Global Statistics

All countries
582,173,485
Confirmed
Updated on August 1, 2022 2:17 am
All countries
550,544,939
Recovered
Updated on August 1, 2022 2:17 am
All countries
6,419,833
Deaths
Updated on August 1, 2022 2:17 am

Taux élevé de monocytes : comment l’expliquer ?

Généralement chargés d’éliminer les déchets et les éléments toxiques à l’organisme, les monocytes jouent aussi plusieurs rôles qui en font des constituants importants du sang. Cependant, il peut arriver que leur taux dans le sang augmente ou diminue. Quelles sont les raisons pouvant conduire à une augmentation de monocytes ? Quels rôles jouent ces cellules dans l’organisme ? Comment détecter la hausse de leur taux et la corriger ?

Les monocytes : de quoi s’agit-il exactement ?

Le sang humain contient bien plus de cellules qu’on ne peut imaginer, au-delà des globules blancs et rouges que l’on connaît. Les monocytes font partie de ces cellules, qui sont issues du système immunitaire et dont la quantité est bien souvent importante dans le sang.

C’est dans la moelle osseuse que les monocytes sont initialement fabriqués. Ils migrent ensuite vers les tissus, grâce au sang qui les transporte. Ensuite, ces cellules vont se transformer en macrophages et c’est sous cette forme qu’ils assureront leurs fonctions de défense.

Par ailleurs, les monocytes ont essentiellement pour rôle de débarrasser le corps des déchets et des éléments qui peuvent lui être potentiellement nuisibles. Représentant entre 4 et 8% de la composition du sang, les monocytes interviennent également dans le processus d’inflammation.

Au nombre des éléments contre lesquels les monocytes luttent dans le corps, on peut citer :

  • Les bactéries ;
  • Les virus ;
  • Les parasites ;
  • Les toxines ;
  • Les substances étrangères.

À cette liste, on peut aussi ajouter les cellules tumorales.

Le principe de fonctionnement des monocytes consiste particulièrement à présenter les antigènes aux lymphocytes. Il faut aussi mentionner que ces cellules sont responsables de la phagocytose. En effet, ils intègrent à leur structure les pathogènes et les résidus cellulaires, pour ensuite les détruire.

Dans le milieu sanguin, les monocytes ont une durée de vie très courte, de l’ordre de 24 heures.

Quels sont les taux normaux de monocytes dans le sang ?

La prise de sang est le seul moyen de connaître avec précision la proportion de monocytes présents dans le sang. Ainsi, ce taux peut être normal, trop élevé ou trop bas.

Dans des conditions normales, les monocytes représentent entre 4 et 8% des globules blancs dans le sang. Lorsqu’on réalise une analyse de sang, on retrouve ces cellules dans la partie hémogramme, en compagnie des autres cellules leucocytaires. La proportion normale de monocytes dans le sang est comprise entre 1000 et 4500 cellules par ml.

Lorsque le nombre de monocytes se situe en dehors de cet intervalle, c’est souvent le signe d’une maladie causée par un facteur bien précis.

Comment diagnostiquer un taux trop élevé de monocytes ?

Pour constater que le nombre de monocytes dans le sang a augmenté, une prise de sang est nécessaire pour une analyse de la numération des globules blancs.

La numération consiste à déterminer le nombre précis de globules blancs dans un millimètre de sang. Ce nombre ne devrait pas excéder les 11000.

S’il arrivait que ce nombre soit supérieur à 11000, cela peut être le signe du déclenchement d’une réponse du système immunitaire. Il peut s’agir d’une réponse à une inflammation, une infection, une nécrose ou une affection maligne.

Par ailleurs, la prise de sang permet aussi de faire une analyse de la formule leucocytaire, qui prend en compte tous les types de globules blancs. Il peut donc arriver que le taux de globules blancs soit normal, mais que celui des monocytes, soit anormalement élevé ou bas.

Quelques faits provoquant une augmentation du taux de monocytes

Les monocytes font partie intégrante du système immunitaire. Ils interviennent donc dans les divers processus inflammatoires et infectieux de l’organisme. Leur taux dans le sang est considéré comme élevé, lorsqu’il dépasse les 8 % des cellules sanguines.

L’augmentation du taux de monocytes dans le sang n’occasionne forcément pas des symptômes visibles. Toutefois, les signes et les manifestations de la situation ayant causé cette augmentation peuvent être visibles. Parmi les causes les plus fréquentes de cette hausse du taux de monocytes, on distingue notamment :

  • Certaines maladies du sang ;
  • Quelques infections, notamment chez les personnes atteintes de malaria. Il faut préciser que ces infections représentent les causes les plus fréquentes d’élévation du taux de monocytes ;
  • Les maladies auto-immunes et inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde ;
  • Certains processus cancéreux dont les leucémies et les lymphomes.

Chacune de ces situations a des manières bien particulières d’induire une augmentation du nombre de monocytes dans le sang.

Les infections

Les infections sont les causes les plus courantes de la baisse du taux de monocytes. Les simples infections telles que le rhume, les infections chroniques ou encore la tuberculose sont les exemples les plus palpables.

Les maladies inflammatoires

Étant donné que les monocytes participent aux réactions immunitaires, l’apparition d’une maladie immunitaire peut être liée à une augmentation anormale du taux de ces cellules. L’une de ces maladies est la polyarthrite rhumatoïde.  

Une hémopathie maligne

L’hémopathie maligne se manifeste essentiellement par un processus néoplasique, subi par les cellules sanguines. Ce processus provoque un développement incontrôlé de nombreuses cellules, contribuant ainsi à l’augmentation de la concentration de monocytes dans le sang.

En dehors de ces situations qui sont les plus courantes, il faut évoquer la grossesse, un état faisant augmenter le taux de monocytes. En effet, lors de la grossesse, le système immunitaire est fortement stimulé. L’embryon est alors perçu comme un corps étranger dont l’organisme essaie de se débarrasser.

Comment diminuer le taux de monocytes dans le sang ?

Pour ramener le taux de monocytes à une valeur normale, on passe par le traitement de la cause de la hausse. Ce traitement peut inclure de nombreux protocoles thérapeutiques. Il peut, par exemple, s’agir d’un traitement à la base d’antibiotiques, de chimiothérapie ou encore de radiothérapie.

La procédure à adopter dépend bien sûr de chaque cas et des facteurs ayant provoqué la hausse du taux de monocytes.

Qu’en est-il de la baisse du taux de monocytes dans le sang ?

Il peut aussi arriver que le taux de monocytes dans le sang soit en dessous de la normale. Aussi connue sous le nom de monocytopénie, ce phénomène est souvent lié à une infection du sang, à une chimiothérapie ou à des troubles de la moelle osseuse.

Par ailleurs, les différents facteurs qui peuvent conduire à une diminution de la numération des globules blancs sont aussi en cause. Il faut également préciser que le risque d’infection devient élevé, lorsque les monocytes sont en quantité insuffisante dans le sang.

Vous aimerez aussi :

Related Articles