trouble. Entre autres, on peut citer :

  • Duke Ellington ;
  • Pharrell Williams ;
  • Kanye West ;
  • Tori Amos ;
  • Mary J. Blige ;
  • Etc.

Les célèbres peintres Joan Mitchell et Vincent Van Gogh seraient également atteints de synesthésie.

Pour finir, retenez que la synesthésie n’est pas une fin en soi. Avoir la capacité d’entendre les couleurs, de sentir les sons ou encore de goûter aux mots apporte une autre dimension à la vie.

Vous aimerez aussi :

Related Articles