Global Statistics

All countries
648,352,481
Confirmed
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
624,654,245
Recovered
Updated on December 2, 2022 12:06 am
All countries
6,641,825
Deaths
Updated on December 2, 2022 12:06 am

Vaccin contre l’Hépatite B : taux d’efficacité, schéma vaccinal et effets secondaires

L’Hépatite B est une atteinte du foie, causée par le virus de l’Hépatite B (VHB). Le nombre de cas de ce virus ne fait qu’augmenter depuis des années en France et à travers le monde. Sur le long terme, l’hépatite B peut engendrer des affections sévères du foie, chez les enfants et les adultes, respectivement dans environ 90% et 10% des cas. Il existe néanmoins un vaccin efficace, permettant de prévenir toute apparition de ce virus.

Ce vaccin nommé anti-VHB, apparaît comme le premier vaccin pouvant assurer la protection contre l’infection au virus de l’hépatite B. Qui est concerné par la vaccination contre l’hépatite B ? À quel moment réaliser la vaccination ? Quels sont les effets indésirables du vaccin anti-VHB ?   

Quelle est l’efficacité du vaccin contre l’Hépatite B ?

L’Hépatite B est une affection causée par un virus, qui se transmet par voie sanguine ou sexuelle (liquides provenant d’une plaie et salive, sperme, sécrétions vaginales, sang). Ce virus peut être aussi transmis de la mère à l’enfant, lors de l’accouchement ou pendant l’allaitement.

En effet, l’hépatite B favorise dans 10% des cas chez les adultes, des troubles graves du foie. Pour la prise en charge des patients, il existe des traitements antiviraux, cependant sans grande efficacité.

Face à cela, le vaccin contre l’Hépatite B a été mis en place depuis 1982, afin de prévenir efficacement cette maladie. Dans les années 1990, après une campagne de vaccination, ce vaccin a été remis en cause, dans la survenue de cas de sclérose en plaques chez des jeunes adultes. Mais plusieurs études menées par la suite ont disculpé le vaccin.

Chez les nourrissons, le vaccin anti-VHB est bien toléré (des cas d’atteinte neurologique ne sont pas observés pendant la vaccination chez les enfants de moins de deux ans, contrairement à ce qu’on observe chez les adultes).  Le vaccin est également efficace, parce que le taux de protection contre le VHB est estimé à 99% (lorsque le vaccin est effectué avant quinze ans). De plus, sa durée de protection est prolongée (l’immunité est complète à vie lorsque la vaccin est injecté avant l’âge de vingt ans).

Quelles sont les personnes concernées par la vaccination contre l’Hépatite B ?

Dès le 1er janvier 2018, la vaccination contre le VHB est rendue obligatoire, pour tout nourrisson de l’âge de plus de deux mois. Elle est recommandée, en rattrapage chez les enfants ou adolescents (jusqu’à l’âge de quinze ans), qui ne se sont pas vaccinés depuis leur naissance.

À partir de l’âge de seize ans, la vaccination est recommandée chez des personnes présentant un risque accru de développement de l’hépatite B.

Adultes à risque élevé de contamination par le VHB

Il s’agit :

  • Des agents de santé qui sont en contact avec le sang, les malades et autres substances biologiques (les personnes qui manipulent le linge et les déchets de soins sont également concernées) ;
  • Des professionnels de santé libéraux, des gardiens de prison, des éboueurs, des pompiers, des secouristes, des policiers, des égoutiers ;
  • Des patients pouvant recevoir des transfusions massives et/ou fréquentes (dialysés, hémophiles, candidats à une greffe d’organe, insuffisants rénaux et autres) ;
  • Des partenaires sexuels d’une personne infectée ;
  • De l’entourage du porteur chronique du virus de l’hépatite B ou de la personne infectée ;
  • Des toxicomanes qui prennent de la drogue par voie intranasale ou intraveineuse ;
  • Des personnes qui font du piercing (hormis le perçage de l’oreille) ou du tatouage avec effraction cutanée ;
  • Des voyageurs qui doivent résider dans un pays de forte endémie ;
  • Des adultes qui sont dans les centres psychiatriques.

Enfant et nourrisson à risque élevé

  • Les nourrissons issus des mères affectées par le VHB ;
  • Les enfants qui sont accueillis dans les centres psychiatriques ;
  • Les enfants d’âge préscolaire qui sont accueillis en collectivité ;
  • Les enfants accueillis dans les institutions et services pour l’enfant et la jeunesse handicapés.

Personnes exerçant certaines activités bénévoles ou professionnelles

La vaccination contre l’Hépatite B est obligatoire pour :

  • Les personnes qui exercent une activité les exposant à des risques de contamination ;
  • Les élèves et étudiants en formation pour exercer les professions suivantes : médecin, sage-femme, chirurgien-dentiste, pharmacien, infirmier, aide-soignant, kinésithérapeute, manipulateur d’électroradiologie, pédicure-podologue, ambulancier, assistant dentaire, technicien en analyse biomédicale, auxiliaire de puériculture et ambulancier.

Le vaccin anti-VHB est aussi obligatoire pour les thanatopracteurs. C’est une profession qui consiste à donner des soins de conservation aux défunts.

Quels sont les types de vaccins contre l’hépatite B ?

Les vaccins contre le VHB renferment des antigènes du virus. Au nombre de ceux utilisés dans le cadre de la prévention contre l’Hépatite B, on distingue :

  • Des vaccins (engerix B, hbvaxpro) contre le VHB, uniquement avec des dosages enfants et adultes ;
  • Des vaccins (hexyon, infanrixhexa, vaxelis) qui combinent le vaccin contre l’hépatite B avec les vaccins contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la poliomyélite et les infections à Haemophilus influenzae. Ceux-ci ont été conçus pour les nourrissons et ils servent à limiter le nombre d’injections.  
  • Un vaccin (twinrix) qui combine la protection contre l’Hépatite B et l’Hépatite A : il s’avère utile dans le cadre de la vaccination des voyageurs.

Quelles sont les principales contre-indications du vaccin contre l’Hépatite B ?

La vaccination contre l’Hépatite B ne doit pas être pratiquée en cas d’allergie :

  • Aux substances actives du vaccin ;
  • À tout autre composant du vaccin ;
  • Aux résidus à l’état de traces.

Dans le cadre d’une maladie aigüe accompagnée de la fièvre, la vaccination doit être remise à plus tard (différée).  

Pour connaitre toutes les contre-indications, référez-vous à la notice de chacun des vaccins. Celles-ci sont disponibles sur le site de la Base de Données Publique des Médicaments.

Quel est le schéma de vaccination classique contre l’hépatite B ?

Chez les nourrissons, la vaccination contre le VHB est constituée de trois doses. Ces dernières seront administrées à l’âge de deux mois, de quatre mois et de onze mois. Cette vaccination est pratiquée en même temps que la vaccination combinée contre le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, les infections à Hib et la poliomyélite. Après ces trois injections, aucune autre dose de rappel n’est nécessaire, sauf dans un cas particulier.

Chez les enfants, les adolescents et les adultes n’ayant pas été vaccinés au préalable, il est toujours possible de faire la vaccination complète, suivant le schéma classique en trois injections : la première et la deuxième dose doivent être espacées d’un mois, la deuxième et la troisième injection doivent être espacées d’au moins cinq mois.

Il existe un schéma en deux doses comme alternative, mais dans ce cas, les injections doivent être espacées d’au moins six mois. Cependant, ce schéma en deux doses ne sera pratiqué que dans un contexte où le risque d’infection au VHB est faible, et lorsque l’injection des deux doses est garantie.

Il est également possible de faire une vaccination précoce pour les enfants des mères atteintes de l’Hépatite B. Elle est faite dans les 24 heures qui suivent la naissance des enfants, avec une seule dose de vaccin, accompagnée d’immunoglobulines anti-hépatite B.

Ensuite, deux doses doivent leur être injectées à l’âge d’un mois et de six mois. Dans l’optique de vérifier l’immunité, des prises et analyses de sang seront faites à l’âge de 7 et 12 mois.

Quel est le schéma de vaccination accélérée ?

Chez les adultes qui se trouvent dans une situation d’urgence où la protection doit être obtenue plus rapidement, il est possible de suivre un schéma de vaccination accélérée de trois doses en vingt et un jours : une dose le premier jour, une deuxième dose le dixième jour et une troisième dose le jour 21.

Quels sont les effets indésirables du vaccin contre l’Hépatite B ?

Les effets indésirables observés dans le cadre de la réalisation de tout vaccin injectable sont :

  • Une réaction dans la partie où l’injection a été faite : douleur, gonflement, rougeur ;
  • Les effets généraux : fièvre, douleurs articulaires ou musculaires ;
  • Une réaction allergique, cependant très rare.

En cas de vaccination contre l’Hépatite B uniquement, contactez immédiatement un médecin ou les urgences médicales, dès l’apparition des symptômes suivants :

  • Éruption cutanée, parfois accompagnée de bulles ou de démangeaisons ;
  • Gonflement du visage et des yeux ;
  • Chute de la pression artérielle ; perte de connaissance ;
  • Difficultés à avaler ou à respirer.

Vaccin contre le VHB et sclérose en plaques : que retenir ?

Depuis les années 1990, un rapport entre la vaccination contre l’hépatite B et la sclérose en plaques fait l’objet de suspicion. À cet effet, entre 1996 et 2004, plusieurs études ont été effectuées afin de déterminer si l’injection du vaccin contre le virus de l’hépatite B n’augmenterait pas le risque de sclérose et des affections auto-immunes.

Les résultats de ces études n’ont rapporté aucun lien entre la vaccination contre le VHB et les effets indésirables, tels que la sclérose en plaques ou les autres pathologies auto-immunes.  

Vaccin contre l’Hépatite B : prescription, accessibilité, administration et prix ?

Le vaccin contre le virus de l’hépatite B est prescrit soit par un infirmier soit par un médecin. La vaccination est réalisée par un médecin. Elle peut être aussi pratiquée par une sage-femme, en libéral, sur prescription médicale par un infirmier, en Protection Maternelle et Infantile (pour les enfants dans l’intervalle de 0 à 6ans). Vous pourrez également vous faire vacciner à l’hôpital, dans les centres de vaccination internationale et dans les centres de vaccination publics.

Le vaccin contre l’Hépatite B est accessible en pharmacie et les conditions de conservation sont de +2° C et +8° C au réfrigérateur. L’achat de ce vaccin coûte environ 26 €, mais la sécurité sociale rembourse 65% du prix, et le reste du montant est remboursé par l’assurance maladie suivant certaines conditions.

Vaccin contre l’Hépatite B et don de sang : que retenir ?

Il est interdit de faire le don de sang, pendant les 4 semaines qui suivent chaque injection de dose contre le VHB. En cas de vaccination suite à une exposition au virus, il est également interdit de faire le don de sang pendant quatre mois.

Vous aimerez aussi :

Related Articles