Global Statistics

All countries
261,039,915
Confirmed
Updated on November 27, 2021 12:23 pm
All countries
234,109,877
Recovered
Updated on November 27, 2021 12:23 pm
All countries
5,209,667
Deaths
Updated on November 27, 2021 12:23 pm

Tachycardie : Causes, Symptômes et Traitement

Afin d’assurer la circulation du sang dans tout l’organisme, le cœur se contracte de manière rythmée, sous l’impulsion d’une activité électrique parfaitement coordonnée. Son fonctionnement est fortement influencé par plusieurs paramètres physiologiques. Ainsi, des variations du rythme cardiaque peuvent intervenir selon le niveau d’activité de l’individu. Dans ce cas, il s’agit tout simplement d’une adaptation du cœur au besoin de l’organisme.

Lorsque la fréquence de battement de cet organe change indépendamment d’une cause naturelle, on parle de trouble du rythme cardiaque. Il peut s’agir d’une tachycardie, d’une bradycardie ou d’une simple arythmie. Parmi ces différents dysfonctionnements, la tachycardie est la plus fréquente ; c’est pour cela qu’il importe de vous éclairer davantage sur ce sujet.

Tachycardie : définition

Le mot tachycardie est tiré du grec et se compose de « takhys » qui signifie rapide, et de « kardia » qui désigne le cœur. Il désigne toute augmentation du rythme cardiaque dont la cause n’est pas naturelle. La fréquence cardiaque normale est comprise en moyenne entre 60 et 90 battements par minute (ou 50 et 80 battements par minute selon certaines sources). On parle alors de tachycardie au repos.

Lorsqu’un individu présente un pouls au-delà de 100 battements par minute sans qu’il réalise aucun effort physique, il s’agit de tachycardie sinusale inappropriée. Dans certains cas, on peut enregistrer des pulsations cardiaques allant jusqu’à 400 battements par minute. Ce dysfonctionnement peut survenir de manière transitoire ou permanente.

Elle est souvent bénigne dans le premier cas et peut devenir dangereuse à la longue. Selon l’origine du trouble cardiaque, on peut parler d’une tachycardie ventriculaire, d’une tachycardie jonctionnelle ou d’une tachycardie atriale.

Tachycardie : les causes

De façon générale, une tachycardie stress peut être causée par un état dû à l’anxiété, la peur ou la colère. Elle peut aussi survenir après la consommation de certaines substances excitantes comme :

  • l’alcool ;
  • la caféine ;
  • une boisson énergisante ;
  • le cannabis ;
  • certains médicaments, etc.

L’accélération anormale du rythme cardiaque peut aussi être la réponse de l’organisme face à une anémie, une fièvre, une déshydratation, une perte excessive de sang ou une hypoglycémie.

Les crises d’asthme, de tétanie et de spasmophilie peuvent entraîner également une tachycardie chez certaines personnes. Il existe aussi d’autres pathologies cardiaques ou non qui, font augmenter le risque de crises d’arythmie. Dans ce cas, l’accélération anormale de la fréquence de battement du cœur peut être un symptôme de ces maladies.

Très rare chez les petits enfants, la tachycardie est souvent causée par une malformation cardiaque, ou peut être le signe d’une maladie héréditaire. Au-delà de la difficulté à respirer, les signes de cette affection peuvent être repérés lorsque le bébé crie ou s’alimente avec beaucoup de difficultés. En outre, être sur le dos l’épuise tandis que sa respiration lorsqu’il est assis s’améliore.

Symptômes

En plus des battements de cœur accélérés, les symptômes suivants peuvent accompagner une crise de tachycardie :

  • un essoufflement ;
  • des sueurs ;
  • une fatigue importante ;
  • l’envie d’uriner ;
  • des palpitations ;
  • des vertiges ;
  • des étourdissements.

Il est possible que la personne en tachycardie tombe en syncope à cause de son arythmie. Une prise en charge rapide dans ces cas est nécessaire.

Notez que le diagnostic de la tachycardie est posé en consultation suite aux différents symptômes indiqués par le patient. Mais sa confirmation n’intervient qu’après le passage d’un électrocardiogramme (ECG).

Facteurs de risques

Les personnes souffrant d’une insuffisance cardiaque ; d’une insuffisance coronarienne ou d’hypertension, sont beaucoup plus susceptibles de faire des crises régulières de tachycardie. N’importe quelle autre maladie du cœur qu’elle soit congénitale ou non augmente également ce risque.

Chez les personnes âgées et celles ayant des parents qui souffrent de tachycardie, la probabilité que ce trouble cardiaque survienne est bien plus élevée. Les affections pulmonaires ou celles touchant les glandes surrénales et thyroïdiennes augmentent aussi le risque de développement d’une tachycardie fréquente.

Les différents types de tachycardie

Il existe plusieurs types de battements rapides du cœur.

Tachycardie sinusale

Elle est due à une adaptation du cœur à une circonstance particulière. L’accélération sinusale est normale lorsqu’elle est liée à l’effort physique, au stress, au manque d’oxygène en altitude, à la grossesse ou à la prise d’une substance excitante. Elle tire son appellation du nœud sinusal qui est l’endroit précis du cœur qui rythme les battements grâce à des impulsions électriques régulières.

La tachycardie sinusale peut intervenir si le cœur est fatigué. Il se peut que le cœur ne parvienne pas à se contracter de manière suffisamment efficace. Le nœud sinusal le force à se contracter plus souvent pour continuer d’apporter suffisamment d’oxygène dans tout l’organisme.

Le syndrome de tachycardie orthostatique postural (STOP)

Ce syndrome est souvent détecté chez les personnes qui ont du mal à passer d’une position allongée à une position verticale. En effet, lors de ce changement de posture, l’arythmie intervient, et est parfois accompagnée de maux de tête, de nausées, d’une sensation de malaise ou de fatigue, et parfois même d’évanouissement. Les femmes enceintes sont souvent sujettes à ce syndrome compte tenu de leur état.

Le STOP peut être lié à certaines maladies, comme le diabète. C’est aussi une conséquence de la prise de certains médicaments. Il se traite par un bon apport en eau et en sels minéraux. En plus, un programme d’exercices physiques des jambes permet d’améliorer la circulation sanguine en facilitant le retour du sang veineux vers le cœur. Enfin, des médicaments tels que des corticoïdes ou des bêtabloqueurs peuvent être administrés.

Tachycardie ventriculaire

La tachycardie ventriculaire prend son origine dans les ventricules du cœur et se manifeste par une contraction irrégulière relativement courte. Dans certains cas, le trouble peut ne pas être remarqué par le sujet. Toutefois, il s’agit d’une affection dangereuse qui nécessite un traitement immédiat.

Lorsque la tachycardie ventriculaire est intense, elle se manifeste par des palpitations et des difficultés respiratoires. Il s’agit d’une pulsation très rapide à l’issue de laquelle les ventricules n’arrivent pas à se remplir convenablement de sang. Cela peut aussi entraîner des vertiges chez le patient, voire une perte de connaissance brève.

Tachycardie supraventriculaire

La tachycardie supraventriculaire peut naître dans les oreillettes ou au niveau du nœud atrio-ventriculaire. Dans le premier cas, on parlera de tachycardie atriale et dans le second, il sera question de tachycardie jonctionnelle.

Pour ce type d’arythmie, le patient ressent des palpitations rapides causées par des contractions des oreillettes faisant battre rapidement les ventricules. La fréquence cardiaque accélère alors rapidement et peut atteindre un rythme compris entre 160 et 220 battements par minute. La brutalité de ce trouble provoque une gêne, une douleur thoracique et éventuellement l’essoufflement du patient.

Grâce au traitement consistant à stimuler le nerf vague, cette crise peut quand même être interrompue efficacement. Mais pour cela, il faut une prise en charge rapide dans un établissement médical.

Précautions pour prévenir la tachycardie 

Il est possible de réduire considérablement les risques de développer une tachycardie ou un autre trouble cardiaque en adoptant certains comportements.

Il est recommandé d’éviter de fumer et de boire de l’alcool. À défaut de s’abstenir, une consommation modérée et responsable sera très bénéfique pour maintenir la santé du cœur. D’autre part, il est conseillé d’éviter au maximum toutes les situations pouvant générer un stress intense ou régulier.

Une alimentation saine et équilibrée est également très bénéfique pour la santé cardiaque. Il faut donc manger moins sucré, gras et salé. Privilégier les fruits et légumes et les aliments contenant des omégas 3, et réduire ou supprimer la consommation d’aliments industriels.

Par-dessus tout, vous devez exercer régulièrement une activité sportive afin de renforcer votre système cardio-vasculaire. Les personnes souffrant de cardiopathie congénitale devront néanmoins faire plus attention et suivre les recommandations de leur médecin traitant.

Tachycardie : traitement

En matière de tachycardie, il existe deux approches principales pour soulager les patients de leur mal. La méthode la plus préconisée est de soigner la pathologie qui est à la base de l’accélération des battements cardiaques. Par exemple, s’il s’agit d’une arythmie causée par une hyperthyroïdie ou une anémie, le traitement de ces maux fera disparaître aussi les crises de tachycardie.

Dans le cas d’une tachycardie ventriculaire plus sérieuse, l’urgence impose l’utilisation de médicaments antiarythmiques ou hypotenseurs afin de ralentir le cœur en attendant de traiter la cause de la crise.

Un traitement au bêta bloqueur ou un anticoagulant peut aussi être employé pour soigner la tachycardie. Dans des cas extrêmes, l’intervention chirurgicale est envisageable. Il existe aussi des traitements par chocs électriques qui permettent de relancer systématiquement les contractions du cœur à un rythme normal.

Il importe de noter qu’une arythmie rapide peut s’avérer fatale pour un patient. Une tachycardie ventriculaire grave et violente peut par exemple causer la mort. Ce phénomène augmente aussi le risque de formation de caillot sanguin qui peut entraîner de graves complications comme un infarctus ou un AVC. Même lorsque vous ressentez de légères palpitations passagères, une consultation est vivement recommandée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles