Global Statistics

All countries
240,190,120
Confirmed
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
215,766,611
Recovered
Updated on October 14, 2021 6:59 pm
All countries
4,893,211
Deaths
Updated on October 14, 2021 6:59 pm

Vaccins Covid : Liste complète et leurs effets secondaires

Johnson & Johnson, Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca, etc. les scientifiques ont inventé plusieurs vaccins pour préserver la population mondiale de la pandémie du covid-19. Les plus récents ont vu le jour en seulement 12 ou 18 mois de laboratoire, un délai extrêmement court pour un vaccin.

Leur niveau d’efficacité s’avère très satisfaisant, c’est d’ailleurs une condition essentielle pour qu’ils puissent rentrer dans le marché. Mais comme la plupart des traitements, ils ne sont pas sans réactions secondaires, et tandis que certains exposent à des maladies, d’autres peuvent occasionner la mort.

Continuez de lire pour découvrir la liste complète des principaux vaccins contre le covid-19, ainsi que leurs effets secondaires et éventuellement le nombre de décès.

Les vaccins anti covid autorisés en France

Pour le moment, 4 sérums sont utilisés en France pour préserver la population de la crise sanitaire, notamment ceux de Johnson & Johnson, Pfizer, Moderna et AstraZeneca.

Vaccins anti-covid en France

1. Johnson & Johnson, le vaccin qui s’administre en une seule dose

L’univers de la santé doit l’un des traitements les plus efficaces contre le covid-19 au géant pharmaceutique américain. Sa première commande s’est élevée à neuf millions de doses, en destination de l’Afrique du Sud, un pays de l’Union africaine gravement touché par la pandémie.

Le vaccin Johnson & Jonson à dose unique possède un taux d’efficacité de 66 % en général, contre 85 % face aux formes graves. Le syndrome de Guillain-Barré constitue l’effet secondaire majeur imputé au vaccin anti covid Johnson & Johnson. C’est une atteinte des nerfs périphériques, se traduisant par une faiblesse, voire une paralysie progressive.

Cette maladie débute généralement au niveau des jambes et remonte jusqu’aux muscles de la respiration, ainsi que les nerfs de la tête et du cou. Les cas de thromboses constituent aussi un effet indésirable du vaccin. Leurs signes sont apparus 6 à 13 jours selon le cas, après injection.

En dehors de ces deux rares effets indésirables, certains vaccinés ont signalé des symptômes plus fréquents de :

  • maux de tête
  • fatigue
  • nausées
  • fièvre,
  • rougeur, etc.

Selon les données recueillies à travers le monde de manière officielle, trois personnes auraient perdu la vie après administration d’une dose de vaccin Johnson & Johnson. Deux seraient mortes du syndrome de Guillain-Barré, respectivement aux USA et en Belgique, tandis que le troisième décès proviendrait d’une thrombose.

2. Vaccin Pfizer/BioNTech, deux doses et une efficacité de plus de 95 %

C’est le 18 novembre 2020 que le laboratoire américain Pfizer et l’allemand BioNTech ont finalisé le vaccin « BNT 162 b2 », après seulement 10 mois de collaboration. Ce traitement préventif contre le Covid-19 fonctionne à « ARN messager ».

C’est un procédé qui offre l’avantage d’être reproductible, et qui n’avait jusqu’alors jamais été utilisé dans l’histoire des vaccins commercialisés. Une étude effectuée sur 43 448 personnes avec la FDA aux États-Unis montre que les vaccinés peuvent espérer un taux d’efficacité de plus 95 %, après administration des deux doses.

Le vaccin Pfizer/BioNTech présente tout de même des effets indésirables qui s’en vont quelques jours après la vaccination, comme :

  • les douleurs sur le site d’injection
  • la fatigue
  • des maux de tête
  • des douleurs musculaires et articulaires
  • des frissons
  • et la fièvre.

Par ailleurs, la France a enregistré 45 cas de myocardites et 95 cas de péricardites après l’injection du vaccin Pfizer. Toujours dans l’Hexagone, les centres hospitaliers ont constaté des fausses couches spontanées chez les femmes enceintes. À l’échelle planétaire, d’autres cas de myocardite et de péricardite ont été signalés.

Enfin, les hôpitaux ont enregistré des décès, notamment en France, chez des patients quelques jours après l’injection. Toutefois, les médecins tiennent à préciser que ces personnes ne présentaient pas d’effets secondaires avant de rendre l’âme.

3. Moderna, un vaccin facile à conserver

Ce vaccin anti covid provient de l’entreprise de biotechnologie américaine Moderna Therapeutics, spécialisée dans les traitements à base d’ARN ou transcription d’un gène. Il se rapproche donc de son homologue Pfizer/BioNTech.
Efficacité vaccins anti covid-19

Selon une étude récente publiée dans The New England Journal of Medecine, le vaccin Moderna offre une efficacité de près de 95 % de chance de lutte contre la covid-19. L’autre avantage réside dans sa facilité de conservation, -20 °C comme dans un congélateur.

Grâce à un vaste essai clinique incluant plus de 30 000 individus, tous âges confondus, l’EMA a pu rapporter quelques effets secondaires au vaccin Moderna :

  • gonflement
  • rougeur au site d’injection
  • fatigue
  • courbatures
  • fièvre
  • vomissements
  • et douleurs articulaires, voire musculaires.

Certains symptômes non confirmés ont aussi été enregistrés chez ceux de moins trente ans, après injection de dose de Moderna, comme la myocardite et la péricardite. Ces inflammations ont fini par s’estomper et les patients vont mieux.

Par ailleurs, il existe bien des effets secondaires confirmés sans gravité, comme l’impotence fonctionnelle du bras vacciné qui peut durer des jours, voire des semaines. Certains vaccinés ont également signalé une paralysie faciale périphérique aiguë.  

4. Astrazeneca, le plus vendu à travers le monde  

Selon les statistiques d’Our World in Data rapportées par le New York Times, Astrazeneca se place en tête de liste parmi les traitements les plus utilisés au monde. Ce vaccin contre le covid-19 comptait déjà plus de trois milliards de doses précommandées en mars 2021. Il provient de l’institut de Jenner, dans l’université d’Oxford.

Une fois produit, Astrazeneca se vend à un prix abordable. Cette disposition des concepteurs à ne presque pas générer de profits contribue certainement à la large distribution du vaccin. En plus de cela, ce traitement contre le Covid-19 ne nécessite pas de stockage ultra froid, contrairement à certains vaccins.

Selon les chiffres, il s’avère efficace à 75 % contre les cas symptomatiques et 100 % pour prévenir les cas graves.  Des données qui viennent renforcer la confiance des uns et des autres dans le choix de l’Astra Zeneca comme vaccin anti covid-19.

Durant ses essais cliniques, des effets secondaires d’intensité légère à modérée ont été enregistrés :

  • douleurs musculaires et articulaires
  • hypersensibilité au niveau du site d’injection
  • maux de tête
  • malaise dans tout le corps
  • fièvre
  • frissons
  • nausées et vomissements
  • troubles thromboemboliques
  • perte d’appétit
  • vertiges
  • somnolence
  • éruptions cutanées
  • et diarrhée. 

Ils peuvent durer plusieurs jours et varier selon les individus. C’est pourquoi les personnes vaccinées doivent consulter aussitôt un docteur si apparition de symptômes au bout de trois jours.

Pour terminer avec les effets indésirables liés à l’Astrazeneca, les médecins ont enregistré 9 cas de décès par thrombose en France et au Canada, durant le mois de mai. Ces chiffres ont d’ailleurs motivé le suivi accru du vaccin contre le covid-19. 

Les traitements préventifs anti covid autorisés dans d’autres pays

Parmi les sérums déjà validés à travers le monde figurent Spoutnik V de la Russie, ainsi que Sinopharm et CoronoVac de Chine.

Spoutnik V, le vaccin anti covid avec une version light

Spoutnik V, ou Gam-covid-Vac, constitue le premier vaccin anti covid-19 enregistré pour une utilisation dans tous les pays, 67 gouvernements l’ont déjà validé. Mais, ce vaccin n’a pas encore reçu l’approbation de l’AEM, Agence européenne des médicaments ni de l’OMS, Organisation mondiale de la santé.

C’est aussi valable pour son frère, le traitement à dose unique, Sputnik Light. L’accord de l’OMS s’avère crucial pour bénéficier de l’initiative du COVAX, Covid-19 Vaccines Global Access. C’est en effet lui qui fournit des vaccins aux pays à faible revenu.

Pour ce qui est des effets secondaires, six Russes ont eu des complications médicales après injection. Ces informations proviennent des dossiers internes de RosPotrebNadzor, un organisme russe responsable de l’administration des vaccins. Quatre personnes sont aussi récemment décédées peu de temps après avoir reçu l’anti-Corona Spoutnik V.

Les symptômes incluent :

  • des difficultés respiratoires
  • des convulsions
  • un gonflement
  • une faiblesse musculaire
  • une pression artérielle élevée
  • des maux de tête
  • des étourdissements
  • et de la fièvre.

Vaccins chinois, les premiers entrés en labo et les plus nombreux

Les Chinois ont pu rechercher et développer 71 vaccins contre le covid et ils semblent efficaces contre la souche delta. Cette information, révélée par l’épidémiologiste Zhong Nanshan, fait de la Chine le pays avec le plus grand nombre de vaccins en cours de recherche.

Des vaccins déjà utilisés avant la fin des tests

Trois traitements préventifs sont déjà autorisés en Chine, le CoronoVac du laboratoire Sinovac, et deux vaccins intitulés Sinopharm de l’Institut des produits biologiques de Pékin. Ces traitements peuvent être stockés dans un réfrigérateur standard entre 2 et 8 °C.

L’OMS a reconnu « la sécurité, l’efficacité et la qualité » du vaccin Sinopharm, connu sous l’appellation SARS-CoV-2. Son efficacité pour les cas symptomatiques et hospitalisés de Covid-19 s’estime à 79 %.

Pour ce qui est de CoronaVac, son taux d’efficacité contre le Covid-19 s’élève à 50,65 % pour tous les cas, contre 83,70 % pour les cas nécessitant un suivi médical. Concernant les cas hospitalisés, sévères et mortels, le taux s’élève à 100 %. Mais les experts attendent des informations supplémentaires avant de pouvoir formuler une recommandation.

Toujours parmi les traitements chinois figure le vaccin CanSino Biological, le Mexique l’a déjà validé. Les essais de phase III y sont en cours, ainsi qu’en Russie et au Pakistan, mais les données ne sont pas disponibles.

Quelques effets indésirables répertoriés

Les données des essais cliniques de phase I et II, publiées en février 2021, révèlent certains effets secondaires signalés par les participants. Selon les informations, la douleur au niveau du site d’injection constitue le plus fréquent dans les 28 jours suivant la deuxième dose.

Les autres comprennent :

  • la fatigue
  • la diarrhée 
  • et les douleurs musculaires.

La plupart semblent légers et ne durent que 2 jours. De même, un rapport de Bloomberg met en avant l’efficacité du vaccin chinois Sinovac contre le covid-19. Ce dernier aurait mis une importante majorité d’agents de santé à l’abri de la mort et de l’hospitalisation.

Des candidats vaccins anti covid encore en cours de test 

Les scientifiques n’ont encore trouvé aucun traitement spécifique contre le virus Sars-Cov2 et la Covid-19. L’espoir d’éradiquer l’épidémie de coronavirus repose donc principalement sur la course aux vaccins.

Les premiers ont certes été validés, mais d’autres doivent arriver afin d’assurer des doses suffisantes pour toute la population. Voici la majorité de ceux qui se trouvent encore en phase de test ou en attente de l’autorisation de l’Agence européenne des médicaments.

1. Vaccin Novavax NVX-CoV2373

Ce vaccin se trouve à la phase III et 15 000 volontaires de 18 à 84 ans ont participé aux essais cliniques en Angleterre. Les résultats présentent une efficacité de 90 % contre le covid et 93 % contre les variantes du virus, comme celui qui fait rage au Royaume-Uni depuis décembre 2020.

2. Vaccin Sanofi/GSK

Les résultats de phase III de ce traitement préventif suivent leur cours, les laboratoires envisagent un lancement d’ici décembre 2021. Au lieu de la technologie de l’ARN messager, ce groupe pharmaceutique français utilise une protéine recombinante avec un adjuvant qui stimule le système immunitaire.

3. Vaccin Covaxin de Bharat Biotech

La phase III de ce sérum indien s’effectue sur des volontaires depuis novembre 2020. Ses fabricants sont Bharat et le National Institute of Virology. Plus de 10 pays ont manifesté un intérêt pour ce potentiel vaccin.

4. Vaccin VLA2001 de Valneva

Ce produit en phase III provient de la biotech nantaise Valnena. Bien que cette startup soit française, les premières doses doivent être commercialisées à destination du Royaume-Uni, qui a assuré la majeure partie du financement du VLA2001.

5. Vaccin CVnCoV de CureVac

Ce candidat vaccin à ARN messager d’origine allemande a obtenu des chiffres décevants suite à sa phase III, seulement 48 % d’efficacité contre le covid. Le laboratoire CureVac est convaincu que c’est un taux suffisant pour offrir des résultats intéressants face à la crise sanitaire, mais il revient à l’EMA d’étudier la mise sur le marché de ce traitement préventif.

6. Vaccin ZyCoV-D de Cadila Healthcare Ltd

Ce fabricant indien propose un traitement anti covid à 3 doses, avec une efficacité de 66,6 % dans une étude intermédiaire. Cet essai aurait porté sur plus de 28 000 volontaires à l’échelle nationale. En cas d’approbation, ZyCoV-D va représenter le premier vaccin à ADN au monde.

7. SCB-2019 de Clover biopharmaceuticals inc, GSK et Dynavax

Ce sérum se trouve au niveau des essais cliniques de la phase II et III. Le laboratoire a déjà signé un accord avec Gavi dans le cadre de la facilité COVAX. Les premiers vaccins devraient être disponibles à partir du 4e trimestre 2021.

8. QazVac de kazakh

Enfin, ce dernier candidat vaccin, à deux doses pour une efficacité de 96 %, provient de l’institut d’État de recherche pour les problèmes de sécurité biologique. Encore en phase finale, ce dernier se sert du virus Sars-CoV-2 sous une forme inactivée comme le Covaxin de l’Inde et le CoronaVac de la Chine.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles