Accueil Bien-être Topinambour : valeurs nutritionnelles et bienfaits pour la santé

Topinambour : valeurs nutritionnelles et bienfaits pour la santé

0
Topinambour : valeurs nutritionnelles et bienfaits pour la santé
Groupe de six topinambours bruns frais

Le topinambour ressemble à des racines de gingembre. Lorsqu’il est cru, sa texture est semblable à celle de la châtaigne d’eau. En revanche, le topinambour cuit ressemble plutôt à une pomme de terre blanche. Quelle est l’origine du topinambour ? Quelle est sa valeur nutritive ? Quels sont les bienfaits du topinambour pour la santé ?

Quelle est l’origine du topinambour ?

Le topinambour (Helianthus tuberosus) appartient à la même famille que les tournesols. Ce légume racine est originaire des États-Unis, mais il est aussi populaire au Royaume-Uni. Même si le gingembre et le topinambour ont pratiquement la même morphologie, leur goût est très différent. En fonction des besoins, le topinambour peut être cultivé pour le tubercule ou pour la racine.

Quelle est la valeur nutritive du topinambour ?

Le topinambour ne contient pas de matières grasses. Il est riche en glucides, en sucre naturel, et contient des protéines. Le topinambour contient également :

  • Du fer ;
  • Du calcium ;
  • Du sodium ;
  • Du phosphore ;
  • Du potassium ;
  • Du zinc ;
  • Du cuivre ;
  • De la vitamine A ;
  • De la vitamine C, etc.

Il faut également rappeler que le topinambour est particulièrement riche en fibres alimentaires et en antioxydants essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.

Quels sont les bienfaits du topinambour pour la santé ?

Le topinambour est une bonne source de nombreuses vitamines et minéraux. Il fournit également des fibres et des protéines, ce qui fait de lui un aliment aux multiples bienfaits pour la santé.

Contrôle du cholestérol

Le topinambour fait partie de ces aliments avec une charge glycémique très faible. Sa consommation ne peut donc pas provoquer une hausse de la glycémie. Par ailleurs, selon certaines recherches, la consommation du topinambour permet d’emmagasiner des antioxydants qui neutralisent les radicaux libres ainsi que les effets liés au stress oxydatif. 

Renforcement du système immunitaire

Les antioxydants sont des composés importants présents dans les fruits et légumes. Ils luttent contre les radicaux libres qui peuvent conduire au développement de maladies chroniques. Selon plusieurs travaux de recherches, le topinambour contiendrait une quantité importante de vitamines A, C et E, qui sont de puissants antioxydants. 

Amélioration de la santé cardiaque

Le topinambour contient de l’inuline et du potassium, deux éléments qui contribuent à améliorer la santé cardiaque. Le potassium aide à maintenir la contraction du muscle cardiaque et réduit la tension artérielle. De plus, lorsque vous consommez du topinambour, vous bénéficiez d’un apport en potassium suffisant pour réduire les excès de sodium. Tout cela contribue également à la réduction de la tension artérielle.

Quant à l’inuline, elle participe à l’amélioration de la qualité du sang en éliminant le sucre en excès et en réduisant les niveaux de cholestérol. La présence de l’inuline permet notamment d’éviter la prolifération des maladies coronariennes.  

Réduction du risque de cancer

Les analyses menées sur les feuilles de topinambour ont permis de détecter la présence de flavones et de lactones. Ce sont des composés qui empêchent la prolifération et le développement des cellules cancéreuses. Les flavonoïdes participent notamment à la destruction des radicaux libres, les empêchant ainsi de créer un stress oxydatif. Quant aux lactones, elles réduisent également le stress oxydatif. À tout cela il faut ajouter la présence dans le topinambour de l’inuline, un composé qui serait efficace pour la prévention du cancer du côlon.

Amélioration de la glycémie

L’indice glycémique répertorie les aliments en fonction de leur capacité à augmenter le taux de glucose dans le sang. Les glucides contenus dans les aliments à indice glycémique élevé se décomposent rapidement en sucres simples. Ce phénomène entraine une augmentation significative de la glycémie qui plus tard provoque une baisse de la glycémie. Selon de nombreuses recherches, la consommation d’aliments à indice glycémique élevé provoque des fluctuations de la glycémie qui sur le long terme peut favoriser :

  • Le diabète ;
  • Les troubles de l’humeur ;
  • La fatigue ;
  • Les maladies cardiaques, etc.

Le topinambour possède un indice glycémique relativement faible. Cela signifie que sa consommation ne provoque pas des fluctuations de la glycémie.

Solution contre les problèmes digestifs

Les topinambours contiennent une bonne quantité de fibres d’inuline. Celle-ci régule le transit intestinal en ramollissant les selles. La fibre d’inuline agit également comme prébiotique. Cela signifie également qu’elle élimine les bactéries nocives de l’estomac tout en préservant les bonnes bactéries. Le topinambour réduit aussi le risque de maladies gastro-intestinales.

Renforcement des os

Le phosphore est un minéral très important pour les os et il est présent dans le topinambour. Par ailleurs, la consommation d’aliments contenant de l’inuline comme ce tubercule permet d’éviter les fractures osseuses. De plus, l’inuline pourrait augmenter l’absorption du calcium par les os.

Prévention de l’anémie

150 grammes de topinambour permettent d’obtenir près de 30 % des besoins journaliers en fer. La quantité de fer que contient cet aliment est supérieure à celle de beaucoup d’autres tubercules. Couplé au cuivre, le fer participe à la création de nouvelles cellules sanguines, ce qui permet d’éviter l’anémie.

Désintoxication du foie

Les topinambours font partie des tubercules qui contiennent le plus de protéines. Celles-ci contiennent des acides aminés tels que la taurine et la cystéine qui aident à détoxifier le foie. Par ailleurs, la consommation du topinambour peut permettre d’atteindre son quota journalier en protéines.

Amélioration du système musculaire

Le topinambour est une bonne source de potassium, un composé qui joue un rôle important dans la contraction et la relaxation des muscles. Le potassium permet la transmission des impulsions du cerveau aux muscles et contribue au maintien de l’équilibre électrochimique de la cellule. Ces impulsions sont fondamentales, car elles permettent aux muscles de se contracter ou de se décontracter au besoin. Ce mécanisme inclut également le muscle cardiaque. Par ailleurs, la consommation d’aliments riches en potassium tels que le topinambour augmente la locomotion du corps. Lorsqu’elles sont enceintes, il est notamment recommandé aux femmes enceintes d’augmenter leur apport quotidien en potassium.

Amélioration du transport de l’oxygène

Le fer est un élément essentiel de l’hémoglobine. Celle-ci est responsable du transport de l’oxygène des poumons vers les tissus. Une alimentation riche en fer permet d’améliorer le fonctionnement de l’hémoglobine, permettant ainsi à l’oxygène d’atteindre plus rapidement les muscles et les autres cellules du corps. De plus, avoir une carence en fer est le meilleur moyen pour affaiblir ses muscles sur le long terme. Pour avoir un bon métabolisme et éviter de ressentir la fatigue, il est recommandé de consommer des aliments riches en fer comme le topinambour.

Lutte contre l’obésité

Lorsqu’une personne consomme plus de calories que le niveau requis, l’énergie supplémentaire est convertie en graisse et stockée sous la peau. Lorsque la graisse devient excédante, elle se concentre à certaines parties du corps telles que les fesses, le ventre ou les cuisses. La plupart du temps, l’obésité est favorisée par les aliments hautement transformés et qui regorgent de calories. Le meilleur pour éviter l’obésité est de se tourner vers des alternatives saines telles que le topinambour.

De plus, les topinambours contiennent des glucides digestibles, des fibres alimentaires et très peu de graisses. En conséquence, ils facilitent également la digestion et la décomposition des triglycérides grâce à leur forte teneur en fibres. Il faut aussi ajouter que le topinambour contient du fer, du potassium et d’autres vitamines qui sont bénéfiques à la santé sans toutefois augmenter les niveaux d’insuline et de glucose dans le sang. Sa consommation est donc un excellent choix pour vaincre durablement l’obésité.

Comment consommer le topinambour ?

Lorsqu’on se prépare à cuisiner des topinambours, Moser affirme qu’il n’est pas nécessaire d’enlever la peau tendre. Elle suggère d’attendre d’être prêt à cuire les produits avant de les laver et de les couper afin de préserver leur couleur blanche et leur humidité. Si vous ne savez pas par où commencer, essayez l’une de ces recettes et idées saines de topinambour :

La purée de topinambour

Il est possible de faire de la purée de topinambour comme on ferait une purée de pommes de terre. D’ailleurs, certaines recettes nécessitent un mélange de pommes de terre et de topinambours pour faire de la purée.

Le topinambour cru

La consommation du topinambour crue est rare. Cependant, le tubercule peut bel et bien être mangé sans subir un processus de cuisson. D’ailleurs, cette méthode permet de profiter de sa saveur sucrée.

Les chips de topinambour

Vous pouvez également trancher le tubercule en lamelles très fines et les frire pour obtenir des chips. Les chips de topinambour sont croquantes et sucrées. Elles peuvent servir de céréales ou d’accompagnement pour des soupes.

Le caramel de topinambour

La caramélisation est une autre manière de profiter du topinambour. En effet, caraméliser ce légume racine permet d’exploiter son potentiel en sucre. Vous pouvez également le rôtir au four et le mélanger avec d’autres légumes-racines.

Quels sont les risques liés à la consommation du topinambour ?

L’intolérance héréditaire au fructose est une maladie métabolique rare causée par des mutations du gène ALDOB. Ces mutations privent de l’enzyme Aldolase B.  Vivre avec une intolérance héréditaire au fructose signifie s’exposer à une grave hypoglycémie et une accumulation de substances nocives dans le foie à chaque consommation de fructose ou de saccharose. Les topinambours sont une source concentrée de fructose, les personnes atteintes d’HFI devraient donc éviter ce tubercule.