Global Statistics

All countries
260,908,948
Confirmed
Updated on November 27, 2021 5:25 am
All countries
233,937,295
Recovered
Updated on November 27, 2021 5:25 am
All countries
5,206,804
Deaths
Updated on November 27, 2021 5:25 am

Vitamine C : Bienfaits et Utilisations

Connue comme la plus populaire des vitamines, la Vitamine C joue un rôle primordial dans le métabolisme de l’organisme humain. Elle possède de ce fait, de nombreuses propriétés dont les bienfaits sont incontestables. Et comme d’autres vitamines, celle-ci peut s’utiliser de diverses façons. En plus de donner du tonus, elle redonne de l’éclat à la peau. Qu’est-ce que la vitamine C ? Quels en sont les bienfaits et comment l’utiliser efficacement ?

Présentation et Description de la vitamine C

Encore appelée acide ascorbique, la vitamine C est une vitamine hydrosoluble. Elle tient son appellation du scorbut, qui est une maladie qu’elle prévient. Elle est logiquement présente dans certaines catégories de fruits et de légumes. Cette vitamine renforce le système immunitaire et lutte contre l’oxydation. Dans l’organisme humain, l’absorption de la vitamine C se déroule au niveau de différents organes que sont :

  • la bouche et l’estomac (à ce niveau, elle est absorbée en infirme quantité) ;
  • l’intestin grêle (où l’absorption est plus grande et importante).

Elle est par la suite, éliminée à travers l’urine. Présente en grande partie au niveau du cerveau, de l’hypophyse, des glandes surrénales, des lymphocytes, et du cristallin de l’œil, la vitamine C demeure difficile à stocker et à synthétiser par l’organisme humain.

Par conséquent, il est très important d’en ingérer fréquemment pour se maintenir en bonne santé.

Rôles de la vitamine C dans l’organisme 

La vitamine C fait sans doute partie de celles, assurant le plus grand nombre de fonctions dans l’organisme. Elle revêt donc une importance certaine.

D’une part, la vitamine C agit sur la fatigue physique et celle mentale. C’est l’une de ses plus grandes propriétés. Il est donc essentiel de la consommer au fil des jours, pour maintenir une meilleure forme.

D’autre part, elle assure un rôle important dans le fonctionnement psychologique, à travers la production de plusieurs neuromédiateurs (dopamine et noradrénaline).

Elle contribue à la synthèse du collagène (protéine retrouvée dans la peau et les os), ainsi qu’à la production de carnitine. Grâce à cette carnitine, les cellules peuvent utiliser les graisses comme source énergétique.

À travers son effet antioxydant, la vitamine C lutte à la fois contre les radicaux libres et leurs conséquences néfastes sur la santé.

En effet, elle permet à l’organisme d’absorber du fer, issu des végétaux (d’origine végétale). C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, la consommation du fer végétal associée à celle de la vitamine C est recommandée.

Cette vitamine est aussi utilisée pour réduire les cernes, les rides, les ridules, et pour prévenir le vieillissement de la peau. C’est l’un des actifs préférés des dermatologues et des médecins esthétiques.

La vitamine C permet de booster l’éclat de la peau, en stimulant la production du collagène. Elle permet également de neutraliser les radicaux libres. Pour bénéficier de ces bienfaits, vous pouvez vous procurer un sérum de vitamine C et l’utiliser quotidiennement.

D’une manière générale, elle contribue au renforcement du système immunitaire. Consommer la vitamine C de manière régulière, est une habitude indispensable pour préserver son organisme.

Les besoins quotidiens en vitamine C

De nombreuses sources s’accordent pour préconiser la prise d’une certaine quantité de vitamine C tous les jours. Ladite quantité varie selon plusieurs critères. Voici, ci-dessous, quelques détails des besoins nutritionnels en vitamine C.

Chez le nourrisson

Le nourrisson doit consommer 50 milligrammes de vitamine C, par jour.

Chez les enfants

  • 1 à 3 ans : 60 milligrammes de vitamines C par jour ;
  • 4 à 6 ans : 75 milligrammes de vitamines C par jour ;
  • 7 à 9 ans : 90 milligrammes de vitamines par jour ;
  • 10 à 12 ans : 100 milligrammes de vitamines C par jour ;

Pour les adultes et les adolescents d’au moins 13 ans

La consommation journalière en vitamine C est de 110 milligrammes dans cette catégorie.

Pour les femmes enceintes et les personnes âgées

Il est recommandé de prendre 120 milligrammes de vitamine C, par jour.

Chez les femmes allaitantes

130 milligrammes de vitamine C par jour.

Chez les fumeurs

La consommation journalière recommandée à ce niveau varie entre 130 et 140 milligrammes.

Chez les fumeurs, les besoins sont plus importants en raison de certaines substances contenues dans la fumée.

En revanche, chez les personnes âgées les besoins sont énormes, car ils sont liés à l’avancée de l’âge.

Par ailleurs, en ce qui concerne le sportif, il doit consommer entre 50 et 100 milligrammes de vitamine C par jour, pour détruire les radicaux libres toxiques provenant des efforts musculaires.

Toutefois, les besoins journaliers en vitamine C pourraient croître dans quelques années. Une dose journalière de 200 milligrammes par jour permettrait, par exemple, une réduction de la tension artérielle, du dysfonctionnement des vaisseaux sanguins, de l’information chronique (accompagnant le diabète de type 2 et l’obésité), de l’infection de l’estomac à Helicobacter pylori, tout en conservant bien évidemment les effets habituels.

Pour en faciliter la consommation, il existe quelques aliments dont la teneur en vitamine C est élevée.

Les aliments riches en vitamine C 

À défaut des comprimés, il est possible de consommer certains aliments riches en vitamine C. Ce sont entre autres :

  • le persil (190 milligrammes) ;
  • la pomme de terre cuite (10 à 19 milligrammes) ;
  • la mangue (37 milligrammes) ;
  • la châtaigne (26 à 27 milligrammes) ;
  • les épinards crus (39 milligrammes) ;
  • les oranges (40 à 42 milligrammes) ;
  • le citron (53 milligrammes) ;
  • le chou rouge cru ;
  • la fraise (67 milligrammes) ;
  • la papaye (60 milligrammes) ;
  • le brocoli (37 à 58 milligrammes) ;
  • le kiwi (93 milligrammes) ;
  • le litchi (72 milligrammes) ;
  • le poivron vert ou rouge (120 à 162 milligrammes) ;
  • le cassis (200 milligrammes).

À titre illustratif, 01 mangue + 200 grammes de châtaigne grillée correspondent à 100% de l’apport recommandé, à une personne adulte.

Étant donné que la vitamine C est antioxydante, sensible à la chaleur et à l’atmosphère, ces aliments doivent être conservés au frais et consommés le plus tôt possible. Vous pouvez les découper, les presser, les râper ou même les cuire avant la consommation.

Quelles sont les indications de la vitamine C ?

La Vitamine C permet de lutter contre plusieurs maladies. À chacune de ces maladies, est associée une indication spécifique. Retrouvez ci-dessous quelques indications de la vitamine C.

Contre la carence

Lorsque le diagnostic révèle une carence, il est conseillé de prendre au moins 50 à 100 milligrammes de vitamine C par jour. Cela favorisera une restauration des taux de globules blancs dans le sang.

Contre le rhume

La vitamine C facilite la guérison du rhume. D’après plusieurs analyses menées par des chercheurs, un supplément en vitamine C réduit de façon modeste, la durée du rhume de 14% chez les enfants et, de 8% chez les adultes.

En revanche, chez les sportifs ou les personnes exposées à la fraîcheur, une dose de 250 à 1000 milligrammes par jour, pourrait réduire de 50%, le risque d’avoir un rhume.

Aussi, le supplément en vitamine C pourrait protéger ces personnes qui ont un déficit en vitamine C d’origine alimentaire.

Contre la tension artérielle

D’après plusieurs études, une élévation du taux sanguin en vitamine C est liée à une plus basse pression artérielle. Plusieurs études d’interventions ont été réévaluées à cet effet.

Durant ces études, un échantillon d’êtres humains a reçu une dose de 500 milligrammes de vitamine C, pendant 8 semaines. Les résultats de ces études révèlent qu’en moyenne, la pression systolique a baissé de 3,84 millimètres de mercure et celle diastolique a chuté de 1,48 millimètres de mercure.

Contre les maladies cardiovasculaires

Une importante consommation des fruits et légumes, amoindrit le risque de contracter une maladie cardio-vasculaire. Ce mérite revient aux antioxydants présents dans ces aliments.

Dans ce cas, un supplément en vitamine C ne réduit en aucun cas le risque d’une maladie cardio-vasculaire. Il faudrait par conséquent respecter les apports alimentaires en Vitamine C recommandés.

Contre le cancer

Tout comme les maladies cardiovasculaires, plusieurs études épidémiologiques attestent qu’une importante consommation de fruits et légumes diminue le risque d’un cancer. Ces aliments, riches en vitamine C, assurent un rôle protecteur.

Ils réduisent en effet la production de nitrosamines cancérigènes et, limitent le stress oxydatif. Par ailleurs, la supplémentation n’influe aucunement le risque de cancer.

Contre la cataracte

La cataracte apparaît au fur et à mesure que l’on prend de l’âge. Plusieurs études confirment qu’elle a une progression beaucoup plus ralentie, chez les personnes ayant une alimentation riche en vitamine C (fruits et légumes).

Il est par conséquent recommandé de consommer des aliments riches en vitamine C pour empêcher le développement de cette maladie.

Contre les problèmes de peau

Il n’est bien évidemment pas possible d’appliquer de la vitamine C pure à même la peau. Il existe néanmoins des produits cosmétiques dédiés à cet usage. Ces produits sont recommandés par le dermatologue ou le médecin esthétique dès que votre peau est à bout de souffle ou en manque d’énergie. Parmi ces produits, on peut citer : 

  • Clinique fresh pressed ;
  • Nuori, supreme-c treatment vitamine C ;
  • Vichy, cure anti-fatigue et anti-oxydante ;
  • Ren, clean skin care ;
  • Le sérum Alpha H, etc..

Autant qu’ils sont, ces produits cosmétiques sont très efficaces pour traiter vos différents problèmes de peau.

Quels sont les effets d’un excès en vitamine C ?

Plusieurs effets néfastes découlent d’un surdosage en vitamine C. En effet, l’excès en vitamine pourrait :

  • déclencher des troubles digestifs ;
  • contribuer à la formation de calculs rénaux ;
  • aggraver l’hémochromatose.

Il est par conséquent recommandé de respecter la dose limite, qui est fixée à 1110 milligrammes.

Quels sont les effets d’un déficit en vitamine C ?

Une carence en vitamine C se manifeste de différentes manières. Il s’agit entre autres :

  • d’un amaigrissement ;
  • de la fatigue et la perte de l’appétit ;
  • des douleurs musculaires ;
  • de la somnolence;
  • de la peau sèche.

Si la déficience est faible, elle pourrait se traiter par une prise immédiate de vitamine C.

Au pire des cas, vous pouvez contracter le scorbut. C’est une maladie dangereuse et mortelle qui se manifeste par des œdèmes ainsi que des hémorragies.

Dès l’apparition des premiers symptômes, il faudra prendre un rendez-vous avec votre médecin expert, pour connaître la conduite à tenir.

En somme, la vitamine C joue un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement de l’organisme humain. Sa consommation ne doit ni être excessive, ni insuffisante. Il est primordial de respecter les doses recommandées pour préserver sa santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles