Global Statistics

All countries
228,952,022
Confirmed
Updated on September 19, 2021 6:09 am
All countries
203,824,467
Recovered
Updated on September 19, 2021 6:09 am
All countries
4,700,279
Deaths
Updated on September 19, 2021 6:09 am

Tympan perforé : symptômes, conséquences, causes et traitements


Comme un coup de tonnerre, le tympan perforé est une maladie qui survient soudainement chez les personnes de tout âge et peut se manifester de différentes manières. Bien qu’elle soit sans grand danger sur l’organe responsable de l’audition, cette maladie mérite d’être traitée au plus vite pour éviter les complications. C’est pour cela que ce présent article déballe tout ce qu’il est nécessaire de savoir sur cette affection, de ses symptômes à ses traitements, en passant par ses causes et ses conséquences sur le bien-être humain.

Qu’est-ce qu’un tympan perforé ?

Autrement appelé rupture du tympan ou perforation de la membrane tympanique, le tympan perforé est une maladie qui se manifeste dans l’oreille de celui qui en est atteint. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une déchirure du tympan. 

Au cas où vous l’ignoreriez, le tympan est la fine cloison qui isole l’oreille externe de l’oreille interne. Il remplit deux grandes et importantes fonctions dans l’oreille. En premier lieu, il perçoit les ondes sonores vibrantes, puis transforme les vibrations en impulsions nerveuses responsables de l’acheminement du son vers le cerveau. Deuxièmement, il protège l’oreille moyenne des corps étrangers tels que les bactéries et l’eau.

Dans la normalité de sa nature, l’oreille moyenne reste exempte de microbe. Cependant, lorsque le tympan est perforé, des bactéries de diverses sortes parviennent facilement à s’introduire dans l’oreille moyenne et provoquer une infection. Il s’agit des bactéries telles que :

  • L’« haemophilus influenzae » ;
  • Le pneumocoque ;
  • Le « mycoplasma pneumoniae » ;
  • Les « streptococcus pneumoniae » ;
  • Les « staphylococcus aureus ».

C’est là tout le mal qui se trouve dans un tympan perforé.

Comment se manifeste un tympan perforé ?

En général, lorsqu’on a son tympan perforé, l’on peut entendre de l’air sortir de son oreille pendant les mouchages. Quelquefois, le son de cet air est suffisamment fort à tel point que d’autres personnes peuvent l’entendre.

Le tympan perforé se reconnaît également par d’autres symptômes. Quant à ces derniers, ils sont plus fréquents et plus propres au tympan perforé. Il s’agit entre autres :

  • D’une forte douleur dans l’oreille ;
  • De l’écoulement de l’oreille ;
  • Du bourdonnement de l’oreille ;
  • De la perte auditive partielle ou totale de l’oreille affectée ;

Aussi, il peut se manifester par quelques infections sporadiques de l’oreille de même que par un tournoiement de tête.
Cependant, il existe des cas dans lesquels le tympan perforé ne se prononce aucunement chez sa victime.

Quelles sont les conséquences du tympan perforé ?

Vous vous posez sans doute des questions sur les possibles répercussions du tympan perforé sur votre ouïe. À cette préoccupation, sachez d’abord et avant tout qu’il est rare que la perforation tympanique ait de grosses conséquences sur l’audition.

En règle générale, le niveau du risque de perte auditive due à une perforation du tympan dépend de divers critères tels que :

  • La grandeur de la perforation ;
  • La récidivité du choc ;
  • Le traitement non adapté ;
  • L’absence de traitement.

D’ailleurs, après plusieurs observations sur la rupture du tympan, de célèbres médecins ORL soutiennent qu’elle n’engendre pas de graves conséquences sur l’audition lorsqu’elle représente moins de trois millimètres sur la membrane tympanique. En revanche, si la déchirure se révèle plus importante, la probabilité de l’atteinte auditive sera élevée.

Dans le cas de l’apparition répétitive de l’infection, les tissus de la membrane du tympan se fragilisent progressivement, ce qui entraîne le ralentissement de la cicatrisation de la déchirure. Le tympan perforé est dit répétitif dès lors qu’il survient plus de 2 fois en l’espace de 3 mois.

À long terme, cette récidive du malaise et ses dommages conduiront fatalement à la perte de l’audition plus ou moins grave. Par contre, lorsque l’infection est promptement prise en charge, l’oreille moyenne sera épargnée et le risque d’atteinte au sens de l’audition sera nul. Il est donc important de vite reconnaître les cas de tympan perforé récidivé et de se faire soigner à temps.

Quelles sont les causes d’un tympan perforé ?

Plusieurs facteurs sont susceptibles de provoquer une rupture du tympan.
Au nombre de ces derniers, l’on peut citer premièrement la pression externe sur le tympan (la pression de l’eau en plongée ou celle de l’air en avion). En réalité, au cours des parties de plongée ou de parachutisme, il peut arriver que la pression s’accumule dans l’oreille et pousse contre le tympan. Quand cette pression devient trop forte, elle pourrait produire une perforation du tympan.

La deuxième cause de la perforation du tympan que l’on peut citer est le traumatisme sonore. Vous devinerez sûrement déjà ce dont il s’agit. En effet, les traumatismes sonores représentent tous les types de chocs auditifs dus à un volume excessif comme celui que le tympan perçoit lors d’un concert ou au cours d’une explosion soudaine. Si de telles situations de forts bruits sont votre quotidien, alors, songez à faire usage de protections auditives recommandées pour protéger les tympans des sonorités trop fortes.

En outre, il convient de noter le traumatisme crânien dans la liste des possibles origines du tympan perforé. On entend par traumatisme crânien, l’ensemble des conséquences physiques ou psychologiques qui surviennent au niveau de la boîte osseuse contenant l’encéphale des vertébrés. Ce traumatisme est souvent provoqué par des chocs tels que :

  • Les claques à l’oreille ;
  • Les coups à la tête ;
  • Les cognements de tête.

La dernière cause du tympan perforé que cet article relève est le traumatisme engendré par l’introduction d’objets externes dans l’oreille. En effet, l’insertion d’un objet étranger comme le coton-tige dans l’oreille peut banalement percer le tympan. Ces cas de perforation du tympan dû à l’introduction d’objets externes se remarquent souvent chez les enfants. D’habitude, ces derniers finissent par perforer leurs propres tympans en s’amusant à insérer de petits jouets dans l’oreille.

Comment diagnostiquer une rupture du tympan ?

Les symptômes ne sont que des signes ou des indices qui indiquent la probable existence d’une maladie chez un individu. En considération de cela, il serait plus juste de se faire dépister en vue de savoir si l’on a véritablement un tympan perforé. Les procédures et techniques de dépistage de la maladie sont diverses et ne sont pas douloureuses.

En effet, le médecin traitant peut procéder à une otoscopie à l’aide de l’otoscope. L’otoscope est un instrument muni d’une lumière, employé pour examiner le canal auditif. Il permet au médecin de bien observer l’intérieur de l’oreille afin de voir si un trou ou une déchirure se trouve sur le tympan.

Dans certains cas, il peut y avoir trop de substance grasse et jaunâtre dans le conduit auditif qui empêcherait le médecin de voir clairement le tympan. Dans ces cas précis, le médecin peut nettoyer le canal auditif.

Pour des raisons précises, certains médecins utilisent une poire en caoutchouc fixée à l’otoscope pour diagnostiquer le tympan perforé. À l’aide de ce dispositif, ils soufflent une bouffée d’air dans l’oreille du patient pour voir si son tympan bouge. Si le tympan de l’oreille de ce patient n’est pas perforé, il devra bouger au contact de l’air. Dans le cas contraire, il bougera aussitôt que l’air y entre.

Par ailleurs, le médecin peut tester la normalité de votre audition pour déterminer l’ampleur de la rupture du tympan. Pour y parvenir, il peut faire usage d’un diapason. Il s’agit d’un instrument qui produit une note de référence pour l’accord des instruments de musique ou des voix.

Il existe d’autres examens qu’un médecin peut demander pour confirmer la présence d’un éventuel tympan perforé. Ces tests sont entre autres :

  • La tympanométrie ;
  • L’examen audiologique ;
  • Des tests de laboratoire.

Bien que toutes ces techniques de dépistage du tympan perforé soient supposées être simples et sans douleur, il serait hautement imprudent de les essayer sur un proche sans être un médecin spécialiste de cette discipline.

Comment traite-t-on une rupture du tympan ?

En général, aucun traitement spécifique n’est nécessaire pour un tympan perforé. La majorité des cas de tympan perforé sont de petites perforations permanentes sans aucun symptôme ni perte auditive significative. Aussi, ces lésions lilliputiennes guérissent en l’espace de quelques semaines.

Si vous avez ce type de perforation minime au niveau de votre tympan, votre médecin peut vous prescrire un antibiotique que vous utiliserez par voie orale ou sous forme de gouttes pour oreilles. S’il arrivait que le tympan perforé donne naissance à des douleurs dans votre oreille, votre médecin peut vous suggérer de faire usage d’un analgésique (médicament qui atténue ou supprime la douleur), que vous trouverez aisément sur le marché. Il peut aussi appliquer de la chaleur dans votre oreille dans le but d’apaiser la douleur.

Par contre, si la lésion du tympan s’avère lente à cicatriser, vous serez peut-être orienté vers un oto-rhino-laryngologiste (ORL). Il s’agit du médecin spécialiste du traitement de certains maux comme :

  • Les troubles des oreilles ;
  • Les affections du nez ;
  • Les malaises de la gorge.

Dans certains cas, les perforations du tympan sont de grandes tailles, et le patient doit nécessairement subir une intervention chirurgicale. Celle-ci est aussi à envisager pour les cas de perforations qui touchent les bords du tympan, de même que pour les ruptures du tympan causées par une infection de l’oreille qui ne guérit pas de lui-même.

En médecine moderne, il existe deux principaux types de techniques chirurgicales mises au point pour guérir un tympan percé.
La première intervention chirurgicale par laquelle la plupart des médecins procèdent pour guérir le tympan percé est la tympanotomie ou la myringotomie. Elle consiste à réparer et à obstruer la perforation avec du tissu cartilagineux prélevé à l’avance sur l’oreille du patient. Après cette intervention, le patient peut être gardé hospitalisé pendant quelques jours et sa convalescence pourrait durer une semaine en moyenne.

Quant à la deuxième technique de guérison du tympan perforé, elle consiste à prélever de la graisse au niveau de la partie postérieure du cou pour produire le greffon et l’imprégner d’acide hyaluronique. L’avantage de cette technique réside dans le fait qu’elle accélère plus rapidement le processus de reconstruction et de cicatrisation du tympan. Contrairement à la première forme d’intervention, celle-ci ne nécessite pas d’hospitalisation et la durée de convalescence qu’elle requiert s’avère plus assez rapide.

Qu’importe le type d’opération, il est important que le patient garde son oreille sèche pendant toute la période de cicatrisation du tympan. Cela signifie qu’il doit garder sa tête hors de l’eau et qu’il ne doit pas nager ou plonger jusqu’à ce que son médecin le lui autorise.

Aussi, après une opération au tympan, il est souvent recommandé d’utiliser un bonnet de douche ou des bouchons d’oreille hydrofuges (comme ceux des nageurs) pour protéger son oreille de la pénétration de l’eau lorsqu’on se douche.

Comment prévenir la rupture du tympan ?

Bien qu’il soit possible de traiter la rupture du tympan, il est tout de même plus prudent et plus judicieux de la prévenir. Ainsi, vous serez exempté de tout risque de perte de l’ouïe ainsi que de toute dépense liée au traitement de l’affection.

Pour ce faire, vous n’aurez qu’à prendre deux mesures simples et importantes. La première consiste à éviter d’introduire tout objet dans votre oreille, même en exprimant le vif désir de l’entretenir. N’essayez donc jamais d’extraire l’excès du cérumen de votre oreille avec des objets tels qu’un coton-tige, un trombone ou encore moins une épingle à cheveux.

Quant à la deuxième mesure de prévention du tympan perforé, elle se résume au fait de traiter rapidement les autres infections qui surviennent à l’oreille. Restez donc attentif aux symptômes d’une infection de l’oreille moyenne que sont notamment :

  • le mal d’oreille ;
  • la congestion nasale ;
  • la baisse de l’audition ;
  • la sensation de la présence d’un corps étranger dans l’oreille.

Dès que vous ressentez de pareilles choses, allez rapidement consulter un médecin pour prévenir tout dommage du tympan plutôt que d’essayer de vous en charger.

Aussi, songez à vous protéger contre toutes sortes de bruits explosifs. Pour y parvenir, évitez au maximum les activités qui exposent vos oreilles aux explosions. Au cas où vos loisirs ou votre travail impliqueraient des activités qui produisent de forts bruits, veillez à protéger vos tympans en portant des bouchons d’oreille ou des protège-oreilles.

Le récapitulatif de cet article !

En définitive, il convient de retenir que le tympan est une partie importante des oreilles et est indispensable pour l’ouïe par lequel l’on perçoit les sons. Sa perforation ou sa rupture est une affection qui se prononce sous diverses manières dans certains cas, et qui reste sans la moindre manifestation dans d’autres situations. Sauf circonstance particulière, ladite affection guérit naturellement en quelques jours et n’engendre pas de grande conséquence à la santé de l’oreille, si elle est vite prise en charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img
spot_img

Vous aimerez aussi :

Related Articles