Global Statistics

All countries
261,036,736
Confirmed
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
234,098,552
Recovered
Updated on November 27, 2021 11:23 am
All countries
5,209,580
Deaths
Updated on November 27, 2021 11:23 am

Vitesse de sédimentation élevée et fatigue sont-elles liées ?

L’examen physique effectué par le médecin n’est pas toujours suffisant pour identifier un problème de santé. Ainsi, une intervention supplémentaire notamment les examens complémentaires est indispensable. La vitesse de sédimentation est un examen sollicité dans beaucoup de pathologies où le patient n’est plus au top de sa forme. Si une élévation de la vitesse de sédimentation (VS) est connexe à de nombreuses pathologies et dysfonctionnements de l’organisme, il semble qu’elle soit en lien avec l’état de fatigue. Zoom sur ces deux phénomènes.

Vitesse de sédimentation élevée : que comprendre ?

La vitesse de sédimentation est un examen biologique le plus souvent réalisé dans les laboratoires. Elle permet d’évaluer le temps que mettent les globules rouges contenus dans le sang à se poser au fond du tube d’essai. Cet examen témoigne de la consistance du sang et de la quantité d’hématies qu’il contient.

Il met aussi en avant la durée que mettra le sang à coaguler, chose impérative à savoir avant toute intervention chirurgicale. La VS, comme tout examen a une tranche de valeurs considérée comme normale. Excédé cet intervalle, on parle de vitesse de sédimentation élevée. Elle traduit de façon globale une anomalie dans l’écoulement sanguin.

Il existe une panoplie de problèmes qui peuvent favoriser la montée de la VS. Elle n’est pas spécifique à une maladie. Lorsque le biologiste arrive à détecter que la VS n’est pas dans ses limites normales et qu’en plus elle a augmenté, le médecin ne peut pas d’office dire de quelle en est la cause.

La cirrhose, les infections urinaires et bactériennes, les maladies respiratoires et cardiovasculaires, pour ne citer que ceux-là, sont des dysfonctionnements de l’organisme qui font grimper la vitesse de sédimentation. Mieux, cette élévation de la VS fait suspecter une polyarthrite rhumatoïdequi est une sérieuse maladie rhumatismale.

Quel lien entre la vitesse de sédimentation élevée et la fatigue ?

La vitesse de sédimentation élevée peut être liée à la fatigue pour plusieurs raisons. En prime abord, la VS est en rapport avec la coagulation sanguine. En d’autres termes, lorsqu’elle s’élève, on note une accélération de la vitesse de déplacement des érythrocytes lesquels prennent moins de temps pour effectuer leur sédimentation.

En cas d’hémorragie accrue, le sang fuite des vaisseaux et l’organisme se sent très vite en manque. La quantité de sang étant en baisse, le taux de globules rouges aussi baisse. Les organes sont de moins en moins vascularisés et n’arrivent plus à assumer leur fonction. Tout l’organisme est dès lors en sous-activité. En plus de ça, la VS grimpe en flèche et vide plus vite l’organisme.

Il n’est pas étonnant que la personne concernée ressente la plus grande fatigue qui soit. De même, le foie participe de manière active à la synthèse et au stockage des protéines. Il va donc de soi que le système qui porte de foie est l’un des plus gros circuits sanguins. Agissant en corrélation avec d’autres systèmes, il s’assure de drainer le sang contenant les protéines sauvegardées par le foie.

Le hic ici concerne le taux de protéines dans le sang. Lorsque celui-ci est trop élevé, il s’en suit une élévation de la vitesse de sédimentation. La hausse du taux de protéines traduit un dysfonctionnement de l’un des organes s’occupant de sa régulation ou la présence d’une maladie. L’asthénie ou la fatigue s’installe progressivement, quel que soit l’appareil défectueux.

Selon la maladie dont il s’agira, d’autres symptômes suivront, et ce, spécifiquement. Toujours est-il que la fatigue, elle, intervient dans presque tout l’organisme.

Par ailleurs, les maladies cardiovasculaires et cardiaques sont des causes de l’élévation de la VS. Il est normal de remarquer chez les personnes souffrant d’une affection du cœur ou du poumon, une fatigue récurrente. En effet, toute atteinte au cœur ou aux poumons va accélérer la circulation sanguine. Pour cause, le cœur est la pompe qui fait vivre l’organisme entier.

Du moment où il faiblit dans son activité, le rythme cardiaque s’accélère dans l’espoir de compenser le manque. Le pouls traduisant la vitesse d’écoulement du sang augmente également. Le phénomène est similaire lorsque c’est le poumon ou la plèvre qui sont touchés. Dès lors, il y aura d’abord une difficulté respiratoire, puis un semblant de compensation.

Tout le long du processus, la VS continue de grimper pour permettre au sang de circuler plus vite. Il s’en suit à tous les coups une grosse fatigue. Il en est de même en cas d’infection ou de maladie rhumatismale. Tout ce qui entrave la libre circulation sanguine et qui l’accélère peut faire monter la vitesse de sédimentation. Ainsi, il s’en suivra dans presque tous les cas une fatigue extrême.

Élévation de la vitesse de sédimentation et fatigue ne sont pas toujours liées

Il n’y a pas de raison de penser directement que la fatigue soit causée par l’élévation de la vitesse de sédimentation ou vice-versa. En effet, la fatigue est un processus physiologique qui peut survenir à n’importe quel moment sans que cela ne soit pathologique. Le plus souvent, elle résulte de la sollicitation un peu poussée de l’organisme ou du corps.

Il est normal que vous vous sentiez fatigué à la fin d’une activité physique intense. Même sur le plan psychologique ou mental, la fatigue peut s’emparer de vous et vous empêcher de vaquer librement à vos occupations. Ce n’est pas pour autant que lorsqu’elle s’installe, il faille directement imaginer un problème sanguin.

Aussi, plus l’âge augmente, plus la vitesse de sédimentation augmente. Les réactions qui sont censées se produire instantanément mettront plus de temps pour leur déroulement. Cela s’explique par le fait que plus le corps prend de l’âge, moins il est apte à remplir aisément ses fonctions. Ce processus, tout à fait physiologique n’est pas une excuse à la fatigue.

Somme toute, il convient de dire que la vitesse de sédimentation et la fatigue sont liées d’une certaine façon. Dans le même temps, il ne peut être établi un lien direct entre les deux phénomènes. Lorsque la VS s’élève et relève d’une pathologie, c’est que l’organisme a pris un coup. Voir la fatigue s’en suivre ne devrait pas vous étonner dans ce cas.

Cependant, l’élévation normale de la VS au fil de l’âge ne devrait créer aucune fatigue puisqu’elle ne traduit aucun dommage. Par ailleurs, la fatigue ne peut pas directement être associée à l’élévation de la vitesse de sédimentation. Nombre de choses sont capables d’épuiser l’organisme sans toucher aux protéines sanguines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussi :

Related Articles