Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Tendinite de Quervain : Symptômes, causes et traitement

Révélée au grand jour en 1895 par le chirurgien suisse Frédéric de Quervain, la tendinite de Quervain est une inflammation douloureuse qui se manifeste au niveau des tendons du poignet et du pouce. Encore appelée maladie des lavandières, elle semble le plus souvent affecter les femmes. Bon nombre de personnes ne disposent pas d’assez d’informations sur cette affection qui n’est pourtant pas si rare. Quels sont les causes et les symptômes les plus évidents permettant de la repérer ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la tendinite de Quervain.

Quelles sont les causes de la tendinite de Quervain ?

La tendinite de Quervain est une affection qui peut être engendrée par différentes causes. Mais avant de les énoncer, il est important de savoir ce qu’est vraiment une tendinite de Quervain.

Qu’est-ce qu’une tendinite de Quervain ?

La tendinite de Quervain est une inflammation qui se manifeste au niveau des tendons long abducteur et court extenseur du pouce qui se trouvent sur le bord radial du poignet de la main. Elle se manifeste surtout chez les femmes de plus de 50 ans.

Tendinite de Quervain – © Crédit : informationhospitaliere.com

Les tendons qui permettent de solliciter le pouce se voient coincer dans une gaine ostéofibreuse étriquée et inextensible. Lorsque cette dernière s’enflamme, des douleurs plus ou moins importantes sont générées dans cette région. Il est important de savoir que l’inflammation des tendons est appelée la tendinite et celle de la gaine des tendons se fait appeler la synovite.

Étiologie de la tendinite de Quervain

L’inflammation se manifeste généralement à la suite de nombreux microtraumatismes exercés sur les tendons ou les gaines. Autrement dit, l’inflammation est provoquée par une surutilisation des tendons et des gaines. Ainsi, plus la pince pouce-index est sollicitée et plus le risque de tendinite de Quervain est élevé.

Il s’agit donc, la plupart du temps, d’un mécanisme chronique. Bien sûr, il peut aussi apparaitre de façon brutale à la suite d’un important trauma au poignet ou d’une arthrite.

La tendinite de Quervain est généralement accompagnée d’une atteinte tissulaire périphérique suivie de dommages ostéoarticulaires de type arthrose.  

Quelles sont les causes prédisposantes de la tendinite Quervain ?

La tendinite de Quervain est une affection qui se manifeste généralement chez les femmes ou celles en état de gestation du fait de la forte activité d’hormones. Elle vise essentiellement celles qui ont atteint un âge entre 40 à 50 ans.

La plupart du temps, les femmes qui présentent la tendinite de Quervain sont celles qui pratiquent les métiers à risque comme la couture, le secrétariat, le blanchissement, la mécanique ou encore le jardinage. Il s’agit en réalité des activités qui sollicitent beaucoup le pouce et le poignet. La plupart du temps, la manifestation de la tendinite de Quervain empêche la poursuite de l’activité.

La récidivité de la tendinite de Quervain peut aussi être due à une anomalie anatomique comme les tendons surnuméraires ou la gaine ostéofibreuse dédoublée.   

Quels sont les symptômes de la tendinite de Quervain ?

Comme de nombreuses maladies, la tendinite de Quervain présente aussi des symptômes. Parmi ces dernières figurent des signes cliniques. Mais pas que ! 

Les signes cliniques

La tendinite de Quervain, au même titre que les différentes maladies inflammatoires, provoque de manière plus ou moins importante des signes de rougeur, de chaleur, de douleur et de tuméfaction au niveau de la zone concernée.

Sachez que la douleur est sans aucun doute le signe le plus fréquent et le plus évident de que vous souffrez de cette maladie. Elle se manifeste de façon distinctive à la base du pouce et sur le bord externe. Elle apparait de façon progressive en quelques semaines et peut finir par se propager sur tout l’avant-bras. Son apparition est souvent brutale après un choc et s’amplifie au fur et à mesure que le poignet est sollicité jusqu’à devenir invalidante. Elle se manifeste même parfois par des fourmillements dans le dos du pouce à cause de l’irritation du nerf radial.

Dans les formes les plus graves, la tendinite entraine un œdème plus ou moins gros qui souligne l’épaississement de la gaine et du tissu synovial qui couvre les tendons.

Les signes associés

Le médecin examine la présence ou non de dommages associés de type arthrose, doigt à ressaut, kystes synoviaux du poignet, névrite de la brande antérieure du radial, syndrome du canal carpien, etc.

Quel est le diagnostic de la tendinite de Quervain ?

Les signes cliniques de la tendinite de Quervain sont pour le moins évocateurs. À cela s’ajoute le métier ou l’activité exercée par le sujet qui révèle clairement l’origine et la cause de l’inflammation.

Pour le diagnostic, le thérapeute peut objectiver une sensation de claquement en effectuant des mouvements avec le pouce ou encore un grincement tendineux. Il peut aussi objectiver cette affection grâce à la méthode de Finkelstein. Cette dernière implique de mettre les tendons qui sont en tension en sollicitant le pouce vers l’annuaire (le petit doigt) avec une inclinaison ulnaire ou cubitale du poignet. Cela permettra alors de réveiller la douleur dans la région concernée. Une échographie du poignet permet de confirmer la pathologie et de visualiser parfaitement l’inflammation tendineuse.  

En effet, avec une imagerie médicale ou une IRM, il est possible de réaliser un diagnostic complet et précis qui permettra de garantir une meilleure prise en charge de l’inflammation et des différents symptômes de la tendinite de Quervain. 

Le traitement en cas de tendinite de Quervain

Il faut rappeler que dans certains cas, la tendinite de Quervain s’améliore toute seule de façon spontanée. Toutefois, il s’agit généralement de cas isolés. La plupart du temps, cette pathologie a tendance à s’aggraver au fil du temps au point de rendre impossible toute activité professionnelle. Il existe différents traitements pour soigner cette maladie.

Le traitement médical de la tendinite de Quervain

Le traitement médical proposé est à lui seul capable d’apporter de bons résultats pour soigner la tendinite. Il a fait ses preuves dans environ 80 % des cas.

  • Le traitement médical de la tendinite de Quervain consiste à mettre l’articulation du pouce au repos pendant un certain temps. Ainsi, le patient ne pourra clairement plus effectuer son métier ou activité quotidienne habituelle qui sollicite ce muscle. Et même s’il doit reprendre le travail, le processus se fera de manière progressive.
  • Prescription de médicaments anti-inflammatoires à consommer par voie orale et aussi à appliquer de façon locale sur la région concernée par l’inflammation.
  • Préparer un appareil de contention du pouce comme une attelle qui permettra de préserver le pouce pendant la nuit durant toute la période de guérison.

Dans le cas où ces mesures ne suffiraient pas à soulager les douleurs, vous pourrez opter pour une infiltration de cortisone.

Une intervention chirurgicale ne pourra être sollicitée que si aucun traitement ne s’est révélé efficace contre la tendinite de Quervain. En revanche, s’il s’agit d’une forme particulièrement grave de la tendinite qui est souvent accompagnée d’une importante tuméfaction, vous pourrez immédiatement envisager une intervention chirurgicale.

Le traitement chirurgical pour la tendinite de Quervain

Le traitement chirurgical implique de réaliser une opération sur la région concernée. Bien sûr, une anesthésie locale sera effectuée afin de soulager les douleurs de l’inflammation. Seule la partie supérieure du corps sera anesthésiée. De façon plus explicite, le chirurgien va effectuer une incision de 2 cm sur le bord externe du poignet afin d’ouvrir la gaine ostéofibreuse et de soulager la compression qui est exercée sur les tendons. Dans certains cas, le médecin procèdera à une synovectomie qui consiste à débarrasser les tendons de leur gangue inflammatoire.

Durant la phase postopératoire, une attelle sera placée sur le pouce afin de le maintenir immobile pendant 8 jours environ. Le processus de cicatrisation n’interviendra qu’après 15 jours. Il faudra préserver le poignet au maximum pour éviter des complications ou de mauvaises surprises. Il faudra changer le pansement au moins deux fois par semaine. En fonction de l’évolution de la pathologie, le patient devra suivre des séances de rééducation pour recouvrer toute la mobilité au niveau du poignet.

Dans les bonnes conditions, le patient pourra finaliser la phase de rémission après une période de 6 semaines. Toutefois, la reprise des activités sollicitant le pouce et le poignet ne sera possible que si elle se déroule de manière progressive. En effet, reprendre les activités en régime intenses n’est pas recommandée et pourrait non seulement ralentir la phase de rémission, mais aussi provoquer une récidive de la pathologie. Sachez que dans certains cas, la douleur peut encore durer plusieurs après l’opération avant de s’estomper.  

Prévenir la récidive de la tendinite de Quervain

Si vous faites l’objet de tendinites du poignet, il est préconisé d’adopter les bonnes habitudes afin de lutter contre leur apparition. En prenant les mesures qu’il faut, vous réduisez en effet le risque d’être sujet à des tendinites.

  • Pensez à diversifier vos tâches manuelles afin de ne pas réaliser tout le temps les mêmes mouvements.
  • Relayez vos mains durant les taches pour ne pas trop solliciter le poignet ou le pouce.
  • Pensez à reposer votre poignet et votre pouce quelques minutes après chaque heure.
  • Optimiser votre activité de manière à ce qu’elle soit le moins contraignante possible pour votre poignet et votre pouce.
  • Faites régulièrement des étirements.
  • Buvez fréquemment de l’eau pour éviter la déshydratation. C’est un phénomène susceptible de fragiliser les tendons, surtout durant les canicules.

En somme, la tendinite de Quervain est une pathologie qui touche le plus souvent les femmes à partir de 40-50 ans. Elle se caractérise par une douleur plus ou moins importante au niveau du poignet et du pouce. Selon la gravité, la pathologie peut nécessiter un traitement médical ou chirurgical.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles