Accueil Maladies <a></a>Tétanos : symptômes, diagnostics et traitements

Tétanos : symptômes, diagnostics et traitements

0
<a data-lazy-src=

Le tétanos est une maladie causée par la toxine produite par la bactérie Clostridium tetani, généralement présente dans le sol, la poussière et les excréments d’animaux. Il s’agit d’une maladie grave qui peut entraîner la mort et le handicap par des spasmes musculaires, une insuffisance respiratoire et des problèmes cardiaques. La spore de l’affection pénètre dans le corps, généralement par une coupure ou une blessure. Elle migre par la suite vers le système nerveux central. En fonction du temps écoulé entre l’exposition initiale et le début du traitement antibiotique, elle peut provoquer une raideur des muscles du cou. De plus, les signes de cette maladie peuvent être traités par des antibiotiques. Mais la plupart des personnes atteintes ont besoin de soins intensifs en raison de la gravité de leurs symptômes. Découvrez donc les causes, les symptômes, les diagnostics et les traitements du tétanos.

Les causes du tétanos

Il existe plusieurs causes possibles de l’infection au tétanos. La plupart des cas de tétanos se produisent lorsque la bactérie pénètre dans le corps par une plaie ou une blessure ouverte. Les blessures qui sont exposées à la terre, à la poussière ou à d’autres substances contaminées par des excréments sont particulièrement à risque. Les coupures, les éraflures, les égratignures et les morsures d’animaux sont toutes des blessures qui peuvent être contaminées par la bactérie Clostridium tetani.

La maladie peut également être transmise par des instruments médicaux contaminés, tels que des aiguilles ou des scalpels. Les personnes qui ont des tatouages ou des piercings récents sont également à risque de la contracter si les instruments utilisés ne sont pas stériles.

Il existe également un type rare de la maladie appelé tétanos néonatal, qui se produit chez les nourrissons. Cette forme de l’affection se produit lorsque la bactérie pénètre dans le corps du nourrisson au cours de l’accouchement. Cette bactérie pénètre souvent par le canal de naissance ou par une plaie de l’accouchement.

Les blessures graves ou profondes

Les blessures graves, comme les perforations, les blessures par écrasement de la peau ou des parties vitales du corps comme les os, peuvent provoquer la maladie. Les bactéries du tétanos sortent du sol et infectent les personnes par des brèches dans la peau. Après avoir pénétré dans le corps par une blessure, les germes de l’affection commencent à se développer dans les muscles et à se multiplier très rapidement. Ces germes libèrent des toxines qui endommagent les nerfs. Cela provoque des spasmes musculaires dans tout le corps.

Les blessures profondes peuvent aussi être causées par les griffures de chats, les morsures d’animaux et les avulsions. Elles laissent les tissus à l’intérieur de la plaie ouverte aux bactéries et aux spores.

Les immunités affaiblies

L’affection est causée par une bactérie qui se trouve couramment dans le sol et les déchets animaux. La bactérie produit de la tétanospasmine, une toxine qui attaque le système nerveux en bloquant sa capacité à inhiber les contractions musculaires. Une fois que la toxine est libérée dans l’organisme, il est impossible de la détruire à moins de tuer la bactérie. Par conséquent, un système immunitaire faible peut augmenter le risque de développer cette maladie.

De plus, la fatigue est l’une des principales causes du tétanos. Lorsqu’un individu est fatigué, il perd sa capacité à combattre toutes sortes d’infections. Aussi, les personnes qui sont également atteintes de maladies chroniques ou qui prennent des médicaments immunosuppresseurs sont plus à risque de contracter la maladie.

Les soins de santé inadéquats

Les carences en matière de soins de santé, y compris une mauvaise nutrition et la vaccination, entraînent des infections latentes dans l’organisme. Le manque d’eau potable et l’élimination inadéquate des déchets peuvent aussi en être la cause. Toutes ces causes peuvent endommager les tissus, créant ainsi un environnement propice au développement des spores du tétanos.

De plus, les professionnels de la santé ne sont pas toujours en mesure d’administrer les vaccins contre l’affection, faute de ressources ou d’un établissement correctement équipé. Par conséquent, les personnes peuvent passer des années sans être vaccinées. Même ceux qui sont vaccinés peuvent avoir besoin de plusieurs rappels au fil du temps. Cela est nécessaire pour s’assurer qu’ils sont continuellement protégés contre la bactérie responsable du tétanos.

En outre, les spores du tétanos peuvent survivre pendant des décennies dans des endroits reculés. Elles peuvent survivre dans les granges et les silos, où les agriculteurs se rendent sans beaucoup de stérilisation. Lorsque les agriculteurs se font une coupure ou une piqûre dans le cadre de leur travail, la bactérie peut pénétrer dans leur circulation sanguine. Ainsi, elle se fraye un chemin jusqu’à leur système nerveux central.

Les symptômes du tétanos

Les symptômes du tétanos peuvent être légers au début, mais peuvent rapidement s’aggraver et devenir graves. Les premiers signes de l’affection peuvent inclure :

  • Des douleurs musculaires et des spasmes dans la région de la blessure ou de l’infection ;
  • De la fièvre et de la fatigue.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, d’autres symptômes peuvent apparaître, notamment :

Les spasmes musculaires sévères

Les spasmes musculaires sévères sont l’un des principaux symptômes du tétanos. Ce sont des contractions brèves qui peuvent durer jusqu’à 20 minutes sans se relâcher d’elles-mêmes. Ils peuvent être déclenchés par des stimuli tactiles tels qu’un léger contact avec la peau ou même des sons forts. Le pouls est généralement élevé pendant ces épisodes et diminue souvent lorsqu’ils se résorbent.

Ces spasmes peuvent affecter n’importe quel muscle du corps. Mais ils sont souvent plus intenses dans les muscles du visage, de la mâchoire et de la nuque et peuvent rendre la maladie mortelle. Ils peuvent aussi être si intenses qu’ils peuvent causer des fractures osseuses et des luxations articulaires.

De plus, les spasmes musculaires sévères sont souvent accompagnés d’autres symptômes de tétanos, tels que des difficultés à avaler et à respirer et une rigidité musculaire généralisée.

Ces spasmes sont suivis par des manifestations motrices pré-potentes dans lesquelles prédominent les signes du tractus pyramidal. La rigidité des fléchisseurs du visage et du cou peut être associée à des grimaces faciales et à des grincements de dents. Ils peuvent être aussi associés à d’autres signes de tension tels que la dystonie ou la chorée. La raideur des membres commence généralement par le serrement des mains et s’étend avec le temps aux muscles proximaux des bras et des jambes. Cela provoque une résistance aux mouvements passifs. L’absence de réflexes tels que le réflexe de clignement indique une perte de contrôle cortical sur les réflexes spinaux.

Les contractions musculaires involontaires et les convulsions

Les contractions musculaires involontaires et les convulsions sont aussi des symptômes de l’affection. Une personne atteinte de la maladie peut avoir des difficultés à avaler ou à parler. Une pression sanguine basse et un rythme cardiaque rapide peuvent également être présents.

Une infection bactérienne des tissus entourant le cerveau et la moelle épinière provoque des lésions des nerfs qui contrôlent les mouvements musculaires volontaires. Ces lésions entraînent l’incapacité d’empêcher les muscles de se contracter. Le résultat final est une rigidité, des spasmes et des convulsions.

Les convulsions sont des mouvements soudains et involontaires des muscles qui peuvent être accompagnés de perte de conscience. Les convulsions peuvent être causées par plusieurs facteurs, tels que l’épilepsie, les blessures à la tête, les infections et les troubles métaboliques. Dans le cas du tétanos, les convulsions sont causées par la toxine produite par la bactérie Clostridium tetani.

Les difficultés respiratoires

Les difficultés respiratoires dans le tétanos sont causées par les spasmes musculaires qui affectent les muscles respiratoires. Les spasmes musculaires peuvent être si intenses qu’ils peuvent compromettre la capacité du corps à inhaler et à exhaler de l’air. Cela peut entraîner une augmentation de la pression dans les poumons et une baisse du débit d’oxygène dans le sang.

Les troubles de la conscience et de l’état mental

Comme tout patient dans un état de pression intracrânienne accrue, le patient atteint de l’affection présente des troubles de la conscience et de l’état mental. Dans les premiers stades, il peut y avoir une légère modification de son niveau de vigilance. Mais il n’y a pas d’altération de la conscience, ce qui doit être distingué du coma. Le principal symptôme est que les mouvements sont moins coordonnés que d’habitude : c’est l’ataxie.

Les troubles de la conscience, de l’état mental et du comportement comprennent le délire, la confusion et l’agitation. Le délire est caractérisé par un niveau élevé d’excitation et une altération aiguë de l’attention et de la cognition. La confusion est une réduction de la fonction mentale totale avec une perturbation de la notion de temps, de lieu et d’identité. L’agitation se produit lorsque les patients perdent le contrôle de leurs actions, de leur comportement ou de leurs émotions.

Des problèmes de digestion et de déshydratation

Les problèmes de digestion et de déshydratation sont fréquemment observés chez les personnes atteintes de tétanos. Ces symptômes peuvent être causés par la tension musculaire excessive et le manque de relaxation des muscles de la digestion. La tension musculaire peut également rendre difficiles la déglutition et la respiration, ce qui peut entraîner une déshydratation.

Les problèmes de digestion peuvent également être causés par l’utilisation de médicaments pour traiter la maladie. Certains médicaments utilisés pour réduire les spasmes musculaires peuvent causer des effets secondaires tels que la constipation ou la diarrhée. De même, la déshydratation peut être causée par l’utilisation de médicaments diurétiques pour éliminer l’excès de liquides du corps.

D’autres symptômes courants de la maladie peuvent inclurent :

  • Le trismus ;
  • La dysarthrie et la dysphagie ;
  • L’opisthotonos.

Hormis cela, il peut arriver que la personne atteinte soit victime d’une sécheresse de la bouche et d’une salivation excessive. Il peut aussi subir l’augmentation des réflexes, une sensibilité à la lumière, des difficultés à avaler et des difficultés à fixer les yeux.

Enfin, l’affection peut être mortelle si elle n’est pas traitée rapidement. Selon l’Organisation mondiale de la santé, environ 10 % des personnes atteintes de l’affection meurent de la maladie.

Les diagnostics du tétanos

Le diagnostic du tétanos repose généralement sur l’examen des symptômes et de l’historique de blessures ou de plaies ouvertes. Si une personne présente des symptômes de l’affection, son médecin lui posera des questions sur ses blessures récentes. Il l’interrogera également sur son historique de vaccination contre la maladie.

Pour confirmer le diagnostic de tétanos, le médecin peut effectuer un prélèvement de sang ou de liquide céphalo-rachidien. Cela est nécessaire pour rechercher des anticorps spécifiques contre la bactérie Clostridium tetani. Un prélèvement de tissu de la plaie infectée peut également être pratiqué pour confirmer la présence de la bactérie.

En outre, il est important de diagnostiquer l’affection le plus tôt possible afin de pouvoir commencer le traitement le plus rapidement possible. Il existe plusieurs autres conditions qui peuvent causer des spasmes musculaires et des convulsions, comme l’épilepsie, la méningite et l’encéphalite. Pour écarter ces autres diagnostics possibles, le médecin peut recommander d’autres tests tels que des radiographies du crâne, un scanner cérébral, ou un test de l’électroencéphalogramme.

Il est également important de se faire vacciner contre le tétanos pour éviter de contracter la maladie. Le vaccin contre la maladie est administré en deux ou trois doses, selon l’âge et le type de vaccin. La plupart des personnes sont vaccinées pendant l’enfance. Mais certaines personnes peuvent avoir besoin de rappels tout au long de leur vie pour maintenir leur immunité. Si une personne a des plaies infectées, il est important de les nettoyer et de les désinfecter immédiatement pour éviter d’attraper le tétanos.

Les traitements du tétanos

Le traitement du tétanos consiste à administrer des médicaments pour neutraliser la neurotoxine produite par la bactérie Clostridium tetani. Il consiste aussi à traiter les spasmes musculaires et les convulsions. Le traitement peut également inclure des soins pour soulager les symptômes et prévenir les complications.

L’antitoxine tétanique

L’antitoxine tétanique est généralement administrée par injection intramusculaire ou intraveineuse. Elle doit être administrée le plus rapidement possible après l’apparition des premiers symptômes de l’affection. En général, plus l’antitoxine est administrée tôt dans le développement de la maladie, plus elle est efficace.

Il est important de noter que l’antitoxine tétanique ne guérit pas le tétanos, mais plutôt qu’elle neutralise l’effet de la neurotoxine produite par la bactérie. Elle ne peut donc pas inverser les dommages déjà causés par la maladie. Cependant, l’antitoxine tétanique peut réduire significativement le risque de complications graves et de décès liés à la maladie. Cela se produit lorsqu’elle est administrée rapidement et en combinaison avec d’autres soins médicaux appropriés.

Les médicaments antispasmodiques

Les médicaments antispasmodiques sont une classe de médicaments utilisés pour traiter les spasmes musculaires anormaux et involontaires, tels que ceux observés dans le tétanos. Il existe plusieurs types de médicaments antispasmodiques, qui agissent en bloquant les signaux nerveux qui causent les spasmes musculaires. Parmi les plus couramment utilisés dans le traitement de l’affection, on retrouve notamment :

  • Les médicaments benzodiazépines, tels que le diazépam, sont utilisés pour traiter les spasmes musculaires graves et pour aider à soulager l’anxiété et l’agitation ;
  • Les médicaments anticholinergiques, tels que l’atropine, sont utilisés pour traiter les spasmes musculaires et la sécheresse de la bouche ;
  • Les médicaments bloquants neuromusculaires, tels que le vécuronium, sont utilisés pour bloquer les signaux nerveux qui causent les spasmes musculaires et pour aider à maintenir une respiration adéquate.

De plus, les médicaments antispasmodiques ne guérissent pas le tétanos et ne neutralisent pas l’effet de la neurotoxine produite par la bactérie. Ils ne peuvent donc pas inverser les dommages déjà causés par la maladie. Cependant, ils peuvent aider à contrôler les spasmes musculaires et à soulager la douleur et l’inconfort associés à l’affection. Et cela, uniquement lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec d’autres soins médicaux appropriés.

Certains médicaments antispasmodiques peuvent avoir des effets secondaires indésirables, tels que la somnolence, la confusion, la dépression respiratoire et la constipation. Il est donc important de discuter avec son médecin de tous les avantages et risques liés à l’utilisation de ces médicaments.

Les sédatifs

Les sédatifs sont une classe de médicaments utilisés pour aider à calmer l’agitation et à soulager l’anxiété. Ils sont souvent utilisés dans le traitement de troubles tels que l’insomnie, l’anxiété et les spasmes musculaires graves. Dans le cadre du traitement du tétanos, les sédatifs peuvent être utilisés pour aider à contrôler les spasmes musculaires violents. Ils peuvent aussi être utilisés dans le contrôle des contractions involontaires des muscles du visage et de la mâchoire causés par cette maladie grave.

Il existe plusieurs types de sédatifs, qui agissent de différentes manières. Parmi les plus couramment utilisés dans le traitement de l’affection, il y a les barbituriques, tels que le phénobarbital et le sécobarbital. Ils agissent en modifiant l’activité des neurotransmetteurs dans le cerveau pour aider à soulager l’anxiété et à favoriser le sommeil.

Les nutritions parentérales

Les nutriments parentéraux sont souvent utilisés dans le traitement de personnes qui ont des problèmes de digestion. Ils sont aussi utilisés dans le traitement de ceux qui ont besoin de recevoir des nutriments de manière rapide et efficace. Dans le cas de l’affection, ces nutriments peuvent être utilisés pour fournir à l’organisme les éléments nutritifs essentiels dont il a besoin pour lutter contre l’infection. Ils peuvent également être utilisés pour aider à maintenir l’état nutritionnel de la personne atteinte de tétanos.

Les nutriments parentéraux sont généralement administrés par voie intraveineuse sous forme de solutions nutritives. Ces solutions contiennent des protéines, des glucides, des lipides, des vitamines et des minéraux. Ils peuvent être utilisés seuls ou en combinaison avec d’autres médicaments ou thérapies pour aider à traiter la maladie.

Les nutriments parentéraux ne guérissent pas le tétanos. Mais, ils peuvent contribuer à renforcer le système immunitaire et à améliorer l’état de santé général de la personne atteinte de l’affection. Cela se produit lorsqu’ils fournissent à l’organisme les éléments nutritifs essentiels dont il a besoin pour lutter contre l’infection.

Le traitement du tétanos peut également inclure des soins pour prévenir les complications, telles que :

·      Les soins de la plaie

La plaie infectée doit être nettoyée et désinfectée pour éviter la propagation de la bactérie Clostridium tetani. Si la plaie est grave, elle peut nécessiter une chirurgie.

·      Les antibiotiques

Des antibiotiques peuvent être utilisés pour combattre l’infection causée par la bactérie Clostridium tetani.

·      Les soins de soutien

Le patient peut avoir besoin de soins de soutien, tels que des soins de la peau, des soins de confort et de la réhydratation.

En outre, il est important de surveiller attentivement les problèmes de digestion et de déshydratation chez les personnes atteintes de tétanos. Si une personne est atteinte de la maladie, il est important de boire beaucoup de liquides et de manger des aliments faciles à digérer. Cela aide à prévenir la déshydratation et les problèmes de digestion. La personne atteinte doit également suivre les instructions de son médecin concernant les médicaments et les autres traitements qui peuvent aider à soulager ces symptômes.