Global Statistics

All countries
672,357,831
Confirmed
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
624,880,395
Recovered
Updated on January 19, 2023 8:09 pm
All countries
6,737,386
Deaths
Updated on January 19, 2023 8:09 pm

Vertiges, étourdissements : causes, diagnostics, traitements

Le vertige est un trouble au cours duquel l’individu ressent une perte d’équilibre. Autrement dit, il a l’impression que son corps réalise un mouvement de rotation autour de lui. L’étourdissement quant à lui, désigne une perte de conscience passagère et une sensation d’engourdissement. Par ailleurs, de nombreux médecins affirment que ces deux troubles ont le même effet. En outre, ils sont fréquents chez les personnes âgées, mais ils touchent également les individus de tout âge. Les signes cliniques particuliers qui caractérisent ces deux états de déséquilibre sont des nausées et vomissements. Ces derniers peuvent être courants ou non, et constituent également des symptômes de nombreuses autres maladies. Ainsi, en présence de vertiges et d’étourdissements, il faut prendre certaines mesures. Quelles sont les différentes origines des vertiges et étourdissements ? Comment sont-ils diagnostiqués ? Quels sont leurs traitements ?

Les causes des vertiges

Le vertige est un trouble qui a de nombreuses origines. Toutefois, il n’est pas toujours l’indicateur d’une maladie sous-jacente. En effet, il survient parfois lorsque l’individu change de position subitement, lorsqu’il tourne sur lui-même trop rapidement, ou encore en conséquence de la prise de certains médicaments. Voici quelques-unes des causes les plus connues du vertige.

Le mal de transport

Les individus qui souffrent du mal de transport sont souvent confrontés à un vertige suivi des nausées. En effet, au cours de ce déséquilibre, les informations que reçoit le cerveau par l’oreille interne sont différentes de celles reçues par les yeux. Ce qui entraîne un trouble d’équilibre.

La névrite vestibulaire

Il faut savoir que ce type de vertige est causé par une lésion au niveau du nerf qui sert de pont entre l’oreille et le cerveau. En effet, cela est souvent entraîné par un virus et elle s’accompagne également des vomissements. En outre, l’AVC constitue un facteur pour la névrite vestibulaire.

L’alcool et le tabac

Le vertige représente un effet indésirable pour certains médicaments comme les antibiotiques. En outre, il se manifeste également suite à la consommation d’alcool.

La migraine vestibulaire

Les individus souffrant de migraine vestibulaire sont souvent confrontés au vertige. En effet, ce trouble d’équilibre peut durer des jours ou des semaines. Par ailleurs, plus l’individu s’expose aux bruits et à la lumière et plus la migraine va être intense.

Le vertige paroxystique positionnel bénin VPPB

Ce vertige peut être dû à une infection du dispositif vestibulaire pouvant entraîner une lésion au niveau de l’oreille interne. Le VPPB est une anomalie qui se caractérise par une courte période de vertige suite au changement de position de la tête. En effet, cela apparaît souvent le matin en voulant se lever du lit. De plus, le VPPB est l’origine principale du vertige et représente un problème pour les individus âgés. Ainsi, il augmente le risque de rechute pour ces types de personnes.

Le syndrome de Ménière

Au cours de ce syndrome, le vertige évolue lentement, dure longtemps et est accompagné de nausées et de nystagmus. En effet, ce type de syndrome attaque environ le quart des sujets touchés par le vertige. Le syndrome de Ménière apparaît également suite à la lésion de l’oreille interne. De ce fait, la présence des fluides dans l’oreille et la perte d’audition sont possibles.

Blessure grave à la tête

Au cours des accidents ou chocs, les sujets peuvent être confrontés à des vertiges. La prise en charge de ses individus implique la recherche du nystagmus.

L’hypotension

Le vertige fait partie des signes cliniques de l’hypotension et cela apparaît souvent lorsque l’individu se lave rapidement ou lorsqu’il change de position en étant couché. Pour cela, il est conseillé de prendre tout son temps pour se laver.

Les origines des étourdissements

Il faut savoir qu’il y a parfois une différence entre le vertige et l’étourdissement, ainsi les causes de ces malaises diffèrent. Les étourdissements font tourner la tête et donnent l’impression que l’on va s’évanouir ou que le sol est instable. Les origines des étourdissements sont entre autres :

  • La grossesse ;
  • La consommation d’alcool et de tabac ;
  • L’allergie ;
  • Le stress, l’angoisse et la fatigue ;
  • La présence de certaines maladies infectieuses dans l’organisme comme le rhume ou la grippe ;
  • La chaleur, la déshydratation, la chute du taux de glycémie ;
  • Une blessure à la tête ou encore une chute de la pression artérielle.

Les étourdissements peuvent aussi être consécutifs à la prise de certains médicaments (antiépileptiques, sédatifs, antihypertenseurs, neuroleptiques, etc.).

Les diagnostics des vertiges et étourdissements

Le traitement du vertige nécessite un diagnostic clair et précis. Pour cela, le médecin va procéder à différents examens cliniques tels que les tests biologiques ou d’imagerie. Cela permet de déterminer les caractéristiques du vertige, sa fréquence et les éléments déclencheurs. De plus, les antécédents familiaux sont pris en compte pour poser un diagnostic.

Concernant le diagnostic des étourdissements, il faut savoir que de nombreuses anomalies peuvent être à son origine. Généralement, les anomalies qui influencent la pression sanguine sont les plus ciblées. Ainsi, le médecin va également procéder à de nombreuses analyses sanguines telles que les tests des taux d’oxygène et du sucre dans le sang. Par ailleurs, des tests de recherche d’infection peuvent aussi être demandés.

Les traitements des vertiges et étourdissements

De nombreux traitements sont disponibles pour prendre en charge les vertiges et étourdissements. En effet, en tenant compte de son origine, le médecin traiter va recommander le type de traitement adapté. Il peut s’agir de la prise des antibiotiques, des antihistaminiques et d’autres médicaments. De plus, le médecin prescrit certains médicaments contre la nausée et le vomissement, lorsque ces derniers accompagnent les vertiges et étourdissements. Pour finir, il est également possible de pratiquer certaines activités, afin d’avoir une bonne gestion des crises.

Traitement du VPPB

Concernant la prise en charge du vertige paroxystique positionnel bénin, il est conseillé la manœuvre de repositionnement des particules. Au cours de ce type de traitement, le médecin va aider le patient à effectuer certains mouvements de la tête lors d’une crise. Il recommandera au patient d’effectuer ces mouvements tout seul en cas de récidive. De plus, il existe certains dispositifs pouvant aider le patient dans la pratique de ces différentes manœuvres.

Traitement du vertige lié au mal des transports

Lorsque le vertige est entraîné par le mal de transport, il est conseillé la prise de certains médicaments tels que les antivertigineux et les antihistaminiques. De plus, les antiémétiques (dont la méclozine) sont également impliqués dans le traitement du vertige. En outre, il est possible d’utiliser la technique de fixation visuelle pour prévenir le vertige. En effet, cela consiste à fixer les yeux sur un point de l’horizon.

Traitement du vertige lié à une lésion de l’oreille interne

Lorsqu’il s’agit de la lésion de l’oreille interne, le vertige se traite de lui-même. Toutefois, une prise en charge médicale est également recommandée pour accélérer le processus de récupération. En effet, il s’agit d’une injection de corticoïdes dans l’oreille lésée.

Traitement du vertige lié à la névrite vestibulaire

Le vertige lié à la névrite vestibulaire se traite grâce à une thérapie vestibulaire. De plus, la prise des antiémétiques est bénéfique lors des 10 premiers jours suivant l’apparition des symptômes. Pour finir, il est conseillé aussi la prise de la flunarizine qui est un inhibiteur calcique.

Traitement du vertige lié au syndrome de Ménière

Concernant la prise en charge du vertige engendré par le syndrome de Ménière, il faut une bonne période de repos. De plus, il est recommandé de se coucher à plat ventre et précisément dans une zone moins éclairée. En outre, il faut opter pour un régime alimentaire pauvre en sodium et prendre des diurétiques. Cela permet de limiter les signes cliniques qui apparaissent lors de la crise de vertige.

Remèdes naturels contre les vertiges et étourdissements

Certains remèdes naturels sont impliqués dans le traitement des vertiges et étourdissements. En effet, il s’agit de la teinture mère de gui, recommandée pour calmer l’hypotension qui est un facteur déclencheur de vertige. Il faut donc 3 à 5 gouttes de cette solution pour traiter le vertige.

Ensuite, il y a le ginkgo biloba qui est aussi conseillé pour une excellente vascularisation cérébrale. De plus, il combat la perte de mémoire et pour bénéficier de toutes ses vertus, il faut prendre 4 à 5 gouttes par jour.

Pour finir, il y a l’aubépine qui représente également une barrière pour le vertige en stimulant l’irrigation sanguine. Il faut en prendre au minimum 2 fois par jour.

Autres recommandations

En dehors de tout ceci, il est important de suivre quelques recommandations pour limiter les symptômes des vertiges et étourdissements. Lorsque la crise du vertige survient, il est conseillé de se reposer tout en restant immobile. Si après cela la crise devient fréquente, il faut impérativement consulter votre médecin. Cela permet également de limiter le risque d’un accident cérébral vasculaire pouvant conduire à la mort du sujet.

Lorsque le vertige se présente suite à la prise d’un médicament, il est conseillé de suspendre le traitement et d’informer votre médecin. En outre, de nombreux médecins interdisent aux personnes âgées de monter sur une échelle ou de faire certaines activités en hauteur.

Il faut également faire assez d’exercice physique et éviter la consommation d’aliments gras. De plus, pour limiter les symptômes du vertige, il est important de beaucoup s’hydrater soit au minimum 2 L d’eau par jour.

Lorsque le patient se sent étourdi à cause d’une surchauffe, il faut se reposer dans un endroit frais. Il faut éviter de prendre le volant, si vous vous sentez fatigué et limiter l’utilisation des dispositifs lourds. Au réveil, il est conseillé de se lever lentement ou de rester quelques minutes sur le lit avant de se redresser. Pour finir, il est conseillé de porter des habits pas trop serrés, afin d’éviter les coups de chaleur. 

Article précédent
Cyanures : composition, effets et traitements d’intoxication
Article suivant

Vous aimerez aussi :

Related Articles