Accueil Enfants/bébés Tapis d’éveil pour enfant : comment choisir celui qu’il faut ?

Tapis d’éveil pour enfant : comment choisir celui qu’il faut ?

0
Tapis d’éveil pour enfant : comment choisir celui qu’il faut ?
Bébé jouant sur son tapis d'éveil

Le tapis d’éveil existe en différentes tailles, textures et formes. À cause de cette variété de modèles, il est difficile aux parents, surtout les nouveaux, de mieux choisir le tapis d’éveil idéal. Voici quelques critères à prendre en compte pour faire un meilleur choix !

Tapis d’éveil pour bébé : les critères clés à suivre ?

Destiné aux bébés et aux enfants à bas âge, le tapis d’éveil pour bébé est un objet indispensable dans chaque ménage. Il permet à son utilisateur de s’y installer et de découvrir le monde. Portant bien son nom, cet accessoire de puériculture est excellent pour le développement mental et physique du bout de chou.

En effet, il permet d’éveiller le système cognitif du bébé. Mieux, il est en mesure de stimuler sa motricité. Pour ce qui est du délai d’utilisation, il commence dès le premier âge du nourrisson et s’achève à l’âge de la marche.

L’atout le plus apprécié de cet article est qu’il peut s’utiliser sur du gazon ou bien au sol. Ce qui en fait un accessoire de puériculture très convoité. En plus, le tapis d’éveil est très pratique en plus d’être amovible.

Il peut se poser partout dans la maison. Toutefois, les pièces d’utilisation les plus recommandées sont le salon et la chambre de bébé. De cette façon, la maman ou le papa peut surveiller le bébé en toute sécurité. Toutefois, il faut suivre un certain nombre de critères pour choisir le tapis d’éveil idéal.

Premier critère à suivre : la forme du tapis

La sécurité est l’un des premiers points indispensables à suivre pour le choix de son tapis bébé. Servant d’aire de repos et de jeu, l’aspect sécuritaire est contigu à la forme du tapis. À ce propos, tant que la forme contient le bébé, ce dernier est protégé.

Selon le modèle et la marque, le tapis de sommeil peut avoir :

  • Une forme carrée ;
  • Une forme ronde ;
  • une forme de nuage ;
  • une forme de cœur.

Bon à savoir : il existe d’autres articles en guise d’alternative au tapis d’éveil (exemple : les dalles). Ils ont l’avantage d’être antidérapants. Parfois, ils peuvent être sous la forme de puzzle multicolore. Cependant, leur déplacement est très difficile, car les parents doivent le faire pièce par pièce. Aussi, ils sont moins confortables qu’un tapis d’éveil avec mousse.

Deuxième critère à suivre : les matières et la composition

En règle générale, le confort d’un tapis d’éveil dépend entièrement de ses composantes. Pour commencer, le tapis d’éveil possède une base de sol renfermant une mousse. Cette dernière doit posséder une hauteur minimum de 4 cm. En dessous de cette taille, le tapis ne peut offrir le confort nécessaire à un bébé. 

En termes de matières de fabrication, ce tapis est souvent confectionné avec :

  • du coton bio ;
  •  du velours ;
  • De la fourrure.

Outre les composantes, certains tapis d’éveil sont gonflables ou pliables. Ainsi, ils peuvent être transportés facilement pour lors de divers déplacements.

Il y a aussi un point essentiel devant guider dans le choix du tapis d’éveil. Il s’agit de la possibilité que le tapis soit lavable. À défaut, l’accessoire de puériculture doit être déhoussable.

Attention : Certains tapis d’éveil sont dotés de plusieurs fonctionnalités. Cependant, leur utilisation, notamment dans un parc, requiert une structure.

Troisième critère à suivre : l’âge de son occupant

L’âge est un facteur déterminant pour bien choisir son tapis d’éveil. En effet, il peut s’utiliser dès la naissance. Cependant, à partir du 3e mois, il sert à compléter le transat. Dès le 6e mois, le bébé se sert du tapis à l’apprentissage pour mieux explorer son environnement. Le tapis va lui servir de point de stimulation, tout en le maintenant dans un espace sécurisé.

Pour arriver à jouer tous ces rôles, les parents doivent opter pour un grand tapis. Ainsi, leur enfant est en mesure d’en profiter jusqu’à son premier anniversaire. Outrepasser cet âge, le tapis d’éveil n’est plus une option viable. Il est préférable d’opter pour les dalles afin d’assurer son plein d’énergie sur ce qui va devenir une aire de jeu.

Quatrième critère à suivre : l’endroit de disposition du tapis à la maison

Censé être pratique, le tapis d’éveil doit pouvoir se mettre autant au sol que sur un gazon. Il doit pouvoir être facile à déplacer afin d’être installé dans n’importe quelle pièce. Cependant, peu importe l’endroit choisi, il doit toujours être sous la bonne garde des parents.

Par conséquent, l’endroit principal pour un tapis d’éveil. Toutefois, il peut aussi se mettre dans une chambre.

Attention : les parents doivent tenir compte de l’espace du salon ou de la chambre avant de choisir la taille du tapis d’éveil pour bébé.

Cinquième critère à suivre : un ensemble de dispositions à suivre

Pour bien choisir le tapis d’éveil pour son bébé, le parent doit aussi tenir compte de plusieurs autres facteurs.

En premier lieu, il est important que l’accessoire de puériculture ait des couleurs vives et contrastantes. Cependant, les couleurs pastel sont moins bien perçues par les jeunes bébés.

En deuxième lieu, il faut que le tapis d’éveil offre une panoplie d’activités telles que :

  • les peluches ;
  • les hochets suspendus ;
  • les miroirs ;
  • le jouet musical.

Il est primordial que le tapis d’éveil idéal propose un grand nombre d’activités pour éviter l’ennui à l’enfant.

En troisième lieu, il faut analyser le nombre de jouets amovibles disponibles. Bien que distractifs, ils stimulent l’intelligence de l’enfant. Au début, lors du premier trimestre de vie, les jouets peuvent être accrochés à la coquille ou à la poussette.

En quatrième lieu, il faut que le tapis d’éveil puisse être facile à ranger. Ce critère est utile en cas d’insuffisance d’espace. À ce titre, il importe de préciser que le tapis idéal doit mesurer au minimum 1,50 mètre.

Sur le plan du design, la meilleure option est un tapis ayant des textures variées. Ainsi, le bébé est égayé par une multitude de couleurs. En termes d’architecture, il faut opter pour un tapis d’éveil doté d’une arche d’activités. L’idéal est que l’arche soit amovible, ce qui aiderait grandement au déplacement et au rangement de l’accessoire de puériculture.

Pourquoi acheter des accessoires pour tapis d’éveil ?

Bien qu’utile au repos et à l’apprentissage, le tapis d’éveil est un support. Son côté attractif parfait provient des accessoires. En effet, ce sont les différents accessoires qui permettent au bébé de mieux exploiter son plein potentiel.

 Grâce à eux, le bébé va pouvoir se construire son cocon pour votre bébé. Il va y jouer, s’y reposer et s’éveiller à sa guise. Cependant, pour que l’objectif soit atteint, il faut adapter l’utilisation du tapis d’éveil à l’âge du bébé.

Autrement dit, les parents doivent installer les activités et les jouets idéaux à l’âge actuel de l’enfant. De ce fait, il profite mieux de son tapis d’éveil. Ainsi, la règle d’or en matière de développement d’un bébé est respectée. Elle consiste en ce que l’environnement s’adapte au bébé et non le contraire.

Le tapis d’éveil est indispensable à cause de ses nombreux avantages. Il permet au bébé de grandir aisément et de mieux comprendre son environnement. De ce fait, il est en tête de liste parmi les cadeaux à offrir à une future ou nouvelle maman. Toutefois, à défaut d’acheter un tapis d’éveil, les parents bricoleurs peuvent en confectionner d’eux-mêmes. De nombreux guides sont disponibles sur internet, il vous suffit de les suivre !