Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Tiorfan 100 : le guide du médicament

La lecture attentive de ce guide du médicament est nécessaire pour toute recommandation ou utilisation de Tiorfan 100.

Dans quel cas utiliser Tiorfan 100 ? Comment l’utiliser ? Dans quel cas ne pas l’utiliser ? Quelles sont les précautions d’emploi ? Toutes les réponses à ces questions se retrouvent dans ce guide répond.

Les effets du Tiorfan 100 sur la fertilité, la grossesse et l’allaitement, ses effets indésirables et les mesures à prendre en cas de surdosage sont tout aussi abordés dans ce guide du médicament.

Dénomination et Composition

Ce guide du médicament porte précisément sur le TIORFAN 100 mg, gélule. De la famille des racécadotrils, le Tiorfan 100 renferme les composants suivants :

  • Sa substance active : 100 mg de Racécadotril pour une gélule ;
  • Ses autres éléments : le lactose monohydraté, l’amidon de maïs prégélatinisé, le stéarate de magnésium, et la silice colloïdale anhydre.

La composition de l’enveloppe de la gélule se présente comme suit :

  • Gélatine ;
  • Dioxyde de titane (E171) ;
  • Oxyde de fer jaune (E172).

Dans quel cas utiliser ce médicament

Exclusivement réservé à l’adulte, Tiorfan 100 est un antidiarrhéique indiqué dans le traitement des cas suivants :

  • Les déséquilibres liés à l’appareil digestif et au métabolisme ;
  • Diarrhée aiguë chez l’adulte.

Il est important de préciser que le traitement avec Tiorfan 100 s’accompagne de mesures diététiques.

Posologie, dosage et mode d’administration

La prise de Tiorfan 100 doit s’effectuer dans le respect minutieux des instructions de son pharmacien ou médecin. En cas de doute, une vérification auprès de son pharmacien ou médecin est requise.

Posologie et dosage

  • Au premier jour : prendre une gélule d’emblée, peu importe le moment, et ce, jusqu’à 3 gélules réparties dans la journée, en fonction du moment de la première prise. De préférence, consommer chaque dose unitaire au début de chaque repas principal ;
  • Les jours consécutifs : au début des trois principaux repas, prendre 3 gélules de Tiorfan 100 réparties régulièrement dans la journée.
  • La dose maximale de Tiorfan 100 par jour est de 3 gélules. Attention donc à ne pas excéder cette limite.

À titre informatif, d’autres présentations de Tiorfan sont disponibles pour le traitement des enfants et des nourrissons.

Il est également rassurant de noter que le traitement avec Tiorfan 100 chez les personnes âgées ne nécessite aucun ajustement.

En revanche, chaque patient doit respecter de façon stricte sa prescription médicale.

Détails importants sur la durée du traitement : poursuivre le traitement avec Tiorfan 100 jusqu’à obtenir deux selles moulées successives. Cependant, le traitement doit tenir dans la limite de 7 jours, à ne pas excéder.

Mode d’administration

L’antidiarrhéique Tiorfan 100 s’administre par voie orale. Il est à avaler avec un verre d’eau.

Contre-indication et mise en garde

Tiorfan 100 : dans quel cas ne pas l’utiliser

Le racécadotril Tiorfan 100 mg, gélule est proscrit dans les conditions suivantes :

  • Patient allergique à la substance active de ce médicament, notamment le racécadotril ;
  • Patient hypersensible à l’un des autres composants que renferme ce médicament (confère la rubrique « Dénomination et Composition » du présent guide).

Précautions d’emploi

Avant le traitement avec l’antidiarrhéique Tiorfan 100 mg, gélule ou au cours du traitement, il est crucial d’informer son médecin ou pharmacien dans les cas suivants :

  • Présence dans les selles des éléments tels que le pus ou le sang ;
  • Fièvre importante ;
  • Diarrhée lors d’un traitement antibiotique à large spectre ;
  • Présence de maladies rénales ou hépatiques ;
  • Survenue de vomissements prolongés ou non contrôlés.

Dispositions particulières en cas de traitement avec ce médicament

Considérant que la diarrhée engendre une perte de liquides et de sels minéraux, l’utilisation du racécadotril Tiorfan 100 mg, gélule vient en complément de certaines mesures diététiques à respecter. Celles-ci se présentent comme suit :

  • Utiliser des boissons abondamment salées ou sucrées pour se réhydrater : en vue de compenser les pertes de liquide et de sels minéraux causées par la diarrhée, cette mesure est un incontournable. À titre indicatif, la ration journalière moyenne en eau est de 2 litres pour un adulte ;
  • Observer une alimentation appropriée le temps de la diarrhée : cela exclut notamment certains apports à savoir : les boissons ou aliments glacés, les légumes verts, les fruits, les crudités ainsi que les mets épicés. L’alimentation sera plutôt axée sur le riz et les viandes grillées.

Il est ainsi fondamental d’avoir une hygiène alimentaire stricte tout le temps de la diarrhée. Cela permet en fait d’optimiser l’efficacité du traitement d’un côté et d’éviter que l’affection ne dégénère de l’autre.

Dès la fin du traitement et une fois la diarrhée estompée, il est maintenant possible de reprendre progressivement une alimentation normale.

Avertissements

Les informations suivantes sont à prendre en compte avant toute administration de ce médicament :

  • L’antidiarrhéique Tiorfan 100 mg, gélule, n’est pas indiqué pour le traitement d’un enfant. Pour rappel, il existe d’autres présentations appropriées à l’enfant.
  • L’emploi de l’antidiarrhéique Tiorfan 100 peut occasionner des réactions cutanées. Ces dernières sont pour la plupart légères et modérées. Ainsi, le traitement avec ce médicament doit être arrêté dans l’immédiat, lorsque des réactions cutanées sévères surviennent. En plus, consulter rapidement un médecin est impératif dans ce cas.
  • En cas d’utilisation de tous autres médicaments, qu’elle soit actuelle, récente ou probable, il est important d’en informer son médecin ou pharmacien.

Par ailleurs, pour la santé de vos proches, il est déconseillé de recommander un médicament qui vous a été prescrit à quelqu’un d’autre. Cela pourrait lui être nuisible, quand bien même les symptômes de son affection ressemblent aux vôtres.

Bon à savoir :

  • Tiorfan 100 renferme du lactose. Pour cette raison, avant la prise de ce médicament, consultez votre médecin, si ce dernier vous a notifié une intolérance à certains sucres ;
  • Cet antidiarrhéique ne renferme pas de gluten.

Fertilité, grossesse et allaitement

Toute utilisation du médicament Tiorfan 100 requiert un avis médical quand le sujet recherche un enfant, est en situation de grossesse ou allaite.

Fertilité

Si vous planifiez une grossesse, informez-en votre médecin ou pharmacien. Cette démarche est importante, car cela permettra à ce dernier de juger de la pertinence d’un traitement avec Tiorfan 100.

Grossesse

Si vous attendez un enfant, il est judicieux d’éviter toute utilisation de racécadotril, quel que soit le terme de votre grossesse. Il s’agit d’une mesure de prudence, puisque les données disponibles sur les effets du Tiorfan 100 en ce qui concerne la grossesse ne sont pas suffisamment précises.

Allaitement

L’administration de ce médicament au cours de l’allaitement ne constitue pas une meilleure option. La raison est simple : supprimer toute possibilité de passage de la substance active de Tiorfan 100 dans le lait avec son corollaire de conséquences.

Effets indésirables

À l’instar de la plupart des médicaments, l’antidiarrhéique Tiorfan 100 est susceptible de provoquer des réactions indésirables. Toutefois, celles-ci n’apparaissent pas chez tout le monde de façon systématique.

Dans tous les cas, stoppez l’utilisation de Tiorfan 100 et rendez-vous de suite chez votre médecin en cas d’apparition de symptômes d’angioœdème à savoir :

  • Un gonflement du pharynx, de la langue ou du visage ;
  • Une difficulté à avaler ;
  • Des urticaires ;
  • Des difficultés à respirer.

Les effets indésirables avec Tiorfan 100

  • Les effets indésirables les plus rapportés : les céphalées (rapportées par au moins 1 sujet sur 1000, mais par moins d’un sujet sur 100) ;
  • Les effets indésirables les moins rapportés : éruption cutanée et érythème, érythème polymorphe, œdème de la face du visage, œdème des lèvres, œdème de la langue, œdème des paupières, angioœdème, érythème noueux, urticaire, rash papulaire, toxidermie, prurit, prurigo.

Quelques précisions :

  • Le prurigo se présente par des lésions cutanées qui provoquent des démangeaisons ;
  • Le prurit se manifeste par des démangeaisons qui affectent tout le corps ;
  • Le rash papulaire constitue une éruption cutanée qui s’identifie à travers de petites lésions dures et pustuleuses ;
  • L’érythème noueux est une inflammation qui prend l’aspect d’un nodule sous la peau ;
  • L’angioœdème représente une inflammation sous-cutanée qui touche différentes parties du corps ;
  • L’érythème polymorphe se manifeste par des lésions rosâtres dans la bouche et au niveau des extrémités ;
  • L’éruption cutanée ou érythème se présente à travers une rougeur de la peau.

Déclaration des effets indésirables

Le patient qui ressent une quelconque réaction indésirable lors du traitement avec Tiorfan 100 ou à la suite de son traitement doit en parler à son pharmacien ou médecin. Cette disposition est valable à la survenue de tout effet indésirable non indiqué dans ce guide du médicament.

Le sujet peut aller plus loin en déclarant directement les réactions indésirables constatées via le système national de déclaration que représente :

  • L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ;
  • Et son réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance.

La déclaration peut s’effectuer rapidement en ligne sur le site web de l’agence, notamment le www.signalement-sante.gouv.fr.

Il est essentiel de noter que la déclaration des effets indésirables est d’une grande importance. Cette démarche de la part du patient contribue à renseigner davantage d’informations en ce qui concerne la sécurité du médicament.

Surdosage

Voici à cet effet quelques précautions à suivre pour éviter le surdosage :

  • Informer son médecin ou pharmacien en cas d’utilisation de tout autre médicament ;
  • Éviter l’automédication ;
  • Ne jamais prendre de dose double en compensation d’une dose de Tiorfan 100 qu’on a oublié de prendre. Continuer plutôt avec la dose suivante ;
  • Suivre strictement les doses prescrites ainsi que la durée de traitement indiquée par son médecin ou pharmacien ;
  • Se rendre dans l’immédiat chez son médecin lorsqu’on prend plus de Tiorfan 100 qu’on aurait dû.

Enfin, pour obtenir toutes autres informations sur le mode d’emploi de l’antidiarrhéique Tiorfan 100, contacter son pharmacien ou médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles