Global Statistics

All countries
596,439,135
Confirmed
Updated on August 16, 2022 11:23 pm
All countries
568,987,143
Recovered
Updated on August 16, 2022 11:23 pm
All countries
6,458,174
Deaths
Updated on August 16, 2022 11:23 pm

Variole du singe : 80 cas confirmés dans 12 pays

La variole du singe est un virus que l’on pensait bêtement ne s’en prendre qu’aux animaux sauvages. De plus en plus de cas sont cependant confirmés dans plusieurs pays du monde. Que se passe-t-il donc ?

Variole du singe : où retrouve-t-on ce virus ?

Le virus de la variole du singe était généralement rencontré dans les régions les plus éloignées d’Afrique centrale et occidentale. Mais de nos jours, il a été rapporté des cas au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Allemagne, France, Pays-Bas, Italie, et en Suède. L’OMS a récemment déclaré que ces nouvelles épidémies enregistrées sont atypiques. Elle poursuivit son intervention en affirmant que les épidémies sont enregistrées dans des pays non endémiques.

L’OMS travaille d’arrache-pied avec plusieurs pays, dont ceux touchés, pour mieux surveiller ces maladies. Son objectif est de trouver et d’aider les personnes atteintes de ce virus. Vu que la saison estivale est devant nos yeux, le risque de propagation devient de plus en plus important.

Les premiers cas enregistrés

Le premier cas repéré au Royaume-Uni est celui d’un patient qui serait allé effectuer un séjour au Nigéria. Il y aurait contracté le mal avant de rentrer en Angleterre selon l’Agence britannique de sécurité sanitaire. Dès lors, 19 autres cas y ont été de nouveau confirmés sur le territoire britannique. Les autorités ont alors acheté des stocks de vaccin contre la variole pour les proposer aux personnes susceptibles de contracter ce virus.

Le vaccin contre la variole ne protège qu’à 85 % de cas du monkeypox et n’est pas une assurance tout risque. Un homme tombé malade après un voyage effectué en Angleterre est le premier cas observé en Australie. L’Amérique du Nord par contre a déclaré comme premier cas une personne ayant effectué un voyage au Canada. Après ces premiers cas, plusieurs autres personnes ont été déclarées contaminées, et cela dans au moins 12 pays du monde.

En somme, le virus de la variole du singe a fait du chemin en quittant les animaux pour les hommes. Toujours sur sa lancée, il continue de s’étendre dans plusieurs pays du monde créant une panique grandissante.

Vous aimerez aussi :

Related Articles