Global Statistics

All countries
591,602,347
Confirmed
Updated on August 10, 2022 7:17 pm
All countries
561,820,754
Recovered
Updated on August 10, 2022 7:17 pm
All countries
6,442,881
Deaths
Updated on August 10, 2022 7:17 pm

Yoga: formes, techniques et bienfaits pour la santé

Issu de la culture indienne, le yoga est un art qui offre aux pratiquants des avantages physique, esthétique, et psychologique. Exercée depuis le 3e siècle av. J.-C., cette discipline est encore appréciée aujourd’hui. Si autrefois, seuls les Indiens en avaient le secret, aujourd’hui tous ceux qui le désirent peuvent en faire. De quoi s’agit-il ? Quelles sont ses différentes formes ? Pourquoi faire du yoga ? Les réponses à ses interrogations lèveront le voile du mystère sur cet art du corps et de l’esprit.

Yoga : Définition et généralités

Le yoga est une discipline dont le but est de créer une harmonie entre le physique et le psychique. Il touche tous les pôles de l’organisme humain. L’exécutant du yoga parvient à rééquilibrer les aspects :

  • Energétique ;
  • Emotionnel ;
  • Physique ;
  • Mental ;
  • Spirituel.

Cette activité est donc un moyen d’obtention d’une vie harmonieuse au quotidien. Cette paix se recherche à l’intérieur du corps et dans l’environnement. Autrement dit, la nature est aussi une alliée dans cette quête d’euphonie profonde.

Le sens étymologique de « yoga » est « unir » ou encore « relier ». Ainsi, cet art indien est un moyen de liaison entre l’être humain et quelque chose d’absolu. À ce propos, il peut s’agir des énergies solaire ou lunaire, ou encore de l’univers.

Pour ce qui est des techniques utilisées, elles sont basées sur les postures physiques, les exercices respiratoires, la méditation, et une profonde relaxation. Pour cette raison, elle est considérée comme un sport. D’ailleurs, nombreux sont les athlètes de haut niveau qui ajoutent le yoga à leur entraînement quotidien.

Les différentes formes du Yoga

Cette discipline indienne existe sous de nombreuses formes. Toutefois, il faut préciser que le regroupement de tous les types de yoga aboutit à deux grandes catégories à savoir : épurée et profonde. Dans la première catégorie, c’est la santé physique qui est mise en avant. Elle est comparée à de « la gymnastique douce », car les mouvements physiques sont ses fondements.

La seconde catégorie, quant à elle, est plus proche du yoga originel. Son objectif est de faciliter la culture de la connaissance de soi. En outre, il permet à l’exécutant de garder sa bonne humeur et de pouvoir exprimer de la compassion.

Hatha

Cette forme de yoga est très ancienne, car elle est pratiquée depuis 1700 ans avant Jésus Christ. L’équilibre de l’esprit et du corps se fait grâce aux astres soleil et lune. Le Hatha-yoga se base sur les mouvements de la posture et les techniques de respiration. L’usage de mantras (chants et récitations) et de mudras (gestes représentatifs) est aussi requis.

Grâce à un rythme lent, cet aspect de la discipline favorise une pleine conscience et une introspection. Il est important de souligner que les mouvements appliqués sont statiques. Il existe une autre variante de cette forme du yoga appelée le « Hatha flow ». Ayant les mêmes bases que le Hatha classique, cette version adopte des mouvements plus fluides et une cadence modérée. Ces deux types de yoga sont appropriés pour les débutants.

Ashtanga

Le processus de cette forme de yoga combine la respiration et les mouvements. La réussite de cet exercice repose essentiellement sur une exécution fluide du processus. L’exigence physique de ce yoga est assez élevée, et pour cette raison, il est déconseillé aux novices.

L’ashtanga yoga se fait en position debout, et sur le sol. Il débute par dix types de salutation. Les cinq premières postures sont dédiées au soleil A, et les cinq dernières postures vont au soleil B. En outre, il est important que la technique de la respiration et les mouvements soient synchronisés.

Vinyasa

Le Vinyasa tire son origine de la forme Ashtanga, mais il est plus créatif et athlétique. En effet, le pratiquant doit enchaîner les mouvements sur une cadence soutenue. Cela n’empêche pas qu’il y ait une coordination avec le souffle. La particularité de cet exercice est son originalité, car aucune programmation de postures n’est faite.

En d’autres termes, les successions de pose et d’exercices se font en suivant le feeling du prof. En tenant compte de cette règle, il est crucial de choisir un studio de yoga rassemblant les conditions inspirantes nécessaires. 

Iyengar

L’iyengar est une forme de yoga qui préconise un parfait alignement du corps, grâce à des mouvements spéciaux. Une fois la posture adoptée, il faut attendre assez longtemps avant d’en adopter une autre. Le délai d’attente est plus long que pour les autres types de yoga. L’utilisation des accessoires est la caractéristique particulière de ce type de yoga. Les outils nécessaires sont :

  • Couvertures ;
  • Ceintures ;
  • Chaises ;
  • Blocs ;
  • Coussins de yoga.

Ainsi, les personnes blessées pourront participer aux séances d’iyengar.

Bikram

Le Bikram est la version du yoga qui permet d’avoir de la chaleur à profusion. Il se déroule dans une salle dont la température est de 40°C. Chaque séance se compose de 26 mouvements basiques. Chacun d’eux doit être fait deux fois, avant la fin de la session de yoga. Il est recommandé comme un moyen performant de perte de poids.

Yin

Cette forme de yoga se base essentiellement sur le Ying et le Yang. Il permet à son exécutant de stimuler son système nerveux, de sorte à apaiser son esprit. Les techniques de respiration sont priorisées, car elles permettent une meilleure concentration sur les tissus réunificateurs creux. Il s’accompagne d’une autre forme du yoga dénommée « le yoga réparateur ».

Ce dernier a un effet régénérateur sur les connecteurs neurologiques. Le yin et le yoga réformateur sont adaptés à une personne expérimentée, ainsi qu’au débutant. Chaque session dure une heure trente minutes et se compose de dix postures à exécuter de manière douce.

Jivamukti

Le yoga Jivamukti est une autre forme du Hatha yoga pratiquée de la même façon que le Vinyasa. Il est donc assez contraignant et surtout rigoureux. Au cours de la séance, les principes suivis sont les suivants :

  • Nadir ou musique ;
  • Bakhti ou dévotion ;
  • Dhyana ou méditation ;
  • Ahimsa ou non-violence ;
  • Shastra ou écriture.

Chaque session commence avec des chants, afin d’ouvrir l’esprit et le cœur des participants.

Les techniques de base du yoga

Les méthodes utilisées dans les différents types de yoga sont : l’asanas, le pranayama, le dharana et le dhyana.

Asanas

Asanas se définit en français comme « la posture ». Cette technique rassemble tous les mouvements utilisés pour maintenir l’aspect physique en parfaite forme. Grâce à eux, les organes situés à l’intérieur du corps sont plus performants. Les différentes tensions, auxquelles est soumis le métabolisme, sont aussi évacuées. Les muscles, la colonne vertébrale, et les articulations obtiennent une grande souplesse.

Pranayama

Cette technique est parfaite pour contrôler la respiration. Elle se compose de plusieurs mouvements respiratoires importants. Lorsqu’elle est bien appliquée, la technique de Pranayama apporte suffisamment d’oxygène aux cellules ainsi qu’aux organes. Aussi, les poumons sont fortifiés et le cerveau retrouve un parfait équilibre. Les émotions des yogis deviennent donc modérées. Les énergies (solaire et lunaire) sont les pourvoyeurs de ces bienfaits du yoga.

Dharana et Dhyana

Ces deux techniques sont complémentaires. Tandis que l’une est chargée de stimuler la concentration (Dharana), l’autre facilite la méditation (Dhyana). En effet, il faut obligatoirement franchir la première étape avant d’atteindre la seconde. L’approfondissement de ces deux qualités mène vers un accomplissement spirituel.

Yoga : quels en sont les bienfaits ?

Dans un contexte global, le yoga est un bon moyen pour garantir le bien-être des pratiquants. D’abord, il renforce le système immunitaire du corps. Les virus et les bactéries ont donc du mal à pénétrer la barrière corporelle. Ensuite, l’énergie vitale est régulée de sorte à impacter les points du « qi ». Les douleurs articulaires et musculaires ainsi que celles au dos sont donc prévenues. Par ailleurs, les tissus musculaires deviennent plus souples.

Enfin, le yoga participe à la réduction du stress et de l’anxiété. Grâce à son action sur les nerfs et le cerveau, il élimine tous les éléments capables de générer des toxines. En outre, cette discipline favorise l’obtention d’une meilleure qualité de sommeil. Il convient aux personnes ayant un sommeil léger ou des nuits agitées.

Par ailleurs, cet art venu de l’Inde permet aux vieilles personnes de retrouver leur équilibre. Cette performance est surtout remarquable chez les femmes dont l’âge est supérieur à 65 ans.

Les avantages du yoga sur une femme enceinte

La pratique du yoga est aussi adéquate pour une femme enceinte. Le suivi régulier du yoga prénatal présente trois avantages :

  • La réduction des problèmes liés à la grossesse ;
  • La facilitation des étapes de l’accouchement ;
  • L’élimination des rondeurs obtenues durant les mois précédant la naissance du bébé.

Les sessions sont donc basées sur des postures sélectionnées, en fonction de l’objectif à atteindre. Toutefois, pour un retour à l’équilibre du corps, le yoga doit se pratiquer après l’enfantement.

Les avantages sociaux du yoga

L’aspect spirituel est également pris en compte par le yoga. En effet, une méditation profonde sur la personnalité intérieure permet le lâcher-prise et l’acquisition de la notion du témoin ou purusha. La pure conscience s’installe dans le yogi et le pratiquant devient plus sociable avec son entourage. Cela permet de combattre l’agressivité et les différentes phobies, par exemple la dysmorphophobie.

Yoga : les mouvements à exécuter chez soi

  • La posture de l’enfant ou balasana soulage les contractions situées au niveau des lombaires. Pour le faire, il faut se mettre à genou en ayant les genoux et les pieds joints. Ensuite, le front est posé au sol vers l’avant, et les bras sont posés sur tout le long du corps. Dès que c’est fait, il faut procéder à la régularisation de la respiration ;
  • Le trikonasana ou la position triangle s’exécute en position debout avec les pieds joints. La main droite est posée sur la cheville droite et le bras gauche est envoyé vers le haut. À la fin du positionnement des bras, le buste doit être parfaitement aligné avec la jambe droite. Après 5 minutes à attendre dans cette posture, prenez une petite pause, et faites de même avec le pied gauche.

En conclusion, cette discipline permet de développer le corps et l’esprit. Il est approprié à toutes les personnes désireuses d’avoir un esprit sain dans un corps robuste. Toutefois, cet art vieux de 200 ans possède une multitude de techniques et de formes. Il faudrait donc avoir recours à un professeur de yoga pour qu’il trouve les postures adéquates, afin de régler le problème de santé existant.

Vous aimerez aussi :

Related Articles