Global Statistics

All countries
228,945,941
Confirmed
Updated on September 19, 2021 5:09 am
All countries
203,821,602
Recovered
Updated on September 19, 2021 5:09 am
All countries
4,700,198
Deaths
Updated on September 19, 2021 5:09 am

Toxoplasmose et grossesse : quels sont les risques ?

Généralement, la toxoplasmose est une maladie bénigne chez l’homme. Toutefois, durant la grossesse, cette maladie parasitaire peut présenter des dangers pour le bébé. Quels sont les risques qui peuvent survenir et comment se transmet la toxoplasmose ? Focus sur le sujet à travers le texte suivant.

Qu’est-ce que la toxoplasmose ?

La toxoplasmose est une zoonose ou une infection transmise à l’homme par les animaux. L’agent pathogène responsable de cette maladie est un parasite nommé Toxoplasma gondii. Ce dernier est transmis à l’homme à travers les animaux domestiques comme les chats, mais aussi en ingérant de la viande crue ou mal cuite ou des mollusques crus.

Il faut savoir que la toxoplasmose est presque toujours asymptomatique et bénigne. En plus, lorsqu’une personne est atteinte par ce parasite, il devient immunisé. Il est donc impossible de subir deux contaminations. Néanmoins, le Toxoplasma gondii reste présent dans son organisme. Ainsi, des complications graves peuvent survenir en cas d’immunodépression de la personne infectée.

La toxoplasmose chez la femme enceinte

Cette maladie parasitaire généralement inoffensive est dangereuse pour la femme enceinte et pour le bébé. Pour la dépister, il est ainsi nécessaire de réaliser une prise de sang au début de la grossesse. Cela a pour but de faire une sérologie toxoplasmose et de déterminer si la femme enceinte est immunisée contre la maladie. Cette analyse aide aussi à établir des mesures de prévention pour éviter la contamination.

L’infection fœtale

La toxoplasmose congénitale infecte uniquement 30 % des bébés suite à la contamination de la mère. Toutefois, les risques pour le fœtus sont grandissants si l’infection survient au premier trimestre et devient même plus grave si elle se passe au troisième trimestre.

Il faut aussi souligner que le degré d’infection fœtale dépend largement de la virulence des parasites ainsi que de l’âge du fœtus. Par conséquent, plus la toxoplasmose se transmet assez tardivement durant la grossesse, plus les conséquences sur le fœtus deviennent moins graves. Plusieurs cas peuvent alors se présenter :

  • Si l’infection se déroule à plus de 6 mois avant la conception, il n’y a aucun risque de toxoplasmose congénitale
  • Si l’infection s’est produite quelques semaines avant la conception alors, les risques de contamination du fœtus sont faibles et les lésions moins graves
  • Si l’infection survient entre la 10e et 16e semaine, il y a de grands risques de toxoplasmose congénitale
  • Au-delà de la 16e semaine, même si la mère est infectée, le fœtus ne présente que peu de risques d’infections dues à la toxoplasmose

Les risques encourus par un fœtus ou un embryon infecté

Lorsque la toxoplasmose contamine l’embryon ou le fœtus, elle peut entraîner les maladies suivantes :

  • Retard mental ;
  • Hydrocéphalie ;
  • Choriorétinite ;
  • Ictère ;
  • Clarifications intracrâniennes ;
  • Un avortement tardif ou une mort fœtale.

Traitement chez la femme enceinte

Si après diagnostic, il est confirmé qu’une femme enceinte est atteinte de toxoplasmose, cette dernière devra bénéficier d’une prise en charge adaptée. Ainsi, elle va subir un traitement par antibiotique durant une période de 10 jours par mois, et ce, jusqu’au moment de l’accouchement.

Ce type de traitement est efficace pour réduire de 60 % les risques de transmission du parasite au fœtus. Néanmoins, si le risque de contamination fœtale est grand, une analyse du liquide amniotique est indispensable. S’il y a confirmation, alors un traitement à base d’antibiotiques est aussi nécessaire. À cela s’ajoute aussi une prise de suppléments à base d’acide folique afin d’éviter les carences.

Certains cas extrêmes nécessitent un avortement thérapeutique. Ce dernier consiste en une interruption médicale de grossesse.

Les précautions à prendre

Le parasite responsable de la toxoplasmose se transmet à travers des excréments d’animaux domestiques infectés, des aliments souillés, mais aussi à travers de la fourrure. Pour cela, les femmes enceintes doivent être particulièrement vigilantes sur les points suivants :

  • Ne pas consommer de la viande peu ou pas cuite ou des œufs crus
  • Se laver régulièrement les mains notamment avant de manger ou avant de préparer le repas
  • Laver soigneusement les fruits et légumes crus
  • Ne pas jouer avec un chat
  • Ne pas toucher un objet ou des aliments potentiellement contaminés comme la litière du chat ou la terre du jardin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles