Global Statistics

All countries
266,599,105
Confirmed
Updated on December 6, 2021 11:48 pm
All countries
238,390,478
Recovered
Updated on December 6, 2021 11:48 pm
All countries
5,276,361
Deaths
Updated on December 6, 2021 11:48 pm

Urée trop basse, trop haute ? Explications et causes

Pour son fonctionnement, le corps a besoin de protéines. Cependant la dégradation de ce nutriment donne lieu à des déchets qui sont toxiques pour le corps. Ces déchets constituent ce que l’on appelle « urée », qui est éliminé de l’organisme par l’urine. Le taux d’urée dans les urines ou dans le sang est un élément révélateur du fonctionnement efficient des reins. Dans certains cas, il peut être trop bas ou trop haut. Découvrez ce que cela signifie et quelles en sont les causes.

Urée trop basse

Bien que cela soit rare, il peut tout de même arriver que l’on soit en face d’un taux d’urée trop bas. Avant de montrer les différents facteurs qui peuvent être à l’origine de cette situation, découvrez-en davantage sur ce que cela signifie réellement.

Explications

Pour définir le taux d’urée, on peut procéder à un examen urinaire ou un examen sanguin (qu’on appelle urémie). Pour ce qui est de la norme, les résultats révélés par un examen sanguin doivent être compris entre 0,18 et  0,45 gramme par litre chez l’homme contre 0,15 et 0,42 gramme par litre chez la femme.

Pour un examen urinaire, le taux normal d’urée doit osciller entre 15 et 35 g/24h. Si les examens effectués révèlent une quantité d’urée inférieure aux normes ci-dessus en fonction du type d’examen, cela voudra simplement dire que nous sommes là en présence d’un taux d’urée trop bas.

Il faut savoir qu’il peut arriver que l’on associe l’examen sanguin à celui des urines. Cette association va permettre au médecin d’avoir une appréciation plus globale sur le fonctionnement du rein du patient. Le rapport entre les taux révélés par les examens urinaire et sanguin doit en principe être supérieur à 10. S’il est plutôt inférieur, on peut alors penser à une insuffisance rénale.

A présent qu’une clarification a été apportée sur cette notion, découvrez quelles peuvent être les causes du taux d’urée trop bas.

Quelles sont les causes d’un  taux d’urée trop bas ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’un taux d’urée trop bas. Parmi ceux-ci figurent entre autres :

  • La malnutrition ;
  • L’alcoolisme ;
  • Une hépatite toxique ;
  • Une tumeur hépatique ;
  • Une hyperhydratation ;
  • Une insuffisance hépatique.

Pour éviter de se retrouver dans cette situation, vous devez alors éviter de consommer trop d’alcool. De même, vous devez veiller à adopter une alimentation équilibrée.

Lorsqu’on parle d’une hépatite toxique, on fait allusion à une inflammation du foie due à des produits chimiques. En effet, il existe de nombreuses substances chimiques qui, lorsqu’elles sont inhalées de manière volontaire ou involontaire, peuvent alors être toxiques pour votre foie. Parmi ces produits chimiques, on peut citer :

  • Des polluants ;
  • Des médicaments ;
  • Des solvants industriels, etc.

Pour ce qui est de l’hyperhydratation, il s’agit d’une quantité d’eau abusive dans le corps. Quant à l’insuffisance hépatique, c’est une altération importante et intégrale des fonctions hépatiques du foie, et ceci sur une période pouvant aller de quelques jours à des semaines selon le cas.

A côté de ces différentes causes qui sont des pathologies, il en existe qui peuvent également être à l’origine d’une quantité d’urée trop basse : la grossesse par exemple, qui peut faire baisser jusqu’à 60% le taux d’urée. Ceci peut durer jusqu’au terme de la grossesse. En plus de la grossesse, un jeûne prolongé peut aussi sérieusement diminuer la quantité d’urée dans le sang.

Généralement, une quantité d’urée trop basse ne signifie pas grand-chose sur le plan clinique. Toutefois, cela peut permettre de révéler soit une maladie grave du foie, ou alors l’existence d’une des causes de la quantité d’urée basse dont nous avons parlé plus haut.  

A présent que vous en savez suffisamment sur le taux d’urée trop bas, qu’en est-il du taux d’urée trop élevé ?

Le taux d’urée trop élevé

Contrairement au trop bas taux de l’urée, le taux élevé est un signe révélateur sur le plan clinique. Voyons de quoi il est question, avant d’aborder les causes de cette situation.

Explications

Le taux élevé de l’urée signifie très souvent que les reins ne fonctionnent pas de manière optimale. La hausse de la quantité de l’urée est une situation tellement délicate qu’elle peut donner lieu à une maladie cardiovasculaire. D’ailleurs, il faut savoir que lorsque l’on découvre une urémie élevée, on fait aussi en même temps la découverte d’autres pathologies au cours de cet examen sanguin.

Il arrive même que certains médecins conseillent de chercher des maladies associées au taux d’urée élevé lorsqu’on procède à ce bilan sanguin. Cette recommandation des spécialistes de la santé confirment de ce fait que le taux d’urée trop élevé ne vient jamais seul, mais très souvent accompagné d’autres maladies.

Les causes de l’urée élevée

La quantité d’urée peut augmenter de façon significative pour plusieurs raisons. Parmi ces causes, il y en a qui sont d’ordre pathologique. Le taux d’urée trop élevé peut être par exemple dû à :

  • Une déshydratation ;
  • Des problèmes cardiaques ;
  • Des hémorragies gastro-intestinales ;
  • Des problèmes de reins ;
  • Des opérations chirurgicales.

Contrairement à l’hyperhydratation qui peut causer une diminution de la quantité d’urée, c’est tout le contraire avec la déshydratation. Vous devez alors apporter suffisamment d’eau à votre organisme pour éviter de vous retrouver dans cette situation.

L’insuffisance cardiaque tout comme un infarctus récent sont des facteurs pouvant réduire le flux du sang dans vos reins, et causer ainsi une augmentation conséquente de la quantité d’urée.

Cependant, vous devez savoir que lorsque la pathologie qui est la cause de l’augmentation du taux d’urée est soignée, l’urémie revient à un taux normal. De même, une fois que les effets de l’opération chirurgicale sont passés, tout revient à la normale si c’est ce facteur qui avait relevé votre taux d’urée.

En plus des causes pathologiques la prise de certains médicaments, tout comme la consommation trop importante des protéines (comme les viandes par exemple), ou encore un effort prolongé peut être responsable de la hausse conséquente de la quantité d’urée.

Une chose très importante que vous devez retenir, c’est que la baisse ou l’augmentation de la quantité d’urée est une situation qui très souvent, ne présente pas de symptômes pathologiques. Ces situations sont donc généralement découvertes lors de certaines opérations ou bilans sanitaires de routine.

Il est donc conseillé de se rendre chez un médecin lorsque vous observez une urémie anormale. Cette consultation va vous permettre de vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un dysfonctionnement de vos reins. Néanmoins, il sera aussi question de chercher si vous ne souffrez pas d’une des maladies associées à l’une de ces pathologies qui entrent dans le syndrome métabolique.

Parlant justement de ces maladies associées, on peut citer entre autres :

  • L’hypertension artérielle ;
  • Les dyslipidémies ;
  • Le diabète.

En cas d’urée élevée, vous devez prendre certaines mesures pour vous soigner. Vous devez par exemple éviter des plats contenant trop de protéines, ils ont tendance à donner beaucoup de travail aux reins. Vous devez aussi boire suffisamment d’eau. La quantité journalière minimum est de 1 litre et demi. Cette eau va permettre à vos reins d’éliminer plus facilement les déchets. Vous devez aussi veiller sur la quantité de sucre présente dans votre sang, ne pas consommer d’alcool et éviter de fumer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles